lundi 24 mars 2014

Sujets du 25 mars 2014

Proverbe/citation du jour
«La propreté physique conduit à la pureté morale. -Talmud


Un «référendum inversé» sur la souveraineté du Québec
Pauline Marois et ses troupes évitent de parler d'un référendum sur la souveraineté du Québec dans la présente campagne parce qu'il s'agit d'une patate chaude qui pourrait bien plus nuire au parti qu'autre chose.



Si les Québécois ne veulent pas se prononcer sur l'idée de la souveraineté, pourquoi ne pas tenir un « référendum inversé » alors?

Il suffit seulement de demander au reste du Canada s'il veut garder le Québec dans la confédération ou non... Avec les milliards que nous coûtons au reste du Canada et tout le chignage qui émane du Québec, je comprends très bien les Canadiens écoeurés d'entendre le Québec se lamenter.

Notre indépendance, nous pourrions bien l'avoir, non pas parce que le Québec va voter pour, mais parce que le Canada va nous chrisser dehors!



James Rebhorn
James Rebhorn, un acteur qui a joué plus souvent qu'autrement des rôles de trou de cul dans tous les films où on peut le voir, est décédé le 21 mars dernier. J'ai envie de lui rendre hommage en ce jour, surtout parce qu'il a composé lui-même son propre avis de décès.

La scène de « Scent of a Woman » où il joue le directeur d'un collège huppé qui se fait planter devant tout le monde par un colonel retraité aveugle joué par Al Pacino est un de mes moments de cinéma les plus épiques :


Jouer constamment des rôles de trou de cul ne doit pas être évident pour un acteur, d'autant plus que la personne visée peut s'attendre à croiser dans le vrai monde des gens assez épais pour croire que l'acteur en question est aussi moron dans la vraie vie qu'à l'écran, ce qui n'est visiblement pas le cas quand on lit à propos de James Rebhorn...

R.I.P. James... J'ai toujours autant envie de te botter le cul comme directeur de collège dans Scent of a Woman, mais dans la vraie vie, t'étais visiblement un foutu de bon diable!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire