mercredi 22 février 2017

Le 20 février 2017

Proverbe/citation du jour
“Il n'existe pas de plus grand bonheur que de rendre visite à l'improviste à un bon ami.”-Gao Xingjian


Trois-Pistoles
Dimanche soir, je me suis mis en route pour Trois-Pistoles, afin de visiter des membres de ma famille qui ont déménagé en cet endroit l’automne dernier.

J’ai rarement mis les pieds dans la ville de Victor-Lévy Beaulieu. Je passe habituellement tout droit sur la 132, sauf pour un café au Tim Horton’s local. En fait, les deux seules seules fois où j’y suis entré, c’était en août 1995 et en juin 1997.

En 1995, j’ai pris la traverse en direction de la Côte-Nord, pour me rendre à une entrevue pour un poste en enseignement à Rivière-au-Tonnerre, poste que je n’ai pas eu, mais le voyage m’a permis de visiter pour la première fois Havre-St-Pierre, où j’ai eu un poste plus tard, en 1998.

Pour 1997, j’étais à ce moment prof à Wemindji, à la Baie-James. Je m’en retournais pour un congé scolaire à Sainte-Anne-des-Monts et parce que je laissais alors toujours ma « P.A. Mobile » en Gaspésie, je revenais en avion jusqu’à Montréal ou Québec, puis c’était le train ou l’autobus, sauf que cette fois, ma mère, qui était en visite chez ma sœur, qui était encore aux études à Québec, est venue me prendre à la gare de Sainte-Foy pour le reste du trajet.

Radio-Canada diffusait à cette époque une émission qui s’appelait « Nuits blanches » (si ma mémoire ne flanche pas.) Il s’agissait de la lecture d’un roman en ondes par un comédien connu. Ayant entendu Gilles Pelletier lire « Monsieur de Voltaire », de Victor-Lévy Beaulieu, je me suis dit qu’on pourrait bien faire un crochet à sa maison-théâtre pour que je m’achète une copie du livre.

Par un coup de chance, j’ai pu jaser avec Gilles Pelletier lui-même. Il était alors sur place, parce qu’il jouait dans une pièce de théâtre d’été. Je peux vous affirmer que le monsieur était vraiment sympathique. C’était un habitué de Trois-Pistoles, par la fameuse série télévisée « L’Héritage », qui s’y déroulait.

Bon! Voici les photos. Elles ne sont pas le « top du top », mais bon, ça donne une idée. Lorsque la neige aura fondu, j’y retournerai pour en prendre d’autres.

La voie ferrée, en direction est, avec vue sur la gare locale.

La voie ferrée, en direction ouest.

Une vue sur le fleuve, près du quai.

Une vue sur le fleuve, près du quai.

Le quai local.

Trois-Pistoles, une vue prise près du quai local.

Trois-Pistoles, une vue prise près du quai local.

Le traversier "L'Héritage"

Une autre vue de Trois-Pistoles prise près du port.

L'église locale, dont on entend régulièrement les cloches.

L'église locale. Notez les statues dorées.


Voilà!

En visitant d’autres villes et villages en région, on se fait une meilleure idée de la dynamique qui y règne et cela nous permet de faire des comparaisons. Je vous reviendrai plus tard sur ce sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire