samedi 5 août 2017

Le 3 août 2017

Proverbe/citation du jour
« D'autres temps, d'autres mœurs et d'autres systèmes. »-proverbe italien


Une trace du passé téléphonique au coeur de Sainte-Anne-des-Monts
Les passants circulant sur la 1re avenue Ouest à Sainte-Anne-des-Monts peuvent y observer diverses traces du passé, à commencer par des maisons plus que centenaires. On y retrouve aussi des marques d’un passé plus récent qui démontrent à quel point le monde change.

Tout près des locaux de Telus, on retrouve deux poteaux sur lesquels figurent des panneaux anciens. Tenez :




Je peux avec certitude vous confirmer que ces affiches datent au moins de 20 ans. Les explications suivent plus bas.

La compagnie Québec-Téléphone (appelée alors la Corporation de Téléphone et de Pouvoir de Québec) a été fondée en 1927 par Jules A. Brillant. Elle était une filiale de la Compagnie de Pouvoir du Bas-Saint-Laurent, créée pour sa part en 1922.

Québec-Téléphone est devenue QuébecTel en 1997 (d’où la preuve que les affiches ont un minimum de 20 ans), puis TELUS Québec en 2001.

En prenant mes images, j’ai remarqué que le logo de Québec-Téléphone (un hexagone) est reproduit sur la façade de l’édifice. Vous aurez plus de détails ici.

Le bâtiment de Telus

On peut voir un motif évoquant le logo de Québec-Téléphone sur la façade

Vous souvenez-vous de l'époque où il y avait une coupole sur cette tour?


Qui parmi vous se souvient que dans le passé, il y avait aussi sur la tour située à l’arrière du bâtiment une coupole destinée à la transmission via micro-ondes? C’était avant la fibre optique cela!

Pour conclure, voici un vieux message publicitaire de Québec-Téléphone datant de 1992. On le retrouve sur Youtube :



Vous remarquerez dans le message le petit bout qui tient le combiné d’un vieil appareil à cadran rotatif, et plus loin, un cellulaire « vieux style » qui ressemble à ces téléphones sans fil qu’on avait à l’époque, dont il fallait déployer l’antenne pour assurer une meilleure transmission.

Il y a aussi ce message, portant sur une réduction des frais d’interurbain, datant de 2014, celui-là :



De nos jours, communiquer à l'autre bout du monde, via Internet, ne coûte à peu près rien, et il y a encore des gens qui trouvent le tour de chigner et de se plaindre de leur téléphone qui n'est pas le dernier cri...

Le temps passe, mesdames et messieurs!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire