mercredi 7 décembre 2016

Le 6 décembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Il n’y a pas de réussite facile ni d’échecs définitifs. »-Marcel Proust


Le chemin vers le pouvoir pour le Parti conservateur du Québec
En ce lendemain d’élections partielles, je tiens à féliciter Guy Morin, qui portait les couleurs du Parti conservateur du Québec dans Arthabaska. Le candidat du PCQ a obtenu 1210 votes, soit 4.7% des suffrages, ce qui le place devant la candidate de Québec solidaire :


Résultats (source)


Cela peut sembler bien peu, mais c’est déjà un bond en avant.

Le chemin vers le pouvoir risque d’être long pour le PCQ, mais rien n’est impossible. Rappelez-vous les débuts de ce que l’on appelait jadis l’ADQ.

Le défi du Parti conservateur du Québec est de mieux se faire connaître des électeurs. Il ne faut pas compter sur les médias pour qu’on en donne une image juste, alors c’est par le travail sur le terrain que se fera la différence.

Vous avez peut-être déjà remarqué que les partis politiques d’importance cherchent à recruter des candidats ayant une expérience politique au niveau municipal.

Peut-être serait-ce une bonne chose alors que les militants du PCQ s’impliquent activement non seulement au niveau des mairies, mais aussi au sein des commissions scolaires, en se faisant élire comme commissaires, en affichant ouvertement leurs couleurs. Ainsi, ils gagneraient en expérience et en visibilité, ce qui aideraient par la suite ceux d’entre eux prêts à devenir candidats au niveau provincial à se faire élire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire