dimanche 21 mai 2017

Le 21 mai 2017

Proverbe/citation du jour
“Un peuple qui ne connaît pas son passé, ses origines et sa culture ressemble à un arbre sans racines.”-Marcus Garvey


Une analyse de notre ADN peut révéler des secrets étonnants sur nos origines
Pour mon anniversaire, en mars dernier, je me suis offert comme cadeau « à moi, de moi » une analyse d’ADN, via le site Web Ancestry.ca. Il m’a suffit de fournir un simple échantillon de salive, de le poster, et d’attendre. Les résultats sont entrés hier. J’ai eu droit à des découvertes surprenantes sur mon passé.

Ce test est le second que je passe dans ma vie. Un premier, le GENO 2.0, de National Geographic, m’a permis de découvrir, en 2014, que je suis à 42% méditerranéen, à 39% de l’Europe du Nord, à 17% de l’Asie du Sud-Ouest, et à 2% neandertal. Le test d’Ancestry va plus loin encore. Voici mes résultats :





Une première surprise : bien que mes ancêtres des deux branches de ma famille proviennent du Nord de la France, mon ADN est en grande partie anglais (32%) et irlandais (27%). Je suis beaucoup moins français que je n’aurais pu le croire au départ, à peine 7%. Je suppose qu’il y a dans ma lignée ancestrale des gens qui ont voyagé du Royaume-Uni et de l’Irlande vers le Nord de la France (notez que j'utilise les pays modernes pour identifier les régions.)



Je ne m’attendais pas du tout à retrouver, même en pourcentage infime, moins de 1%, de l’ADN juif dans mon sang, tout comme je ne suis pas étonné de n’avoir aucune trace de sang autochtone de l’Amérique du Nord.

Ancestry offre aussi d’autres options payantes. Advenant le cas où je tenterais le coup, je vous en ferai part via mon blog.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire