samedi 27 janvier 2018

Le 27 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
“La vie serait sans doute insupportable sans une certaine inconscience.”-Jacques Languirand


La face cachée de Jacques Languirand
L’animateur radiophonique, écrivain et homme de théâtre Jacques Languirand est décédé hier, à l’âge de 86. Il souffrait de la maladie d’Alzheimer, ce qui l’a poussé à prendre sa retraite en 2014, après qu’il eut passé 43 ans à la barre de sa fameuse émission radiophonique « Par 4 chemins », qui est entrée en ondes l’année de ma naissance, en 1971. 

Jacques Languirand
J’ai eu de l’admiration pour le bonhomme durant plusieurs années. Je l’ai suivi plus régulièrement durant les trois années où j’étais enseignant à Wemindji, à la baie James, de 1995 à 1998. Je n’avais pas de télévision dans mon appartement, à l’époque, alors j’écoutais surtout la radio. Si ma mémoire ne flanche pas, « Par 4 chemins » n’a pas uniquement été diffusé le dimanche soir. Il y a eu au moins une saison où l’émission était dans la grille horaire du lundi au jeudi, à raison d’une heure par soir, à 22h.

Lorsque je travaillais comme prof sur la Côte-Nord, c’est durant mes déplacements en voiture que je me branchais sur le show, parce que j’ai souvent fréquenté des dames qui habitaient dans une ville différente de celle où j’enseignais, alors je voyageais durant les fins de semaine, revenant à la maison le dimanche soir.

C’est à partir du début des années 2000 que j’ai commencé à déchanter au sujet de Languirand, quand j’ai compris entre autres que ce George Soros qu’il présentait comme un grand homme n’est pas aussi saint qu’on peut le croire. Bien sûr, beaucoup de sujets abordés dans l’émission étaient intéressants, mais au fur et à mesure que je développais mes connaissances par la lecture et d’autres moyens, j’ai compris à quel point Jacques Languirand était un être sectaire, un gourou même. J’ai fini par ne plus écouter son émission du tout, et ce quelques années avant qu’il ne traitent de cons les dirigeants de Radio-Canada en leur faisant un doigt d’honneur parce qu’il n’a pu monter sur scène lors de l’ouverture de la saison radiophonique 2011.

Martine Languirand (Source)

Comme le souligne Denise Bombardier dans un billet, nombreuses étaient les personnes de l’entourage de Jacques Languirand au courant de la situation, mais toutes se sont tues.

Vous me direz que c'est peut-être parce qu'il vient de passer de vie à trépas qu'on minimse ce détails, mais dans une nouvelle publiée hier par Radio-Canada, concernant les accusations d’incestes à l’endroit de l’animateur radiophonique, il est écrit : «En 2016, il avait été visé par des allégations d'inceste envers sa fille. Ces allégations n'ont jamais été prouvées. »

Se pourrait-il que parce que Jacques Languirand était de la « bonne gang », la société d’État éclipse au maximum ce point sombre à propos d’un de ses animateurs vedettes? Si l’auteur de « Par 4 chemins » était une personnalité à tendance conservatrice, traiterait-on la situation de la même manière? Probablement aussi que bien d'autres étaient au courant, mais n'ont rien dit.

vendredi 26 janvier 2018

Le 26 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
“L'homme ne progresse pas de l'erreur vers la vérité, mais de vérités en vérités, d'une vérité moindre à une vérité plus grande.”-Swami Vivekananda


Pascal Bérubé songerait-il à quitter la vie politique?
Selon des informations qui circulent présentement en coulisse, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, songerait à quitter la vie politique. La rumeur est-elle fondée ou non? Cela est difficile à dire. Connaissant le personnage, en prenant en considération le contexte, je suis porté à croire que oui.

Pascal Bérubé (Simon Clarke - QMI)
Il se pourrait que ce ne soit qu’un ballon pour tâter le terrain, comme lorsque le principal intéressé a déclaré aux médias que des militants du PQ dans sa circonscription lui demandaient de se présenter à la chefferie du PQ, c’était au printemps 2014. Dans ce cas, je crois que c’est le député lui-même qui a monté l’histoire, mais constatant que la pâte ne levait pas, il a laissé le feu déjà faible s’éteindre, après avoir « hésité ».

Bérubé est calculateur. Il ne se lance jamais dans une direction donnée sans avoir la certitude que le vent souffle du bon côté pour lui. Il a été le premier à appuyer PKP quand il était candidat à la chefferie, parce que dans ce cas, il était clair que Péladeau allait remporter la victoire. Ces contacts avec le grand boss de Quebecor seront fort utiles au député de Matane-Matapédia si un retrait de la politique se confirme, j’y reviendrai plus loin dans ce billet.

Vous rappelez-vous quand Pascal Bérubé a dit vouloir demeurer neutre dans la course à la chefferie du PQ, en 2016? C’est ce qu’il déclarait, en mai 2016. 








Tout ce qui est écrit ci-haut en dit long sur le personnage. Je ne m’attarde pas ici à ce qui touche mes relations avec le député de Matane-Matapédia et ma perte d’emploi à cause de ses menaces.

Je dis depuis 2007 que Pascal Bérubé n’est qu’un opportuniste, qui sous ses airs bienveillants, ne cherche qu’à satisfaire ses propres buts personnels, et je ne change pas d’idée sur le sujet. Si le peuple ne dormait pas au gaz et si les médias posaient de bonnes questions au principal intéressé, la game ne serait pas du tout la même, enfin...

Avec le PQ en débandade totale en ce moment (le peu de popularité du chef Lisée auprès du peuple, les députés importants qui démissionnent, etc.) Il est clair que le parti de René Lévesque peut très bien finir quatrième, tout au plus troisième, en octobre prochain. Pascal Bérubé le sait, et même s’il est bien en selle dans Matane-Matapédia, avec une victoire garantie à l’avance, il n’a probablement pas envie de se ramasser « back bencher » à l’Assemblée nationale, au sein d’un PQ complètement désorganisé. Bérubé a mangé quelques "claques sur la gueule" au cours des derniers mois, notamment en évoquant une fusion avec Québec solidaire pour sauver les meubles.


Le député actuel de Matane-Matapédia n’a probablement pas le « chop » de demeurer au PQ pour rebâtir le parti. A-t-il d’autres options sur le plan politique?

Compte tenu de ses nombreuses attaques à l’endroit des représentants des autres partis à l’Assemblée nationale, Pascal Bérubé n’est probablement pas le bienvenu, autant au PLQ qu’à la CAQ (rappelez-vous que « Pascal » a aussi été l’attaché politique de François Legault, quand ce dernier était encore péquiste.) Québec solidaire n’est pas une option non plus. Bérubé aime aussi trop sa place au sein d’un parti pour tenter sa chance comme indépendant.

Des questions familiales jouent aussi dans l’équation. La blonde de monsieur habite à Montréal, et les parents du député sont désormais tous les deux décédés, ce qui fait en sorte que sa présence dans la région n’est plus aussi désirable sur le plan familial qu’avant.

Cette série de points me porte à croire qu’il est possible que Pascal Bérubé tire sa révérence et ne se présente pas en octobre 2018, lors des prochaines élections générales provinciales.

Une autre question se pose. Qu’adviendra-t-il de Pascal Bérubé s’il annonce qu’il ne se représente pas comme candidat du PQ dans Matane-Matapédia en octobre prochain, et qu’il quitte la politique? Deviendra-t-il « vendeur de chars »?


Vendeur de chars? Non. La voie se sortie se situe probablement du côté des médias. J’irais même jusqu’à dire que Pascal Bérubé garde cette carte dans sa manche depuis quelques années déjà. Avez-vous remarqué son nombre croissant d’apparition dans diverses émissions, que ce soit « Tout le monde en parle », « Deux hommes en or » ou « Les coulisses du pouvoir », pour ne nommer que celles-là?

Rappelez-vous que Pascal Bérubé entretient des liens rapprochés avec PKP, et PKP, c’est Quebecor.

Je suis prêt à mettre un « vieux deux » sur la possibilité que Pascal Bérubé occupera à partir de l’automne prochain un poste d’analyste politique et/ou d’animateur au sein de l’empire Quebecor.

Qui plus est, le principal intéressé a été député assez longtemps pour toucher une belle prime et une pension qui sera couverte par les bons contribuables que nous sommes. Il n'est pas dans la rue, loin de là.

Votre humble blogueur est-il dans le « clos »? La suite des choses le démontrera!



Incendie dans un immeuble à logements de SADM - le 26 janvier 2018
Des images et deux vidéos d'un incendie dans un immeuble à logements de Sainte-Anne-des-Monts, durant l'après-midi du 26 janvier 2018.

Le bâtiment, situé près du coin de la 7e rue Ouest et de la 2e Avenue Ouest, est une perte totale.

Des personnes ont été évacuées et prises en charge par la Croix-Rouge. On soupçonne qu'un feu dans une cuisine serait la cause du sinistre.

Les photos :


















Les vidéos :








À cause de la fumée épaisse, des résidents du voisinage immédiat ont été temporairement évacués.

jeudi 25 janvier 2018

Le 25 janvier 2018


Proverbe/citation du jour
“If you have a comprehensive explanation for everything then it decreases uncertainty and anxiety and reduces your cognitive load. And if you can use that simplifying algorithm to put yourself on the side of moral virtue then you’re constantly a good person with a minimum of effort.”― Jordan B. Peterson


Les p'tites vites avec Mathieu Cyr : Social justice warrior
Un court vidéo de la section vidéo de Z Télé, par Mathieu Cyr, qui donne des trucs pour être un excellent SJW : Social justice warrior. Cliquez le lien sous l’image pour visionner le vidéo.


http://www.ztele.com/webtele?target=1.3564478


Compte tenu du fait que les Gogauches sont majoritaires dans le monde des médias, je suis agréablement surpris d’avoir découvert un vidéo qui aborde la question des SJW de la sorte.

C’est ça qui est ça!


Styles vestimentaires pour femmes du 20e siècle. Lequel préférez-vous?
Une image qui présente divers styles vestimentaires du 20e siècle :




Cela va peut-être vous surprendre, mais j'ai un faible pour le style 1945. Ça change radicalement des piercings, des tatouages "trash", des coupes de cheveux avec une coloration non naturelle et des vêtements qu'on voit trop (à mon avis) de nos jours.




mercredi 24 janvier 2018

Le 24 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« Opinion is the medium between knowledge and ignorance. »-Plato


Pour certaines personnes, faire un coming out est plus difficile que pour d'autres
Il est si difficile de nos jours de s’afficher comme libertarien ou comme amateur d’armes sans se faire menacer ou ridiculiser que j’en viens à me demander si…




… nous n’en sommes pas rendu à un point, dans notre société, où il devient plus facile pour un gay de faire son coming out que cela peut l’être d’exprimer publiquement une opinion qui va à l’encontre des dogmes qu’on nous enfonce dans le crâne quotidiennement!

Le 23 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« Le narcissisme est, selon Le Petit Robert, en son sens courant, une « admiration de soi-même, attention exclusive portée à soi » synonyme d'égotisme et selon son sens psychanalytique, une « fixation affective à soi-même ». »-Source



Un phénomène inquiétant dont personne ne parle
L’image suivante expose bien un phénomène inquiétant des réseaux sociaux dont personne ne parle. Il y a une erreur d’accord à la toute fin du texte du « meme » (on devrait lire « portée » au lieu de « porté ») mais cela ne change rien à une autre portée, celle du message!




Je n’ai même pas besoin de vous donner un exemple, je sais qu’au moment où vous lisez ce billet, vous avez en tête un exemple d’une pitoune qui s’amuser à amasser les « j’aime » sur Facebook, Instagram ou ailleurs dans les réseaux sociaux.

Pouvez-vous nommer une seule de ces « pitounes » qui a réalisé quoi que ce soit de significatif, mis à part le fait d’exposer sa craque de boules sur le Web?

Ce que je trouve plus pathétique encore, c’est que des milliers d’hommes se mettent à genoux et inondent les « putes à likes » de compliments, par désespoir, ou par totale naïveté, parce que jamais les femmes concernées ne vont leur donner ce qu’ils souhaitent en échange.

D’un côté, on se retrouve avec des milliers d’hommes désespérés, et de l’autre, de centaines de femmes qui perdent contact avec la réalité et qui s’imaginent être des stars qui ne méritent que des Brad Pitt comme chums.

J’aimerais bien qu’un spécialiste comme le Doc Mailloux jase de ce phénomène, et l’impact que peut avoir sur le psyché d’une femme très ordinaire le fait de nager dans les compliments de la sorte.

lundi 22 janvier 2018

Le 22 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
"Les chocs culturels stimulent la créativité.”-Lindsay Owen-Jones


« En direct de nulle part #357  - État de Shock »
Je vous en aurais fait part dès samedi si mon ordinateur n’avait pas été « kaput » à ce moment. Je le fait finalement en ce lundi.

J’ai participé à l’émission « En direct de nulle part » (EDDNP), vendredi dernier, et ce quelque trois années après ma première contribution, en janvier 2015, suite à ma fameuse histoire d’interception par la SQ, lorsque je voulais remettre un document à PKP lors de son passage à Cap-Chat.

C’est toujours un plaisir pour moi de contribuer à cette émission. J’essaie autant que possible d’y amener une touche particulière, en donnant une touche gaspésienne à mon approche.

L’émission EDDNP mérite d’être davantage connue, car on y propose un contenu qu’on n'entend pas dans les autres radios au Québec. Le programme de cette semaine? Le voici :




ON EST SOUS LE SHOCK CETTE SEMAINE! Hydro-Québec s’électrocute avec la spirale de la mort, le Parti Québécois se fait frapper par la foudre 3 fois plutôt qu’une et la hausse du salaire minimum fait disjoncter l’économie du Pays en entier!  MISTER M  est bien entouré pour commenter cette semaine choquante! Notre journaliste d’enquête MICHEL MORIN est de retour pour une 5e année et commente la hausse du salaire minimum en Ontario et expose ses effets néfastes sur l’économie, on parles également de la SPIRALE DE LA MORT d’Hydro-Québec et des supposés plans des ventes futures de la société d’état. Le blogger PA BEAULIEU marque aussi son retour pour une 3e année avec nous, on parles de la FIN DU PARTI QUÉBÉCOIS,  des viols télépathiques la nouvelle invention des FemiNazi, des raisons de s’affranchir des médias de masses et de l’excellente série documentaire BRAINWASH sur plusieurs sujets tabou de la société occidentale. On termine cette émission survoltée par l’Authentique Rapport du  SERGENT ROY un éléctrochoc bien placé dans l’actualité de la semaine : 1 an pour Donald Trump, la journée contre l’Islamophobie, et PARKA, cette crisse de mascotte millionnaire de Parc Canada est rendu la nouvelle ami de Justin Trudeau… c’est shockant en sacrament!


Voilà!

Vous pouvez écouter le tout ici, sinon dans une nouvelle fenêtre, et il vous est possible de télécharger l’audio.

Bonne écoute!

Le 21 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« One of the most feared expressions in modern times is 'The computer is down.' »-Norman Ralph Augustine


Quand ton ordinateur plante...
Votre humble blogueur en a bavé au cours des deux derniers jours sur le plan informatique…

Suite à l’installation d’un logiciel de communication, vendredi, j’ai constaté que mon ordinateur « buggait ». Une tentative de mise à niveau samedi après-midi a provoqué un plantage total qui m’a privé de mon portable. Je ne pouvais alors accéder au Web que via mes moyens d’urgence, notamment une tablette.

J’ai repris graduellement le contrôle dimanche, en début de journée. La démarche est compliquée à expliquer ici, mais elle ressemble à ce qui suit.

D’abord, parce que je n’avais pas de copie récente de mon système d’opération le plus récent (Ubuntu 16), j’ai dû lancer ma machine en utilisant un disque virtuel sous Ubuntu 10 que j’ai déniché dans une boîte. J’ai ainsi pu me brancher au Web pour télécharger une image de Ubuntu 16 que j’ai chargée sur une mémoire flash, pour ensuite finalement devoir installer Ubuntu 10 afin de graver le contenu de la « barrette » sur un DVD, puis tout réinstaller sur ma machine. J’ai débuté la procédure à mon réveil, vers 4h du matin, et je l’ai complétée peu avant midi.

Heureusement, via des copies de sauvegarde de mes données sur un disque externe, j’ai pu récupérer mes données les plus importantes et minimiser mes pertes. Je garde aussi un registre écrit « à la mitaine » de mes noms d’utilisateur et de mes mots de passe. Ça aide ça aussi!

Je crois être quand même assez débrouillard quand je dois me tirer d'affaire lorsque mon ordinateur "bêche". J'ai fait du chemin sur ce plan depuis ma première "chirurgie" du genre, lorsque j'ai moi-même installé de nouvelles barrettes de RAM pour faire passer la mémoire de mon ordinateur de 8 megs à 16 megs, en plus d'installer et configurer un modem U.S. Robotics 33.6 sur cette même machine, à Wemindji, durant l'année scolaire 1996-1997!

Morale de l’histoire? Il faut mettre régulière à jour ses copies de sauvegarde et avoir à portée de main un disque pour réinstaller un système d’opérations qui plante.

Amen!

Le 20 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« L'univers est un grand livre, où la nature a tout écrit. »-Stanislas de Boufflers


L’oeil cosmique
L’oeil cosmique, de l’infiniment grand à l’infiniment petit!




En visionnant un vidéo du genre, on comprend à quel point notre place est petite dans l’univers.

Le 19 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« Un mensonge qui fait l'affaire vaut mieux qu'une vérité qui l'embrouille. »-Proverbe persan


Mark Wahlberg se prononce sur les célébrités et la politique
L’acteur Mark Wahlberg donne son point de vue sur les célébrités, quand elles donnent leur opinion à propos de la politique :




« Les célébrités ne devraient pas parler à propos de la politique. Elles n’ont rien en commun avec les gens ordinaires, comme le gars qui doit travailler pour supporter sa famille. »

C’est ça qui est ça!

Le 18 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« Plus ça change, plus c’est pareil. »-Anonyme


Est-ce là la seule différence entre une monarchie et une démocratie?
L’illustration qui suit a du vrai :




Dans une monarchie, il n’y a qu’une seule famille royale, alors que dans une démocratie, le peuple choisit ce qui est en quelque sorte un autre type de « famille royale ».

Regardez ce qui se passe quand les membres d’un groupe restreint de familles se partage le pouvoir...

jeudi 18 janvier 2018

Le 17 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
“Quand le navire doit sombrer, les rats sont les premiers à le quitter.”-Fiodor Dostoïevski


Quand le bateau coule, les rats partent les premiers
On dit que « quand le bateau coule, les rats partent les premiers », autrement dit, au sens figuré (selon Wikipédia), les gens se désolidarisent parce qu’ils en voient pas d’issue ou de solution.




Est-ce ce qui se passe présentement au PQ, avec tous ces députés qui annoncent qu’ils quittent le bateau, qui en fait a de ces temps-ci l’air d’un rafiot?

On a bien beau nous chanter que le leadership de Lisée n’a rien à voir dans tout cela, mais j’ai peine à y croire. Le chef actuel du PQ a autant de charisme qu’une plante verte, une plante verte en plastique, je dirais même!




J’ai hâte de voir la suite, à savoir qui seront les prochains à foutre le camp, mais aussi, surtout, qui seront ceux du lot qui vont poignarder le chef pour prendre sa place.



La suite des événements d’ici les prochaines élections, en octobre, risque d’être fort divertissante. Dites-vous qu’il y en a dans le lot qui attendent encore pour savoir dans quel sens le vent va tourner et souffler le plus fort. Vous pourrez alors sans vous tromper dire que ceux-là sont les plus guidounes de la gang.

mercredi 17 janvier 2018

Le 16 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« Those who would give up essential Liberty, to purchase a little temporary Safety, deserve neither Liberty nor Safety. »-Benjamin Franklin


Trois facteurs qui expliquent pourquoi nous ne pouvons pas faire confiance aux médias de masse
Il y a de cela trois ans, jour pour jour, je découvrais, en me rendant à Cap-Chat pour remettre à Pierre Karl Péladeau une copie de la décision de l’arbitre dans le dossier concernant mon congédiement du FM 100,3 à Sainte-Anne-des-Monts, jugement dans lequel il était démontré que le lieutenant de campagne de PKP, Pascal Bérubé, avait menacé mon employeur et que c’était l’unique cause de mon renvoi injustifié, que la chef de bureau de Bérubé, Marcelline Gauthier, avait demandé à la SQ de me surveiller. La police m’a empêché d’entrer sur les lieux de cette rencontre sous prétexte que je n’étais pas membre du parti, alors que ladite rencontre était publique. Vous aurez les détails ici.




Je tiens surtout à souligner qu’une semaine plus tard, Johanne Fournier, une journaliste du Soleil qui était déjà au courant de l’histoire me concernant, a préféré jouer dans le sensationnel en laissant de côté le fait que je ne faisait que m’exprimer à titre de représentant des médias lésés pour plutôt me faire passer pour un danger pour la société, ce qui a mené beaucoup de gens à croire que je suis allé à Cap-Chat armé d’un .357 Magnum. Je pourrais revenir en détails sur le sujet, mais je l’ai déjà fait dans le passé. Vous pouvez fouiller dans les archives de mon blog pour plus de détails.




Une publication partagée par PragerU (@prageru) le


Voici une traduction pour ceux et celles qui ne comprennent pas l’anglais :

« Trois facteurs qui font en sorte que les médias de masse ne sont pas dignes de notre confiance :

  1. Les journalistes ne séparent plus les nouvelles (on peut ici dire « faits ») des opinions.
  2. Les journalistes traitent les politiciens différemment, selon leurs croyances politiques personnelles.
  3. Les journalistes sont devenus des outils des politiciens en faisant des faveurs pour obtenir des histoires. »

Je demeure fermement convaincu que si les médias accomplissaient leur travail correctement, en présentant uniquement des faits, et non des opinions, de même qu’en donnant à tous un droit de parole équitable, en traitant objectivement des situation et en laissant le public se faire une idée, la situation politique serait fort différente.

On peut toujours rêver!

mardi 16 janvier 2018

Le 15 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
«Quand je pense à mes premières soirées sur la roulotte, je me dis que jamais je n'aurais pu imaginer que Dans la rue devienne l'organisation d'importance qu'elle est aujourd'hui... On a eu un impact positif sur la vie de dizaines de milliers de jeunes - et on continue d'en aider plus encore, jour après jour.» -Père Emmett Johns, "Pops"


R.I.P. «Pops »
Le père Emmett Johns, mieux connu sous le surnom de « Pops », est décédé paisiblement, dans une maison de retraite de la région de Montréal, à l’âge de 89 ans, samedi dernier.




Pops est surtout connu pour avoir créé l’organisme « Le bon Dieu dans la rue », qui vient en aide aux jeunes en difficulté, alors qu’il avait 60 ans, en 1988. Le curé s’est alors mis à circuler dans les rues de Montréal, au volant d’un gros « campeur », distribuant des hot-dogs et du café aux jeunes en difficulté, tout en leur portant une oreille attentive.

Son œuvre a pris de l’ampleur au cours des années, avec l’ajout d’un abri temporaire pour les jeunes en difficulté en 1993, et un centre de jour en 1997. Un édifice de 17 appartements à prix modique a été inauguré dans Hochelaga-Maisonneuve en 2017.

À une époque où la religion n’a plus la place qu’elle a déjà eue dans la vie des Québécois, Emmett Johns a obtenu l’Ordre du Canada en 1999, puis l’Ordre national du Québec en 2004. Il a également fait partie de la liste des 10 Québécois les plus influents du magazine 7-Jours en 2004.

Ce que je retiens personnellement le plus du personnage, c’est que c’était un curé « à la mode ». Vous ignorez probablement que Pops aimait faire de la moto, qu’il a possédé durant 17 ans son propre avion qu’il pilotait lui-même, un Cessna 185, et qu’en plus, il était amateur de tir à l’arme de poing, ayant même déjà été un moniteur pour la police de Montréal.

R.I.P. Pops, personne ne pourra jamais remplir tes souliers!

Le 14 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
« Hard times don't create heroes. It is during the hard times when the 'hero' within us is revealed. »-Bob Riley


« Hard Times, Strong Men, Good Times, Weak Men »
J’ai déjà présenté ce cycle dans un billet passé :






1. Hard times create strong men.
2. Strong men create good times.
3. Good times create soft men.
4. Soft men create hard times.

Autrement dit :

On peut traduire ainsi :

1. Les temps durs créent des hommes forts.
2. Les hommes forts créent de bons temps.
3. Les bons temps créent des hommes faibles.
4. Les hommes faibles créent des temps durs.


J’ai découvert en fin de semaine cette version :




J’avoue que je n’avais jamais abordé le sujet ainsi. Se pourrait-il que le degrée de liberté des citoyens face à l’État joue un rôle dans le cycle?

samedi 13 janvier 2018

Le 13 janvier 2018

Proverbe/citation du jour
“L'émotion artistique cesse où l'analyse et la pensée interviennent.”-Max Jacob


Quand on prend le temps d’observer attentivement et d’analyser les détails...
Elle est bonne celle-là… Une personne avec un bon sens de l’observation et les connaissances nécessaires a pris le temps d’analyser l’image qui suit :




Les résultats?




Grâce à divers détails, notamment la forme des crânes et la dentition, on sait que la personne à gauche est une femme de race noire, tandis que celle de droite est un homme blanc, et les deux individus ont entre 25 et 40 ans.

Dans le quotidien, combien parmi nous ne s’arrêtent jamais pour analyser un tant soit peu ce qui les entoure, préférant notamment prendre pour du cash les paroles de politiciens ou le contenu d’un bulletin d’informations qui est totalement biaisé, et que dire de ce qui se passe quand vient le temps de voter?