mardi 2 février 2016

Le 2 février 2016

Proverbe/citation du jour
“De la méditation naît la sagesse.”-Bouddha


«Mieux vaut être un guerrier dans un jardin qu'être un jardinier dans une guerre.»
Bien des pensées nounounes, kétaines, accompagnées de textes bourrés de fautes, circulent sur le Web. Il m'arrive de partager ce que je vois passer sur mon mur Facebook, lorsque je crois que la pensée en vaut la peine. C'est le cas de celle qui suit :


Une traduction libre suit :

« Un étudiant dit à son maître : « Vous m'enseignez à me battre, mais vous parlez de paix. Comment conciliez-vous les deux? » Le maître a répondu : « Il vaut mieux être un guerrier dans un jardin qu'être un jardinier dans une guerre. » »

Les pleureuses qui passent leur temps à décrier les amateurs d'armes comprennent-elles en quoi cette citation s'applique à elles?


Fermeture du IGA de Sainte-Anne-des-Monts
Une nouvelle comparable à un raz de marée frappe Sainte-Anne-des-Monts et l'ensemble de la Haute-Gaspésie : la direction des supermarchés IGA a annoncé officiellement à 18h la fermeture de son épicerie locale. Le licenciement collectif est prévu pour le 24 mars prochain.

Le IGA de SADM (Google Maps)

Cette annonce signifie la perte de 17 emplois à temps plein et de 58 autres à temps partiel dans une localité où le chômage est déjà élevé.

La compagnie Sobeys affirme qu'une somme de 3 à 4 millions de dollars en rénovations seraient nécessaires à Sainte-Anne-des-Monts, mais que l'état du marché ne justifie pas un investissement de cette ampleur.

Divers acteurs locaux se sont déjà exprimés quant à la disparition du commerce, à commencer par le préfet de la MRC de la Haute-Gaspésie, Allen Cormier, qui a déclaré à Dominique Fortier, du journal L'Avantage, qu'il y a de la place pour deux épiceries à Sainte-Anne-des-Monts et que le contexte économique n'est pas aussi morose que le laisse présager Sobey's.

Pour sa part, la mairesse de Sainte-Anne-des-Monts, Micheline Pelletier, a réagi publiquement via Radio-Canada, disant :  «Les vraies raisons on ne les connaît pas. Ce n'est certainement pas parce que le magasin n'était pas rentable.»

Ces élus et d'autres acteurs régionaux, comme Steve Ouimet, le président de la chambre de commerce locale, croient que la situation économique du IGA était bonne. Était-ce vraiment le cas? Je n'en suis pas certain. Il est vrai que la succursale annemontoise voyait ses ventes aller en augmentant, et je tiens à le souligner, son directeur, Dany Lafontaine, a réalisé au cours des années un excellent travail, mais la rentabilité était-elle au rendez-vous pour Sobeys?

Même si mes informations ne sont pas fraîches, une personne oeuvrant dans le commerce au détails m'a déjà dit, il y a quelques années que certaines compagnies gardent des magasins ouverts dans le but de conserver un volume d'achat plus élevé, ce qui leur permet de réaliser des profits plus intéressants dans d'autres succursales plus rentables. C'est peut-être le cas ici.

Cette fermeture pourrait être une stratégie pour rénover les locaux et ouvrir sous une autre bannière.

La possibilité subsiste aussi que d'autres chaînes pourraient être intéressées à reprendre les locaux qui deviendront bientôt vacants si la fermeture se produit.

C'est un dossier à suivre. Chose sûre, rien n'est perdu encore pour la région.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire