dimanche 3 janvier 2016

Le 3 janvier 2016

Proverbe/citation du jour
“De toutes les morts, la mort atomique est la moins chère...”-Pierre Messmer


Les effets d'une explosion atomique sur Sainte-Anne-des-Monts et Montréal
J'ai profité de la période des fêtes pour revoir quelques films tirés de ma collection de DVD. Parmi ceux-ci, « Fat Man and Little Boy », un film de 1989 mettant en vedette Paul Newman et portant sur le projet Manhattan, qui a mené à la production de la bombe atomique. Bien entendu, il s'agit d'un autre de ces films « basés sur une histoire vraie » où la fiction occupe une place plus grande que l'on veut nous faire croire. Enfin…

Je me suis posé la question après le visionnement : « Que se passerait-il si une bombe comme celle d'Hiroshima était lâchée sur Sainte-Anne-des-Monts? »

J'ai effectué ce matin une recherche sur le sujet et j'ai découvert un site appelé « Nukemap », qui permet d'estimer les effets d'une explosion atomique sur un endroit donné. Il est possible de sélectionner un endroit sur le globe, un type de bombe, avec divers paramètres réglables (altitude d'explosion, etc.) et on peut ensuite la faire exploser virtuellement, en obtenant même un calcul en pertes humaines, si désiré.

Voici ce qui se produirait si « Little Boy », la bombe larguée sur Hiroshima, explosait au-dessus du centre-ville de Sainte-Anne-des-Monts. L'endroit sélectionné est l'intersection de la route 132 et de la 7e rue Ouest, au cœur de la ville. Vu la taille de l'écran, j'ai découpé en plusieurs images pour rendre le tout plus clair :


Des détails sur les effets :


Une image agrandie. La zone en jaune est celle de la boule de feu de l'explosion et celle en rouge de la zone de pression maximale (20psi). Près de 100% des gens dans cette zone seraient tués sur le coup.


Nukemap estime le nombre de morts à 2960 et de blessés à 1420, dans les 24 heures suivant l'explosion, sur le total de 5770 personnes dans la grande zone touchée.


Si on substitue Little Boy pour Tsar Bomba, la plus grosse bombe testée dans l'histoire, en URSS (50 mégatonnes), le résultat serait ceci :



Et si ISIS avait sa propre bombe? À titre d'exemple, voici ce qui se produirait si une bombe de 100 tonnes produites par des terroristes explosait au niveau du sol, à Montréal, au coin de Saint-Laurent et Sainte-Catherine :


Le risque avec les organisations islamiques est plutôt qu'elles réalisent des attaques comme celles de Paris ou de San Bernardino, avec des moyens plus conventionnels.

Finalement, un engin terroriste de 10 kilotonnes aurait l'effet suivant s'il explosait au coeur de Montréal :


Loin de moi l'envie qu'une explosion se produise, peu importe l'endroit dans le monde, mais avec la chute de l'URSS, en 1991, on a perdu la trace d'une grande quantité de matériel fissible pouvant servir à la production d'armes atomiques. 
 
Les tensions entre des pays possédant l'arme atomique, comme l'Inde ou le Pakistan, pourrait aussi mener à un conflit régional qui pourrait dégénérer en guerre mondiale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire