mardi 30 septembre 2014

Sujets du 30 septembre 2014

Proverbe/citation du jour
«Il y a loin de la vérité apprise à la vérité vécue.»-Yûssof Murâd


Vendredi noir : le 30 septembre 1994
C'est aujourd'hui le 20e anniversaire de ce que l'on appelle le "Vendredi noir", le 30 septembre 1994, date à laquelle s'est concrétisée la fusion de deux groupes radiophoniques au Québec, soit Télémédia et Radiomutuel. C'est alors qu'est née une nouvelle entité : Radiomédia, devenue par la suite Cogeco Diffusion.

Je n'ai pas vécu cette crise à titre d'animateur radiophonique, car cet automne-là, j'étais plutôt à la recherche d'un emploi d'enseignant, ayant quitté mon poste à temps plein d'animateur de fin d'après-midi à CJMC, poste que j'ai occupé de la fin novembre 1993 (pour remplacer Nelson Sergerie), jusqu'en mai suivant. J'ai quitté mon poste parce qu'au printemps 1994, j'ai obtenu un poste à temps plein comme enseignant à la polyvalente locale. J'étais tellement "dans le jus" que j'ai laissé mon micro à un autre. En octobre, j'ai trouvé un emploi à temps plein à Betsiamites, et ce n'est qu'à l'été 1999 que je suis revenu en ondes, pour la période estivale, par pur plaisir, toujours à CJMC.

Je persiste à croire après toutes ces années que la radio AM a été tuée au Québec malgré le fait qu'elle avait, et aurait encore aujourd'hui d'ailleurs, sa place sur le territoire. La qualité sonore du AM laisse peut-être à désirer, mais les ondes portent loin. Tenez, je me souviens très bien avoir écouté CKAC Montréal, de même que CHNC à New Carlisle, à partir de chez moi, quand j'habitais un petit village appelé Black Duck Brook, dans la péninsule de Port au Port, à Terre-Neuve, malgré quelques interférences provoquées par le réseau électrique.

Parlant d'interférences, je me questionne encore aujourd'hui à savoir si les problèmes de réception sur la bande AM liés aux champs électriques ne seraient pas, du moins en partie, causés par un mauvais branchement des fils, mais n'y connaissant rien, je ne peux en dire plus. Un électricien m'a déjà raconté qu'une enseigne lumineuse mal "groundée" provoque du brouillage. Je suppose que le principe s'applique aussi à la radio AM. Enfin...

Tout ça pour vous dire, grande gueule radiophonique sans micro mais espérant en retrouver un que je suis, que je crois que le paysage radiophonique québécois devient de plus en plus conformiste, uniforme, sans saveur, pour ne pas dire PLATE. J'aime les shows d'opinion, mais on en entend de moins en moins, les réseaux préférant des animateurs conformistes qui parlent de potins de stars au lieu de véritablement engendrer des débats, alors qu'en région, avec les réseaux, nous nous ramassons à entendre la météo et les conditions routières de Montréal, comme si on en avait quelque chose à foutre...



Il ne faut pas croire tout ce qu'on peut lire via Internet
Voici une belle histoire qui circule sur Internet, à propos d'un homme et d'un petit éléphant blessé. Cette histoire va vous mener aux larmes :

… des larmes de rire je suppose!

Combien d'histoires niaiseuses du genre, complètement inventées, mais à la fin heureuse, polluent les médias sociaux???

Aucun commentaire:

Publier un commentaire