mercredi 14 novembre 2012

Sujet du 14 novembre 2012

Proverbe/citation du jour
"Ce qui nous empêche souvent de nous abandonner à un seul vice est que nous en avons plusieurs." -La Rochefoucauld


Un permis obligatoire pour avoir le droit de fumer?
Simon Chapman, un professeur en Santé publique de l'Université de Sydney, en Australie, s'intéresse à la lutte contre le tabac. Désireux de voir cette habitude se réduire et disparaître de la société, il avant l'idée que l'on impose un permis obligatoire aux citoyens qui fument.

Simon Chapman
Selon lui, un tel permis obligatoire, qu'il serait nécessaire de présenter lors de l'achat de produits du tabac, permettrait d'exercer un contrôle sur les fumeurs en limitant par exemple la quantité de cigarettes qu'ils pourraient acheter et consommer quotidiennement, tout en développant une base de données sur les habitudes des fumeurs qui pourrait rendre plus efficaces les stratégies de lutte contre le tabac. On pourrait aussi exercer un meilleur contrôle sur les jeunes pour les inciter à ne pas fumer.

L'activiste anti-tabac croit que le contrôle actuellement exercé contre les produits du tabac n'est pas suffisamment efficace, comparativement à celui exercé sur une multitude d'autres produits dangereux pour la santé.

Il ne faudrait pas se surprendre que l'idée soit reprise au Québec par des ayatollahs de la santé. Personnellement, je suis contre l'idée. Pourquoi? Remarquez bien, je ne suis pas fumeur, l'odeur du tabac me lève le cœur et je ne tolère pas que l'on fume dans mon appartement ou dans ma voiture, mais il y a ici une question de libertés individuelles et de coûts cachés assumés par la collectivité qui me chicote.

Vous me direz que parce que nous avons un « système de santé gratuit » (gratuit? Faux! Les contribuables paient pour cela) il faut inciter les gens à cesser de fumer parce que les problèmes de santé liés au tabac coûtent cher et sont assumés par les payeurs de taxes. C'est vrai, mais ma peur face à une telle mesure de permis obligatoire est que nous ayons d'abord un éléphant gouvernemental de plus à payer, et tout coûte toujours plus cher que prévu quand l'État s'en mêle (pensez au registre des armes à feu.) En plus de payer pour la gestion du système, nous donnons une possibilité de plus au Léviathan étatique de prouver que parce qu'il veille à notre bien, un contrôle de nature similaire devra aussi être nécessaire pour l'alcool, et par la suite les viandes rouges, le fast food ou quoi encore???

Comment lutter contre le tabac alors? Je crois que la meilleure solution est celle de l'utilisateur-payeur. Des taxes sur les produits du tabac sont efficaces? Des frais supplémentaires pour les problèmes de santé liés au tabac payables par les fumeurs seront efficaces, tout comme des frais d'assurances plus élevés. On peut même opter pour une mesure similaire dans le cas des buveurs, en lien avec des problèmes liés spécifiquement à la consommation d'alcool (les varices de l’œsophage provoquées par celui-ci, menant parfois à des hémorragies, en sont un exemple.)

Et vous qu'en pensez-vous? Un permet obligatoire pour les fumeurs serait-il un outil efficace dans la lutte contre le tabac?

Pour plus de détails :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire