mardi 22 novembre 2016

Le 22 novembre 2016

Proverbe/citation du jour
« Avec le mensonge on va loin, mais sans espoir de retour. »-Proverbe juif


Des exagérations des écologistes en lien avec le risque de fuites de pétrole
Les écolos mènent une campagne de peur relativement aux forages pétroliers et aux pipelines en soulevant le risque de fuites qui mettraient en péril l’alimentation en eau potable de la population. Le risque est réel, j’en conviens, mais est-il si grand qu’on veut nous le faire croire?




Le vandale, qui ne semble hélas pas très forte d’esprit, s’est lui-même dénoncé via un vidéo sur Youtube, ce qui a mené des supporteurs à l’assister dans les poursuites judiciaires qui vont certainement en découler via GoFundMe.

Quand le crime est commis « pour la bonne cause », ce n’est jamais grave, surtout quand des gogauches écolos en sont les auteurs.

Les trois militantes qui se sont enchaînées sont-elles conscientes que le financement qui permet à des organisations comme la leur de poser de tels gestes provient de grandes pétrolières qui souhaitent nuire au développement de cette ressource chez-nous, de même que de pays où les droits humains ne sont pas respectés?

Pour ce qui est de l’homme d’Anticosti qui a vandalisé des installations de Pétrolia, s’est-il arrêté une seconde au fait qu’il aurait pu lui-même, en sabotant les infrastructures, provoquer des dégâts environnementaux importants?

Pendant ce temps, « Tâche d’huile » s’inquiète de l’état des puits abandonnés en Gaspésie. Merci aux militants de ce groupe. Grâce à eux j’ai appris l’existence d’une carte interactive répertoriant 960 forages réalisés au Québec entre 1860 et aujourd’hui pour obtenir plus de détails sur les travaux dans le secteur. Celle-ci est disponible via le site du journal Le Devoir.






Le maire de Gaspé d’alors, François Roussy, parle dans le reportage de puits creusés dans les années 1970 dans ce secteur. On oublie de mentionner des travaux beaucoup plus anciens réalisés dans le même secteur.

J’ai donc effectué une recherche sur les sites de forage dans la région. Voici des captures d’écran à diverses échelles, d’abord une carte de la Gaspésie, puis des cartes du secteur de Gaspé, et pour finir, une carte du secteur Haldimand dont on parle dans le reportage ci-haut :



Pour simplifier la présentation des données, j’ai réalisé une capture d’écran du secteur en indiquant la date des forages. Seuls les sites Haldimand No 2 et Haldimand No 4 sont précisés pour plus de clarté. L’année où chaque puits a été creusé est indiquée.



On constate que des puits les plus rapprochés du site de Haldimand No 4 datent de 1890, 1892, 1889 et 1865 (les puits en bleu, de haut en bas sur la carte) tandis que les sites en vert datent de 1985. Le point jaune indique un puits datant de 1945, et celui en rouge, Haldimand No 2, date de 2009.

On n’indique en rien dans le reportage de CHAU la présence de puits datant d’avant l’année 1900 dans le même secteur, des puits bien plus susceptibles d’avoir été mal scellés que ceux de Pétrolia, qui sont soumis à des normes bien plus strictes que celles de l’époque.

Pendant que les écologistes exagèrent les risques liés à l’exploitation pétrolière et gazière dans le but d’empêcher les travaux, les médias, pour leur part, « botchent » leur travail de couverture du sujet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire