samedi 25 mars 2017

Le 24 mars 2017


Proverbe/citation du jour
“Un problème sans solution est un problème mal posé.”-Albert Einstein


Disparition de l’épicerie IGA de Sainte-Anne-des-Monts, le 24 mars 2016 : pour quelles raisons ce supermarché a-t-il fermé ses portes?
Il y a de cela un an, jour pour jour, le supermarché IGA de Sainte-Anne-des-Monts fermait définitivement ses portes, un peu plus d'un mois après que la compagnie l'ait annoncé aux employés. Cet événement a provoqué une onde de choc en Haute-Gaspésie, une onde qui se fait encore sentir. Je crois bon d’effectuer un retour sur le sujet aujourd’hui.




Je ne crois pas que nous puissions pointer une seule et unique raison pour expliquer ladite fermeture. Je suis d’avis que plusieurs facteurs sont à son origine. Certains n'ont même jamais été évoquées jusqu'ici.


L'évolution de la valeur d'une action d'Empire au cours des cinq dernières années. Notez la chute depuis 2015.



J’ignore à quel point chacun des points ici bas a pu jouer un rôle, mais je suis convaincu que tous ont été pris en considération dans la décision d’Empire, la maison-mère responsable de Sobey’s et de IGA. Notez bien que je ne les énumère pas dans un ordre d’importance cependant :

  • Les pertes de Empire suite à l’achat de supermarchés Safeway, dans l’Ouest du pays, ont fait mal à la compagnie. La crise dans le pétrole ayant entraîné une chute des profits, Safeway n'a pas été un investissement aussi bon que prévu au départ.
  • La compétition féroce avec d’autres nouveaux joueurs dans le domaine de l’alimentation, principalement Costco et Walmart, qui ont maintenant une section épicerie. Si vous vous rendez dans un Walmart comportant une section épicerie, vous allez vite comprendre pourquoi. J'ai été estomaqué par la variété de produits offerts lors d'une première visite. Dans mon cas, c'était à Campbellton, l'été dernier. Il y avait même sur place du pain baguette tout chaud et du poulet rôti fraîchement sorti du four. J'imagine ce que Costco offre pour sa part. Cela fait certainement mal aux compétiteurs, incluant IGA.
  • La course avec d’autres joueurs présents depuis des années, principalement Loblaws (incluant Provigo et Maxi) de même que Métro (incluant Super C). J’irais même dans ce cas jusqu’à dire qu’il y a peut-être eu un accord secret de partage de marchés entre les trois grands et que le IGA de Sainte-Anne-des-Monts aurait été sacrifié au profit de Métro, mais je n’en ai aucune preuve, et personne n'en aura jamais si tel est le cas.Déjà, en juin 2014, Empire (je le rappelle, la société mère qui contrôle Sobeys et IGA) annonçait son intention de fermer une cinquantaine de supermarchés, dont 60% dans l'Ouest du pays, sans préciser lesquels. Je remercie un lecteur, Martin, qui m'a fait parvenir le lien sur cette nouvelle.
  • La présence d’un syndicat dans la succursale de Sainte-Anne-des-Monts. À trop exagérer dans leurs demandes, les syndicats tuent la poule dans l’œuf et cela a pu jouer un rôle ici. Rappelez vous ce qui est arrivé au Walmart de Jonquière ou dans certains dépanneurs ou restaurants rapides comme McDonald. Il est facile pour les dirigeants syndicaux de "crinquer" leurs troupes, mais quand la compagnie part, ce ne sont pas eux qui paient le prix le plus fort.
  • Le fait que la succursale de Sainte-Anne-des-Monts était une des seule, sinon la seule, qui n’était pas encore franchisée parmi tous les IGA au Québec, et ce facteur peut expliquer pourquoi la maison-mère a fermé le supermarché. Vous remarquerez en passant à Matane que le IGA local est le IGA Desrosiers (du nom du propriétaire) alors que celui de Trois-Pistoles fonctionne sous un coop. Je donne ces deux exemples parce que ce sont les premiers qui me viennent à l'esprit.
  • Le IGA de SADM, malgré l’excellent travail du gérant local et de son équipe, n’était peut-être pas suffisamment rentable. Il arrive que des chaînes gardent des succursales en opérations uniquement parce que le volume d’achat généré permet de réaliser de meilleurs profits ailleurs. C'était peut-être le cas à Sainte-Anne-des-Monts.  Sinon, malgré la rentabilité, la nécessité de procéder à des améliorations dans le local et les perspectives commerciales sur un plus long terme en Haute-Gaspésie n'étaient peut-être pas considérées assez bonnes par Empire.
  • L'image médiatique peu flatteuse de la région a peut-être joué un rôle également. Notez comme les reportages sur la région sont plus souvent qu'autrement négatif. Il y a aussi l’impact de déclarations de la défunte mairesse de SADM, Micheline Pelletier, qui a, à maintes reprises, fait divers appels à l’aide aux paliers supérieurs de gouvernements en invoquant la pauvreté de notre région. Je ne doute pas une seconde des bonnes intentions de madame Pelletier, mais sans le vouloir, elle a peut-être plus nui qu’autre chose en convaincant bien malgré elle des dirigeants de Empire (peut-être même un seul bien placé à la tête de la compagnie) que le jeu n’en valait pas la chandelle. Mettez-vous à la place d'un investisseur de l'extérieur qui n'entend que des points négatifs à propos de notre région quand vient le temps de prendre une décision d'affaires, ne croyez-vous pas qu'il risque de dire "Non"? Il y a eu des changements au niveau du conseil d'administration de Empire durant la période où la fermeture du IGA de SADM a été annoncé, Claude Tessier, qui était à la tête des opérations au Québec, a quitté. Il a été remplacé par Yves Laverdière à la mi-février 2016.

  • La baisse croissante de la population dans la région a pu motiver la chaîne à fermer son épicerie en Haute-Gaspésie, puisque cela affecte la rentabilité. Si la population baisse à long terme, il en va de même de la consommation. Dans une telle situation, pourquoi maintenir et investir dans un commerce alors que ces mêmes efforts peuvent être mis dans un marché en croissance plus près des grands centres?

Remarquez bien que d’autre facteurs pourraient être pris en considération mais je crois néanmoins avoir fait le tour des principaux.

Des rumeurs voulant que le Maxi de Matane serait fermé au profit d’une succursale à SADM circulent depuis quelques temps, mais elles ne semblent pas fondées parce qu'aucune annonce en ce sens n'a été officiellement faite depuis. Bien des rumeurs farfelues ont circulé, mais celle-ci a été jusqu'ici la plus réaliste. Il y a même eu des offres d'emplois liées au domaine de l'alimentation affichées sur un site d'offres d'emplois. Elles ont disparu depuis et je n'ai pas suffisamment de détails, pour le moment du moins, pour creuser davantage à ce propos.

IIl y a aussi eu les faux espoirs créés par des individus comme un homme qui a évoqué l’idée d’une épicerie indépendante, sans avoir une capacité à la hauteur de ses intentions. Des élus et d'autres joueurs économiques ont cru à cette possibilité, qui s'est vite avérée être un pétard mouillé.

La station de radio locale mentionnait encore dans son bulletin d'information la possibilité d'une telle réouverture sous une bannière indépendante au moment de la fermeture, alors qu'il avait déjà été démontré par d'autres médias que l'idée ne tenait pas la route, signe que la rumeur a circulé fort, et peut-être nui à un moment crucial qui aurait pu faire la différence.

Le Métro local a procédé a des améliorations, de très belles améliorations, j’en conviens, et comme d’autres commerces de la MRC de la Haute-Gaspésie, il a pris une part du marché laissé vacante par la disparition du IGA local, mais cela ne change rien au fait qu’une partie supplémentaire de l’économie régionale (pas seulement en alimentation) s’est déplacée vers Matane et Rimouski.

Soit dit en passant, les rumeurs que Métro a augmenté ses prix sont non fondées, parce que la succursale locale offre des produits aux prix fixés par la chaîne pour toutes ses épiceries.

Toujours est-il que depuis le 24 mars 2016, un local ayant un excellent potentiel est vacant à l’endroit le plus stratégique, commercialement parlant, à Sainte-Anne-des-Monts.

Quel commerce pourrait bien combler ce vide?

Une COOP pourrait-elle être la solution?

Vous avez la possibilité de vous exprimer sur le sujet ici. Vos commentaires sont les bienvenus.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire