jeudi 6 octobre 2016

Le 6 octobre 2016

Proverbe/citation du jour
“Dans la presse, seules les publicités disent la vérité.”-Thomas Jefferson


Les conséquences les plus graves de l’analphabétisme
Plus tôt cette semaine, divers médias, incluant le Journal de Montréal, se sont attardé au fait que le ministère de l’Éducation du Québec décerne des diplômes bidons et que le taux d’analphabétisme augmente. De 2003 à 2013, ce taux (pour les analphabètes fonctionnels) est passé de 47% à 53% et la tendance ne semble pas près de se renverser. Un fait à noter, il est à 49% en moyenne au Canada.



Je n’élaborerai pas longuement sur le sujet. J’ai dans plusieurs billets passés traité de la question de l’éducation, et du fait que nombre de diplômes ne valent RIEN, pas seulement au secondaire, en plus du fait que le système éducatif est tout croche. Un point parmi tous ceux de l’article du Journal de Montréal me fait freaker plus que tout le reste :


SEULEMENT 11% DES GENS SONT CAPABLES D’ÉVALUER LA FIABILITÉ DE SOURCES D’INFORMATION EN NAVIGUANT SUR LE WEB

On constate rapidement que le sens critique des gens et leur capacité à discerner ce qui est crédible ou non ne volent pas haut en lisant des commentaires sur Facebook ou ailleurs sur des sites de nouvelles.

Ça, mais ça, ça me fait vraiment freaker, et je ne blague pas en vous le faisant savoir. Je ne croyais pas que le pourcentage de gens capables de le faire pouvait être si bas.

Tandis que j’y suis, je vous invite aussi à visionner un court vidéo de Prager University portant sur les médias, « Can You Trust The Press? »


Un peuple analphabète est encore plus facile à fourrer, dans un contexte où la gauche a le haut du pavé non seulement médiatiquement, mais dans le domaine de l’éducation aussi.

Vous pouvez consulter le rapport complet, intitulé «"Rapport québécois du Programme pour l’évaluation internationale des compétences des adultes (PEICA) », ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire