mardi 11 septembre 2012

Sujets du 11 septembre 2012

Proverbe/citation du jour
«N'ayez d'intolérance que vis-à-vis de l'intolérance.» -Hippolyte Taine


Raymond Gravel doit des excuses à la droite québécoise
Appelé à s'exprimer sur les ondes de RDI lors des funérailles de Denis Blanchette, le technicien du Métropolis tué par Richard Bain le soir de l'élection de Pauline Marois, l'abbé et ex-député bloquiste Raymond Gravel a dit que : «...c'est la droite qui est très drastique parfois et qui provoque des événements comme ceux-là.»

Raymond Gravel
Bravo Raymond Gravel! Le droitiste que je suis vous adresse ses plus sincères félicitations pour ce commentaire tout à fait déplacé qui n'a pas été critiqué ou modéré par l'animateur qui vous accompagnait à ce moment.

Il est clair que Richard Bain est un FOU, un DÉRANGÉ, et que ce n'est ni une affaire gauche ni une affaire de droite dont il est question ici.

Parlant d'événements violents, Raymond Gravel peut-il en nommer précisément un provoqué par la droite au Québec au cours des cinquante dernières années?

Il serait peut-être bon de lui rappeler les bombes du FLQ au début des années 1960, la Crise d'octobre ou bien le récent conflit étudiant, au cours duquel ont eu lieu de nombreux actes de violence, et le fait que tous ces incidents violents, incluant l'assassinat d'un ministre, Pierre Laporte, ont tous été provoqués par des groupes associés à la GAUCHE.

Les gens visés par les commentaires cités ci-haut devraient avoir droit à des excuses publiques de la part de Raymond Gravel. Or, je serais fort surpris que cela se produise, car on sait depuis longtemps que la gauche québécoise a le monopole de la vérité. Elle seule peut se permettre de cracher et dénigrer sur ses opposants et ceux-ci n'ont droit que de se taire et endurer.

Imaginez maintenant si c'était Éric Duhaime, Joanne Marcotte ou Réjean Breton qui s'était exprimé ainsi à l'endroit de Raymond Gravel et de la gauche québécoise!


Pour plus de détails :



Mark Owen et la mort de Ben Laden
Mark Owen est l'un des Navy Seals impliqués dans l'opération «Neptune Spear» qui a mené à la mort de Ben Laden au Pakistan en mai 2011. Maintenant retraité, le militaire a raconté sa version de l'opération à l'équipe de l'émission 60 Minutes du réseau CBS.

Sur le site Poste de veille, vous retrouverez un résumé de l'histoire ainsi que des liens qui vous permettront de visionner l'émission sur le site You Tube.


Pour plus de détails :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire