vendredi 6 mai 2016

Le 6 mai 2016

Proverbe/citation du jour
“Dans une dictature, le passé et le présent sont des frères siamois qu'il vaut mieux ne pas séparer si on veut maintenir l'ordre au dehors et l'harmonie au dedans.”-Moses Isegawa


Le député péquiste de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, dicte-t-il à la journaliste du Soleil Johanne Fournier ce qu'elle écrit et ce qu'elle met en ligne?
Se pourrait-il que la journaliste Johanne Fournier (Facebook, Twitter) se fasse dicter par le député péquiste de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé ce qu'il écrit et ce qu'elle met en ligne?

Jeudi, Johanne Fournier signait dans Le Soleil un texte via lequel on apprenait que Pascal Bérubé souhaitait le retour de Jean-Martin Aussant comme chef du PQ, tout en promettant d'avoir un rôle plus effacé dans la présente campagne, car le député de Matane-Matapédia a été précédemment impliqué profondément dans la campagne du chef démissionnaire, Pierre Karl Péladeau. Le texte a été mis en ligne le 5 mai 2016, à 17h57. 

Curieusement, ce même texte n'était plus disponible plus tard en soirée, étant plutôt remplacé par un texte d'Alexandre Robillard, de la Presse Canadienne, dans lequel on apprend qu'Aussant ne sera finalement pas candidat.

Grâce à Google, j'ai pu retrouver le texte original, gardé en cache sur un serveur du géant d'Internet. Voici des captures d'écran de l'article original, suivies d'une capture de l'en-tête de l'article qui lui a été substitué :





L'en-tête de l'article qui a remplacé celui ci-haut :



Le député de Matane-Matapédia exprimait pourtant le 3 mai des réticences quant au retour de Jean-Martin Aussant au PQ, sur les ondes du FM 93 de Québec, durant une entrevue avec Sylvain Bouchard. On le note aussi dans cet article du Journal de Québec, et au 98,5 FM, à Montréal. Bérubé s'est aussi expliqué à ce sujet via son compte Twitter, quand il a été questionné à ce sujet :



L'élu a échangé au sujet de l'article sur la page Facebook de madame Fournier, comme on peut le voir ici :





Pour en revenir au point de départ du présent billet, pourquoi le texte de Johanne Fournier a-t-il été retiré du site Web du Soleil? Se pourrait-il que ce soit Pascal Bérubé qui ait demandé à la journaliste de le retirer? Si oui, pourquoi? À cause d'une « mauvaise interprétation » ou bien pour éviter d'embarrasser l'élu qui aurait pris position trop tôt en lien avec une possible candidature d'Aussant?

Un texte remodelé a été mis en ligne en soirée jeudi.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire