vendredi 11 novembre 2016

Le 11 novembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Ceux qui ne se souviennent pas du passé sont condamnés à le répéter. »-George Santayana


Jour du souvenir : où sont les coquelicots en Haute-Gaspésie?
Le 11 novembre est le Jour du Souvenir. Je salue les militaires actuels et les vétérans, en vous invitant à en faire de même.

Bravo aux cadets du Corps 1409 qui ont tenu une activité le 5 novembre dernier, dans les locaux de la Légion canadienne.




D'autres détails sur des activités qui ont eu lieu le 6 novembre, via L'Avantage.

Je porte un coquelicot depuis le début du mois de novembre. J’ai pris le mien dans un restaurant rapide en passant par Mont-Joli. Le même jour, j’ai croisé des vétérans qui en vendaient à l’entrée d’un grand magasin de Rimouski. C’est la raison pour laquelle beaucoup de clients présents sur place lors de mon passage en arboraient aussi un. Je trouve dommage que l’on n’en voit pas autant ici, en Haute-Gaspésie.
 

D’autres informations sur le Jour du Souvenir ici.




« Le 11e jour du 11e mois 2011, à la 11e heure », je ne crois pas à la numérologie mais...
Il y a cinq ans, jour pour jour, je perdais mon poste d’animateur radiophonique, suite à un appel de menaces du député de Matane d’alors, Pascal Bérubé, le 11e jour du 11e mois 2011, à la 11e heure (enfin, presque, c’était aux environs de 10h45, j’étais à enregistrer les avis de décès qui étaient alors diffusées à 11h15.)

Cinq ans plus tard, je persiste et je signe. Traitez-moi de fanatique si le coeur vous en dit, mais c’est ça qui est ça : tant et aussi longtemps que l’élu à l’origine de mon renvoi n’aura pas eu à rendre de comptes relativement à ses magouilles à mon endroit, parce que jamais il n’a eu à le faire, je ne lâcherai pas prise.

Mon histoire démontre à quel point les représentants des médias ont une morale à géométrie variable. Je suis un animateur libertarien ("de droite" diront plusieurs) qui n'a jamais mâché ses mots, qu'on a pointé du doigt à maintes reprises, et pourtant, si vous fouillez dans toutes les archives radiophoniques qui me sont liées, il n'y a jamais eu la moindre mise en demeure envoyée à la station relativement à mes interventions en ondes, ni la moindre poursuite. Il n'y a même pas eu une seule plainte au Conseil de presse.

L'arbitre qui a traité l'histoire de mon congédiement m'a entièrement donné raison dans l'affaire : les motifs pour me congédier étaient insuffisants. J'ai reçu une compensation de $14 700.00, sans possibilité de reprendre mon micro toutefois. Si vous vous demandez ce que j'ai fait de cette somme, dites vous que plus de $5500.00 sont passés en frais d'avocat. J'ai ensuite utilisé $6000.00 pour régler un problème que je traînais depuis trente ans, en me payant une chirurgie pour corriger ma myopie, en juillet 2013. Le reste est allé dans mon REER.

Les médias ont à peine parlé de mon histoire, sinon un ou deux articles perdus dans un coin de journal et une mention aux nouvelles régionales de Radio-Canada, le 4 septembre 2012, le jour des élections. Quelques stations de radio m'ont demandé en entrevue aussi, notamment le FM 93 à Québec, la défunte station de Radio X à Montréal, KYK FM au Saguenay et Radio-Pirate.

L'histoire a vite été enterrée. Si j'avais été "de la bonne gang", et si c'était un député libéral ou conservateur qui avait été à l'origine de mon renvoi, soyez assurés que Radio-Canada aurait accordé pas mal plus de temps à l'affaire.

En ondes au FM 100,3, en juin 2009
Pour ce qui est de CJMC FM 100,3, rien ne change. Il m’arrive de porter oreille au contenu qu’on y propose et à mon avis, ça ne vole pas haut. Remarquez bien que même si je considère les entrevues qu’on peut entendre complaisantes, tout comme les commentaires liés à l’actualité, le personnel en place fait de son mieux avec le peu de ressources dont il dispose.

Depuis 2011, j’ai eu quelques offres pour du travail dans le domaine des médias. Je n’ai pas quitté la région parce que le salaire et les conditions que l’on m’offrait ne justifiaient pas que je quitte mon emploi actuel, bien que les défis radiophoniques offerts étaient intéressants. Il m’arrive quand même de participer à des émissions radiophoniques comme chroniqueur (à En direct de nulle part notamment) ou bien dans d’autres médias, comme ç’a été le cas lorsque le contenu de mon blog (lancé peu après la perte de mon emploi à CJMC) intéresse d’autres médias.

Certains médias me présentent comme « blogueur et ancien animateur radiophonique ». Sachez qu’en ce qui me concerne, je me considère toujours comme animateur radio et un jour viendra où j’aurai un nouveau micro.

En ce qui concerne la photo ci-jointe, elle a été prise dans le studio de mise en ondes du FM 100,3, en juin 2009. Je m’étais à l’époque mis sévèrement au régime, arrêtant même les poids et haltères pour maigrir davantage. Je pesais 160 livres environ. De nos jours, j’en pèse 205. J’aurais intérêt à recommencer le jogging et à surveiller davantage ce que je bouffe! :P

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire