dimanche 3 décembre 2017

Le 3 décembre 2017

Proverbe/citation du jour
« Plus on diminue le nombre de mots d'une langue, plus on diminue le nombre de concepts avec lesquels les gens peuvent réfléchir, plus on réduit les finesses du langage, moins les gens sont capables de réfléchir, et plus ils raisonnent à l'affect. La mauvaise maîtrise de la langue rend ainsi les gens stupides et dépendants. Ils deviennent des sujets aisément manipulables par les médias de masse tels que la télévision. »-Source



« Novlangue » à la sauce Québec solidaire
Québec solidaire veut faire disparaître le mot « patrimoine » parce que ce dernier est « trop masculin »? Est-ce que Québec Solidaire est disposé, en lien avec l’égalité de la langue, à aussi faire disparaître un mot comme « maternelle » parce qu’on y trouve un lien avec les femmes?

Vous trouverez ici un lien vers une entrevue de Manon Massé avec Radio-Canada sur le sujet.




En écoutant ladite entrevue, je ne peux que me rappeler la notion de « novlangue », du roman 1984, de George Orwell, une langue fictive, mais qui donne une idée de ce qui se passe dans un régime totalitaire, où on réduit le nombre de mots pour limiter la capacité de penser des humains, afin de mieux les contrôler.

Le plus rigolo dans tout cela, pour ne pas dire le plus pathétique, est que jamais Rad-Can et cie ne challengent les Manon Massé de ce monde sur une question comme celle-ci, ou sur d'autres points qui mériteraient amplement d'être soulevés. Par contre, quand vient le temps de blaster les propriétaires d'armes à feu ou les supporteurs de Trump, on sort les gros canons.

Remarquez bien, je le rappelle une fois de plus, je pense que la société d'État qu'est Radio-Canada a sa place dans notre monde. Je crois simplement que parce que tous les contribuables doivent payer pour son existence, celle-ci devrait être moins complaisante et devrait offrir une tribune équitable pour tout le monde, ce qui n'est pas le cas.

Québec solidaire ne souhaite rien d’autre que de nous imposer une novlangue à la sauce 1984. Nous n’avons affaire à rien d’autre qu’à une bande de communistes puants qui sont de la famille que ceux qui ont renversé le régime tsariste à Moscou, en 1917, avec toute la misère qui a suivi. Sommes-nous conscients de ce que cela peut avoir comme conséquences?



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire