mercredi 17 octobre 2012

Sujet du 17 octobre 2012


Proverbe/citation du jour
"La chance ne sourit qu'aux esprits bien préparés." -Louis Pasteur (1822–1895)


Mesures d'austérité au niveau municipal en Haute-Gaspésie
Devant faire les frais d'une dette importante tout en ayant déjà des taxes et des impôts fonciers très élevés, la Ville de Baie-Comeau mets en place des mesures d'austérité afin de réduire la pression sur les contribuables de l'endroit.

Par exemple, le tarif de location des deux arénas de l'endroit augmentera de 50%, alors que dans le cas de la Bande estivale, il augmentera de 80%. Le centre de ski Mont-Ti-Basse sera fermé les lundis et mardis.

Le déneigement, quant à lui, sera limité. Les premières accumulations de neige ne seront pas déplacées vers les dépôts à neige.

La mairesse de Baie-Comeau, madame Christine Brisson, a admis à Radio-Canada, qui l'interrogeait sur le sujet, que la décision a été difficile à prendre, mais était nécessaire. La Ville compte épargner 400 000$ par année par ces mesures.

Baie-Comeau est une ville qui compte 23 000 habitants et on y coupe des services. Que dire maintenant d'une ville comme Sainte-Anne-des-Monts ou Cap-Chat, ou bien des petites municipalités qu'on retrouve dans la MRC de la Haute-Gaspésie? J'ai l'impression, à titre de citoyen et de contribuable, que c'est un « bar open » en ce qui a trait aux dépenses municipales.

Compte tenu du vieillissement de la population, du fait que certaines infrastructures sont vieillissantes et que les coûts augmentent, avons-nous vraiment le moyen de maintenir en place la variété de services actuellement offerte?
Avons nous collectivement le moyen, au sein de la MRC, de maintenir en place deux centres de ski et deux arénas par exemple?
Est-ce que nous avons vraiment les moyens de dépenser autant en arts et en culture, ou bien devrions-nous à la place concentrer nos énergies à ce que des infrastructures comme les rues, les aqueducs, les égouts et les trottoirs soient mieux entretenus?

Et pour ce qui est de la gestion générale, la réduction des comptes de dépenses des élus ne serait-elle pas souhaitable?

Finalement, est-ce que les élus en place sont vraiment conscients de la capacité de payer des contribuables et du fait qu'avant de taxer davantage ils devraient s'assurer d'une gestion plus serrée des sommes dont ils disposes déjà?

Est-ce que nos élus actuels ont le courage politique nécessaire pour mettre en place les mesures que nécessite la situation avant qu'il soit trop tard?


Pour plus de détails :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire