samedi 27 janvier 2018

Le 27 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
“La vie serait sans doute insupportable sans une certaine inconscience.”-Jacques Languirand


La face cachée de Jacques Languirand
L’animateur radiophonique, écrivain et homme de théâtre Jacques Languirand est décédé hier, à l’âge de 86. Il souffrait de la maladie d’Alzheimer, ce qui l’a poussé à prendre sa retraite en 2014, après qu’il eut passé 43 ans à la barre de sa fameuse émission radiophonique « Par 4 chemins », qui est entrée en ondes l’année de ma naissance, en 1971. 

Jacques Languirand
J’ai eu de l’admiration pour le bonhomme durant plusieurs années. Je l’ai suivi plus régulièrement durant les trois années où j’étais enseignant à Wemindji, à la baie James, de 1995 à 1998. Je n’avais pas de télévision dans mon appartement, à l’époque, alors j’écoutais surtout la radio. Si ma mémoire ne flanche pas, « Par 4 chemins » n’a pas uniquement été diffusé le dimanche soir. Il y a eu au moins une saison où l’émission était dans la grille horaire du lundi au jeudi, à raison d’une heure par soir, à 22h.

Lorsque je travaillais comme prof sur la Côte-Nord, c’est durant mes déplacements en voiture que je me branchais sur le show, parce que j’ai souvent fréquenté des dames qui habitaient dans une ville différente de celle où j’enseignais, alors je voyageais durant les fins de semaine, revenant à la maison le dimanche soir.

C’est à partir du début des années 2000 que j’ai commencé à déchanter au sujet de Languirand, quand j’ai compris entre autres que ce George Soros qu’il présentait comme un grand homme n’est pas aussi saint qu’on peut le croire. Bien sûr, beaucoup de sujets abordés dans l’émission étaient intéressants, mais au fur et à mesure que je développais mes connaissances par la lecture et d’autres moyens, j’ai compris à quel point Jacques Languirand était un être sectaire, un gourou même. J’ai fini par ne plus écouter son émission du tout, et ce quelques années avant qu’il ne traitent de cons les dirigeants de Radio-Canada en leur faisant un doigt d’honneur parce qu’il n’a pu monter sur scène lors de l’ouverture de la saison radiophonique 2011.

Martine Languirand (Source)

Comme le souligne Denise Bombardier dans un billet, nombreuses étaient les personnes de l’entourage de Jacques Languirand au courant de la situation, mais toutes se sont tues.

Vous me direz que c'est peut-être parce qu'il vient de passer de vie à trépas qu'on minimse ce détails, mais dans une nouvelle publiée hier par Radio-Canada, concernant les accusations d’incestes à l’endroit de l’animateur radiophonique, il est écrit : «En 2016, il avait été visé par des allégations d'inceste envers sa fille. Ces allégations n'ont jamais été prouvées. »

Se pourrait-il que parce que Jacques Languirand était de la « bonne gang », la société d’État éclipse au maximum ce point sombre à propos d’un de ses animateurs vedettes? Si l’auteur de « Par 4 chemins » était une personnalité à tendance conservatrice, traiterait-on la situation de la même manière? Probablement aussi que bien d'autres étaient au courant, mais n'ont rien dit.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire