vendredi 11 avril 2014

Sujets du 11 avril 2014

Proverbe/citation du jour
«Le lièvre compte sur ses jambes, le loup sur ses dents : chacun survit comme il peut. »-Proverbe chinois


22 actes grands actes de générosité dont personne ne parle
Saviez-vous que Jonas Salk, l'inventeur du vaccin contre la polio, a volontairement refusé de faire homologuer sa création afin d'en garder les coût au niveau le plus bas possible, et qu'en agissant ainsi, il s'est refusé la possibilité de gagner des milliards en profits?


Saviez-vous que le gagnant d'un lot de 40 millions à la loterie, déjà touché par le cancer, a donné tout cet argent pour la recherche contre la maladie?

Suivent 22 grands actes de générosité dont personne ne parle.





Pourquoi les asperges donnent-elles une si mauvaise odeur à notre urine? Pourquoi les oignons nous font-ils pleurer?
Pourquoi les asperges donnent-elles une si mauvaise odeur à notre urine? Pourquoi les oignons nous font-ils pleurer? Le chocolat est-il un aphrodisiaque chez les humains? Est-il vraiment toxique pour les animaux de compagnie?

Un enseignant de chimie au secondaire du Royaume-Uni préférant demeurer dans l'anonymat s'est donné comme objectif de faire connaître au public les effets étranges de certaines nourritures du notre organisme. Il a donc créé le site Coumpound Interest pour ce faire.

Divers tableaux donnent des réponses à nos questions :




Plus de détails ici.





Une courte panne électrique qui en dit long sur ce qui se passerait si nous devions en vivre une plus longue, ou pire encore
Un « blackout » a touché la Haute-Gaspésie hier soir. Je sommeillais déjà dans le noir, aux environs de 20h, quand il a frappé. La situation a duré jusqu'aux environs de 22h35.

Une courte panne électrique du genre en dit long sur ce qui se passerait si nous devions en vivre une plus longue. Mon portable a manqué de jus lorsque la batterie est tombée à zéro, mais j'ai réussi à suivre le déroulement des événements via ma tablette (je n'aurais pas cru que mon Internet demeurerait accessible. Or, j'ai constaté que le réseau de Cogeco, auquel je me suis récemment abonné en abandonnant Telus, est demeuré fonctionnel durant toute la panne.)

Dès que j'ai constaté le manque de courant, j'ai éclairé mon appartement à la chandelle et à la lampe à huile, et j'ai ouvert mes scanners pour suivre ce qui se passait dans la région. Des sirènes ont retenti et, sachant par un contact qu'elles se sont dirigées ensuite vers Tourelle, j'ai roulé en voiture jusqu'à La Martre pour tenter de découvrir le pourquoi, sans toutefois réussir. Je suppose que les détails seront disponibles plus tard.

Qu'est-ce que je retiens de tout cela?

D'abord, parce que mon gagne-pain passe en priorité, j'ai fait une tournée des immeubles dont j'ai la charge, à la fois pour rassurer les clients (quelques-uns m'ont appelé, inquiets de la situation, le service cellulaire fonctionnait encore) et pour m'assurer que le matériel de sécurité qu'on y retrouve est fonctionnel. Les quelques problèmes que j'ai notés seront corrigés sous peu. Il vaut mieux prévenir que guérir comme on dit, alors je vais m'en rappeler.

Aussi, parlant de préparation en cas de panne électrique, j'étais bien content hier soir d'avoir à portée de main plusieurs lampes de poche avec des piles en réserve, des lampes à huile, des chandelles et des allumettes. Et que dire de mes scanners et de mes émetteurs-récepteurs de radioamateur qui m'ont permis de suivre la police, les pompiers et d'autres services publics? Quel pourcentage de la population est vraiment préparé à faire face à un désastre réel? Probablement bien moins que nous ne pourrions le croire! Mieux vaut prévenir que guérir, mais combien parmi nous en sont vraiment conscients?

Aussi, je note quelques appels de personnes qui ne me parlent jamais, sauf quand « the shit hits the fan »... Trois appels au total, deux de femmes et un de la part d'un homme, des personnes qui ont demandé mon assistance, alors que je n'entends jamais parler d'elle autrement.

Une panne de courant comme celle qui a eu cours hier nous en apprend long sur la nature humaine : curieux de constater que l'on devient alors important pour des gens qui ne nous parlent jamais d'habitude hein?

Imaginez maintenant le bordel total qui se produirait si une situation vraiment grave survenait, que ce soit une panne électrique prolongée en plein hier, ou une pandémie. Les preppers font rire d'eux, plusieurs poussent le bouchon loin, j'en conviens, mais en cas de crise majeure, combien de milliers de personnes, tellement conditionnées à l'idée que les gouvernements peuvent tout régler, découvriraient alors que l'État ne fait rien d'autre que nous rendre dépendants, et qu'au fond, c'est en prenant nos responsabilités sur plan individuel que nous assurons le mieux notre survie, dans un monde technologique qui est bien plus fragile que nous ne voulons le reconnaître?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire