mardi 11 septembre 2012

Sujets du 12 septembre 2012

Proverbe/citation du jour
«Un menteur est un homme qui ne sait pas tromper.» -Vauvenargues


Pascal Bérubé a-t-il la mémoire courte?
Pascal Bérubé a la mémoire courte je crois bien. L'ex-député de Matane devenu depuis celui de la nouvelle circonscription de Matane-Matapédia a récemment émis des commentaires en lien avec l'affaire de mon congédiement de CJMC FM 100,3 en novembre 2011, congédiement qui a été reconnu comme étant injuste par l'arbitre Jean-Paul Boily.

L'arbitre a d'ailleurs mentionné dans décision que des pressions de la part dudit député ont pu mener mon ancien patron à me congédier.

La nouvelle apparaît dans l'édition de cette semaine du journal Le Riverain :
http://www.hebdosregionaux.ca/est-du-quebec/2012/09/04/pa-beaulieu-gagne-sa-cause-contre-cjmc

Pascal Bérubé a déclaré au journaliste Dominique Fortier de cet hebdomadaire, en lien avec ma personne et mon employeur d'alors :

« J’étais systématiquement bloqué sur les ondes. Je me faisais critiquer sévèrement ainsi que mon parti politique et jamais je n’ai eu l’occasion de me défendre en ondes. »

de même que :

« ...je n’ai jamais pu m’adresser aux citoyens de la Haute-Gaspésie de mars 2007 à novembre 2011. La seule façon que je pouvais me faire entendre, c’est en m’achetant des publicités. »

Pascal Bérubé était-il bloqué?

Pascal Bérubé a-t-il été empêché de s'adresser aux citoyens de la Haute-Gaspésie de mars 2007 à novembre 2011, étant obligé d'acheter de la publicité pour le faire?

Je vais ici vous donner une réponse à chacune de ces questions.

À ce que je sache, comme je l'ai déclaré au journaliste du Riverain dans le même article, j'ai régulièrement lancé aux gens de la région l'offre de me faire part de leurs suggestions et de leurs commentaires en ondes. Si les gens ne se faisaient pas entendre, c'est qu'ils ne communiquaient pas avec moi.

Durant la période où j'ai été à la barre de l'émission du matin, de mai 2007 au 11 novembre 2011, je dois vous dire que malgré le fait que j'ai lancé régulièrement le message que les gens pouvaient me faire parvenir leurs suggestions et commentaires, peu de gens ont profité de l'offre. Pourquoi? Je l'ignore.

Quelques entrevues "live" avec Pascal Bérubé ont eu lieu durant mon émission, notamment au début de l'été 2007 alors que je débutais à 7h et que le député s'est présenté sans rendez-vous me sollicitant une entrevue. J'ai trouvé curieux que le député arrive ainsi à brûle-pourpoint et je me suis demandé s'il s'agit d'une procédure standard chez les élus. Enfin... Je l'ai laissé discuter en ondes avec la journaliste en place, une jeune dame de Gaspé, en intervenant à quelques reprises.

Idem lors d'une conversation que j'ai eu avec le député de Matane en lien avec la demande des Micmacs de Maria pour la création d'une pourvoirie autochtone sur le territoire situé près du parc de la Gaspésie. Si ma mémoire ne flanche pas, le tout s'est produit à la fin de l'année 2007 ou au début de l'année 2008.

Mis à part en une seule autre occasion (en 2009 je crois) où le député de Matane m'a fait une demande d'entrevue mais n'a pas voulu le faire dans les conditions que je souhaitais, il n'a jamais communiqué directement au studio avec moi par la suite pour une quelconque demande d'entrevue ou pour des commentaires.

Comme je le mentionne aussi dans l'article de Dominique Fortier, je ne suis jamais intervenu d'une quelconque manière dans le travail des autres personnes impliquées à la radio. Daniel Lamarre, qui a oeuvré à titre de journaliste et de pigiste, a réalisé plusieurs entrevues et nouvelles portant sur Pascal Bérubé, et celles-ci ont toutes été diffusées intégralement durant mon émission radiophonique, que ce soit pour un bilan de l'année ou bien lors notamment de la « Journée de la Haute-Gaspésie à l'Assemblée nationale » au printemps 2010.

Idem en ce qui concerne les bulletins produits par Sylvain-Michel Camiré. Les bulletins de nouvelles étaient complètement indépendants de ma personne. Je n'ai d'ailleurs jamais voulu les faire parce que je crois qu'un bulletin de nouvelles doit être objectifs et, voulant garder la possibilité de critique, j'ai refusé de m'occuper de cette tâche. Pascal Bérubé a été entendu en ondes, de même que le ministre Yves Bolduc, durant l'émission de Sylvain-Michel Camiré.

Donc le député de Matane-Matapédia semble avoir la mémoire courte en déclarant n'être jamais passé en ondes de mars 2007 à novembre 2011, et mis à part des publicités payées en période électorale, à ma connaissance, il n'a jamais dû payer pour avoir du temps d'antenne, pas plus que quiconque d'autre dans la classe politique.

Concernant maintenant des courriels méprisants répétés à son endroit, le député Bérubé parle d'un message de souhaits du temps des fêtes qu'il m'a expédié et auquel j'ai répondu en comparant cet envoi à des pourriels comme des publicités de Viagra.

Sachez mesdames et messieurs que j'ai reçu ledit courriel contenant des vœux de Noël sur YouTube dans mon compte de courrier Hotmail personnel. J'ai conservé ces messages dans mes archives, tout comme tous les autres que j'ai expédiés depuis 2007. Voici ma réponse en question. Je vous laisse juger si ma réponse est méprisante. J'ai remarqué en consultant le message que je me suis trompé indiquant 2010 au lieu de 2011 comme année à venir :


Le courriel de Pascal Bérubé


Ma réponse au courriel



Est-ce que le tout est méprisant selon vous? Sachant que je ne partage pas son idéal souverainiste, le député aurait pu s'abstenir de me faire parvenir le tout s'il ne voulait pas avoir une réponse du genre.

Pour conclure, parlant de blocage, je me permets de vous dire que pour sa part, Pascal Bérubé m'a bloqué l'accès à la fois à son compte Facebook et à son compte Twitter. Je connais d'autres personnes auxquelles il a réservé le même traitement. Pourquoi donc? Serait-ce que le député est incapable de tolérer la moindre critique à son endroit?






L'obésité – par Nicolas Poulin-Gagné
En 2000, aux États-Unis, il y avait «seulement» 20% des adultes qui étaient obèses. Avant la fin de l’année 2011, cette proportion a augmenté de 5%. Il s’agit du double de la prévalence lors de l’année 1991, 20 ans plus tôt, ou le taux d’obésité chez nos voisins du sud était de 12%.

Nicolas Poulin-Gagné
Inquiétant? Pensez aux adolescents. Le taux d’obésité a triplé lors des 25 dernières années, passant de 5% à 15% entre l’âge de 12 et 19 ans. Par conséquent, les problèmes sociaux et médicales sont devenues le problème sanitaire le plus coûteux aux États-Unis : pas moins de 117 milliards de dollars chaque année. Pour vous faire un comparatif, ce montant dépasse ceux qu’entraînent le tabagisme et l’abus d’alcool réunis.

Mais, sachez que ce problème n’est pas américanisé. Il se remarque partout à travers le monde. L’obésité a doublé chez les hommes au Japon depuis 1992, et on commence à voir le même phénomène en Chine. Et même en Afrique; à Capetown, ville d’Afrique du Sud, le taux d’Obésité est d’environ 14%. Le plus fou, c’est qu’à 100km de cette ville, dans les villages beaucoup moins développés, ce taux n’atteint que 1,3% des gens.

Comment expliquer cette accélération rapide de l’obésité. La plus grande cause est sans contredis la progression de la technologie combiné à l’incitation de consommer des aliments riches en énergie et en graisse. La société «moderne» pousse les gens à avoir un mode de vie sédentaire, et ce, dans un monde où les publicités valorisant les produits bons marchés, gras, et pauvres en valeur nutritionnelle. Pas surprenant que le taux d’obésité augmente...

Mais, dans ce cas, pourquoi ne devenons-nous pas tous obèses? Nous sommes exposés au même monde, au même style de vie, non? C’est là que la génétique PEUT venir jouer. En général, l’obésité peut être expliquer par une cause génétique dans seulement 30% des cas. Les 70% restants sont expliqués par ce que j’ai dit plus haut, mais également par la capacité à contrôler les pulsions, les traits de personnalité, des motivations personnelles, de l’impulsivité, et j’en passe.

Maintenant, comment traiter l’obésité? «Entraîne toi. Mange moins», me direz vous. Pas tout à fait. La relation avec la nourriture est différente pour les obèses. Un peu comme... les anorexiques. Manger devient un rituel, et la nourriture occupe une place importante dans la hiérarchie mentale. Il ne s’agit pas de faire un régime pauvre en calories, car un jour ou l’autre, l’importance donnée à la nourriture rattrapera l’individu. Il faut modifier les cognitions, les pensées. En tant que psychologue, nutritionniste ou psychoéducateur, il faut aider la personne à «réapprendre» une bonne habitude de vie alimentaire. Il faut essayer de modifier cette relation avec la nourriture. Chose pas toujours aisée...

Il y a également la méthode médicale, c’est-à-dire chirurgicale. Brocher l’estomac, comme on dit. Cette intervention est destinée aux personnes qui souffrent d’obésité morbide, car, naturellement, cette opération est irréversible. Une personne avec un léger surplus de poids ne pourra bénéficier de ce type de traitement. Il faut souffrir d’obésité morbide jumelé avec une maladie cardio-vasculaire, ou de diabète, par exemple. Toutefois, sachez que ce type d’opération n’est pas sans risque; 0,5% des patients n’y survivent pas, 10% rencontrent de sévères complications postopératoires, et 15% regagnent le poids perdu au courant des deux années suivant l’opération.

Il n’y a pas de solution miracle pour régler le problème d’obésité. Il faudrait un bon coup de pied au derrière de la société. Bonne chance! Le meilleur moyen, c’est de combattre individuellement ce fléau en régulant nos habitudes alimentaires et d’avoir un mode de vie actif. Si tout le monde faisait un pas dans cette direction, il n’y aurait pas plus de McDonald dans le monde que de centre de conditionnement physique!

À la semaine prochaine!





1 commentaire:

  1. Pour ce qui est de l'obésité, M. Poulin-Gagné, je vous invite à lire le livre du Dr Davis à propos du gluten et de ses effets pervers sur le poids, le diabète, le cholestérol, ainsi que le parkinson... Wheat Belly est le nom du livre en question.
    Je suis une diète sans gluten depuis 3 mois et mon cholestérol a baissé considérablement, ma B12 a augmenté occasionnant par le fait même une diminution de mes problèmes de thyroïde. J'attends avec impatience les résultats des prochaines prises de sang.
    Bonne lecture!

    Karen

    RépondreSupprimer