samedi 14 janvier 2017

Le 14 janvier 2017

Proverbe/citation du jour
“De même qu'un roc massif n'est pas ébranlé par la tempête, ainsi le sage n'est pas agité par le blâme ou la louange.”-Dhammapada


L’érosion des berges avant que les changements climatiques ne deviennent une mode
C’était tellement facile à prévoir : les récentes tempêtes qui ont causé des dommages aux berges en Gaspésie sont associées aux changements climatiques par les écolos.

Bien sûr, les médias s’emballent, à commencer par la très gauchiste et environnementaliste société d’État, Radio-Canada, qui produit un article après l’autre à propos du lien entre l’érosion et les changements climatiques…

Dans cette nouvelle, par exemple, on mentionne des hivers plus doux et une couverture de glace moindre, voire même inexistante, qui fait en sorte que les vagues causes plus de dégâts. Bien sûr, on dit aussi que le phénomène va empirer

Il y a des questions de gros sous impliqués. L’UQAR recevra de Québec 3.5 millions pour étudier le phénomène.

La prochaine fois qu’un enverdeur vous parlera de l’érosion des berges et des changements climatiques, montrez-lui cette photo :

Source

Il s’agit des suites d’une tempête qui a frappé la Gaspésie en 1955. On voit ici la 1re avenue, à Sainte-Anne-des-Monts. Merci à Jean-Pierre Pigeon, qui a partagé ladite image sur Facebook.

Comme si la région n’était pas victime du phénomène de l’érosion des berges dans le passé, avant que les écolos se mettent à nous tanner avec leur théorie des changements climatiques…

Personne ne s’arrête au fait que lorsqu’on bâtit une maison ou une route à peu de distance du rivage, le risque qu’une tempête l’endommage est toujours présent?

On souhaite que la 132 donne une belle vue sur le fleuve. Des citoyens chignent quand on choisit la solution qui est à la fois la plus simple et la plus efficace pour protéger la route, l’enrochement. Voici une image du secteur où on a procédé de la sorte en 2013 :


Voici maintenant un autre segment de la 132, endommagé en décembre dernier :


source


Je n’ai pas de connaissances en ingénierie, mais à ce que je sache, là où il y a de la roche « laide », la route demeure praticable...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire