jeudi 22 mai 2014

Sujets du 22 mai 2014

Proverbe/citation du jour
«C'est étrange que certains commettent des délits quand il y a tellement de façons parfaitement légales d'être malhonnête.»-Georges Courteline


Yalda Machouf-Khadir plaide coupable en lien avec du saccage durant la grève étudiante

Yalda Machouf-Khadir (Photo Martin Chamberland, La Presse)
La jeune femme, maintenant âgée de 21 ans, a plaidé coupable à des accusations de complot, introduction par effraction, déguisement et méfait, en lien avec l'occupation et le saccage de trois établissements, soit le Cégep du Vieux-Montréal, le 16 février 2012, l'Université de Montréal, le 12 avril 2012, et le bureau de la ministre de l'Éducation, Line Beauchamp, le 13 avril de la même année.

Une empreinte appartenant à la dame a été retrouvée sur une fenêtre, dans le bureau de la ministre Beauchamp. C'est ce qu'a expliqué le procureur de la Couronne, Martin Chalifour.

Yalda Machouf-Khadir doit revenir devant le juge Jean-Pierre Boyer le 5 décembre pour les représentations sur la peine, car son avocat, Me Pierre Poupart, et le procureur de la Couronne, ne s'entendent pas sur une suggestion commune.

Un ami avocat m'a donné mercredi soir son avis sur la stratégie employée par la fille du député. Comme dans le cas de l'affaire impliquant l'ex député libéral Tony Tomassi, Yalda Machouf-Khadir a d'abord nié avec vigueur avoir été impliquée dans cette histoire, elle a laissé les choses se tasser durant deux ans, et maintenant, elle plaide coupable.

En plaidant coupable l'ex carré-rouge évite ainsi qu'on parle des preuves, ce qui aurait éventuellement permis de montrer au grand jour des faits troublants qui auraient pu impliquer des gens de son entourage. On peut penser ici à des preuves qui auraient pu être trouvées chez les Khadir.

Mon contact note aussi que l'avocat de Yalda Machouf-Khadir, Me Pierre Poupart, était également l'avocat de Guy Turcotte, et a représenté d'autres clients dans des causes bien connues au Québec.

Écoutez maintenant tous les Carrés rouges, supporteurs de QS et autres qui vont crier à l'innocence de la manifestante et de ses camarades, de même que les critiques lancées à l'endroit de quiconque émettant une opinion non favorable à l'endroit de Yalda Machouf-Khadir...


Recrutement de suppléants via Facebook à la CS Kamouraska-RDL : est-ce une méthode légale?
Mercredi soir, j'ai aussi reçu un message, de même qu'une capture d'écran, de la part d'un autre contact. Vous pouvez ici bas voir une image (que j'ai maquillée pour cacher les noms) provenant d'un groupe Facebook privé dans lequel la commission scolaire Kamouraska-Rivière-du-Loup recrute des suppléants.

Une capture d'écran d'un échange dans le groupe visé.

Certains participants à l'échange questionnent la méthode. On note (encerclé en rouge) une demande de la part d'une secrétaire cherchant un suppléant pour une des écoles.

Je ne connais pas toutes les règles relatives au recrutement de suppléants dans cette commission scolaire. Il faut dire que je ne suis plus du tout à jour en la matière, puisque j'ai quitté le monde de l'enseignement en juin 2006.

Cependant, je me demande si cette manière de recruter est acceptable. À ce que je sache, beaucoup de commissions scolaires demandent aux suppléants potentiels d'appliquer et ces derniers doivent même fournir des documents prouvant notamment qu'ils n'ont pas un dossier criminel avant d'avoir le droit de faire partie d'une liste d'appel.

Puisque le groupe de recrutement de la CS Kamouraska-RDL est privé, et qu'on y fait aussi du recrutement, je crois que nous pouvons nous demander si une telle situation n'avantage-t-elle pas certains suppléants au détriment d'autres qui n'ont pas accès à ce groupe.

Quelqu'un qui s'y connaît davantage que le commun des mortels peut nous apporter des précisions?

1 commentaire:

  1. Ce n'est pas une page de recrutement de suppléants... c'est une page pour trouver des suppléants qui sont DÉJÀ à l'emploi de la commission scolaire...

    RépondreSupprimer