mardi 13 septembre 2016

Le 13 septembre 2016

Proverbe/citation du jour
“Plus claire la lumière, plus sombre l'obscurité... Il est impossible d'apprécier correctement la lumière sans connaître les ténèbres.”-Jean-Paul Sartre


Une boule de feu dans le ciel de la Gaspésie tôt mardi matin

M’étant réveillé tôt, en ce mardi matin, j’ai décidé d’aller me décrasser le système au gymnase local. Le hasard a voulu que je sois au bon endroit au bon moment pour observer ce qui est à mon avis la chute d’un satellite ou d’un autre débris spatial dans le ciel de la Haute-Gaspésie.

N’ayant pas avec moi une caméra, il m’a été impossible de filmer ou de photographier le phénomène. De toute manière, vu la rapidité de celui-ci, je n’aurais même pas eu le temps de le faire même en ayant eu mon matériel en main. Je dois donc y aller de mémoire.

Voici un carte du ciel de Sainte-Anne-des-Monts, tel qu’il apparaissait à 4h ce matin. J’ai utilisé les données disponibles sur le site Heavens Above pour obtenir cette image :




L’objet céleste a parcouru le ciel en ligne droite d’ouest en est, plus précisément de 240 degrés à l’ouest en direction du 120e degré à l’est, et la traînée a été visible de la constellation de la Balance jusqu’à Orion.

Je suis porté à croire qu’il ne s’agissait pas d’une météorite mais plutôt d’un débris spatial qui a pénétré l’atmosphère, parce que l’objet s’est désintégré en quelques morceaux qui ont brillé fortement, dans des teintes allant du blanc au rouge vif, pendant une dizaine de secondes tout au plus.

Un vent léger soufflait dans le feuillage des arbres environnants, mais je crois avoir aussi entendu un faible bang supersonique et un grondement semblable à celui d’un avion à réaction quelques secondes plus tard.

Voici une image d’un événement similaire. Je note toutefois que la boule de feu de ce matin était moins spectaculaire :



L’image ci-haut est tirée d’une nouvelle de CNN datant de 2014.
La chute de débris spatiaux ne doit pas nous inquiéter parce que la majeure partie d’entre eux se consument totalement avant d’atteindre le sol.

Soit dit en passant, la NASA estime qu’il pourrait y avoir jusqu’à un demi-million de débris en orbite autour de la Terre, la plupart étant trop petits pour être détectés.

Le US Strategic Command suit l’orbite d’objets spatiaux. Le Joint Space Operations Center a catalogué jusqu’ici plus de 39 000 objets placés en orbite. Sur ce total, on estime que 60% d’entre eux sont retombés dans l’atmosphère. Cela veut dire qu’il y en aurait au moins 16 000 qui sont toujours en orbite autour du globe. De ce nombre, seulement 5% sont des satellites fonctionnels ou bien des objets sur lesquels un contrôle peut être exercé, alors que les 95% restants sont des satellites qui ne fonctionnent plus ou bien les fusées qui les ont mis en orbite.

Je vais tenter d’en savoir plus dans la journée en communiquant avec un organisme en mesure de me donner une réponse et si j’en obtiens une je vous en ferai part dans une mise à jour ultérieure de ce billet.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire