dimanche 17 avril 2016

Le 17 avril 2016

Proverbe/citation du jour
“Tout est relatif, excepté l’infini.”-Duc de Lévis


Un trajet de huit minutes à la vitesse de la lumière
Samedi soir, je suis arrivé dans le secteur de Sainte-Anne-des-Monts appelé « La Pointe », où je vais régulièrement photographier le coucher du Soleil, avec quelques minutes de retard. J'étais parti précipitamment de chez moi, en oubliant en plus mon objectif 55-300mm, qui me permet d'aller « chercher » le Soleil comme j'aime le faire. J'ai quand même pris les photos qui suivent. Il aurait été préférable de capter le disque solaire entier avant qu'il ne touche à l'horizon.


Je suis arrivé avec tout au plus quatre ou cinq minutes de retard. C'est là que je me suis arrêté à un fait que je connais depuis longtemps déjà, sans avoir jamais vraiment pris le temps d'y réfléchir.



Le Soleil se trouve à 150 millions de kilomètres environ. Il faut à sa lumière huit minutes pour nous atteindre, à une vitesse de 300 000 kilomètres à la seconde, ce qui veut dire que chaque fois que nous regardons l'astre du jour, nous le voyons tel qu'il était 480 secondes avant auparavant… Dans le cas de la Lune, c'est environ une seconde.



Pour ce qui est des étoiles qui scintillent dans la nuit, cette vue sur le passé varie d'un astre à l'autre. Le plus près, Proxima du Centaure (qui n'est pas visible dans notre hémisphère) et à quelque quatre années de distance, à la vitesse de la lumière, et ce n'est rien, il y a des étoiles que nous voyons telles qu'elles étaient il y a des centaines, voire même des milliers ou des millions d'années, certaines d'entre elles ont cessé de briller depuis longtemps, mais pas selon la perspective que nous en avons.



Nous sommes petits dans l'univers, infimes même, n'est-ce pas? Il m'aura fallu arriver en retard pour photographier un coucher de Soleil, un samedi soir, pour me le rappeler.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire