samedi 25 février 2017

Le 25 février 2017

Proverbe/citation du jour
“L'obstination est le chemin de la réussite.”-Charlie Chaplin


Félicitations à Steve Dumont et à l’équipe du supermarché Métro de Sainte-Anne-des-Monts
Félicitations à Steve Dumont et à l’équipe du supermarché Métro de Sainte-Anne-des-Monts. Hier a eu lieu l’ouverture officielle du commerce, suite à des travaux de rénovation. Une somme de 4.5 millions a été investie à Sainte-Anne-des-Monts, ce qui n’est pas rien. Radio-Canada couvre l’événement dont il est ici question, de même que le journal L’Avantage.



Coupe du ruban lors de l'ouverture (Dominique Fortier - TC Médias)

Qui plus est, plusieurs travailleurs mis à pied lors de la fermeture du IGA local l’an dernier ont retrouvé du travail chez Métro.

Ces rénovations amènent un vent de fraîcheur à Sainte-Anne-des-Monts, une ville qui en a bien besoin.

Je m’arrête sur ce que je considère être un point dérangeant, relativement à la seule épicerie majeure locale.

Depuis la fermeture du IGA local, en mars 2016 dernier, j’ai entendu bien des critiques relativement au coût des produits offerts chez Métro. Il est question notamment de « hausse des prix parce que Dumont a le monopole ». J’ai pris le temps d’analyser la situation de plus près et je vous confirme ici que ces rumeurs sont de la BULLSHIT.

Voyez-vous, je me rends régulièrement à l’extérieur de la Haute-Gaspésie, notamment durant la saison estivale, dans la Vallée de la Matapédia. À Amqui, un Métro est situé en face d’un Maxi, au centre-ville. J’ai comparé les prix des articles vendus en magasin dans la Vallée avec ceux offerts à Sainte-Anne-des-Monts à chaque passage.


Je suis conscient que ce billet ne fera pas taire toutes les mémères concernées, mais si le message passe pour quelques-unes parmi elles, tant mieux!

Bien sûr, certains produits coûtent plus cher dans divers commerces de la région (je ne me réfère pas ici aux épiceries) parce que le volume de vente, les coûts de transport plus élevés ou le manque de compétition sont des facteurs qui influence le prix de vente, mais si vous prenez le temps de lire des circulaires de magasins à rayons ou de quincailleries par exemple, les prix sont souvent les mêmes partout au Québec.

Au cours des prochains jours, je reviendrai sur l’impact de la fermeture du IGA local, de même que la baisse de la population locale, sur l’économie de la région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire