jeudi 11 septembre 2014

Sujets du 11 septembre 2014

Proverbe/citation du jour
«La fatalité veut que l'on prenne toujours les bonnes résolutions trop tard.»-Oscar Wilde


Et vous allez me dire que tout va bien dans l'Est du Québec? Continuons de valser sur le pont du Titanic!
Hier, j'ai lu une nouvelle à propos d'une restructuration des boutiques L'Ensemblier et Signal. Ce sont là deux entreprises en difficulté, mais certainement pas les seules. Par exemple, à Matane, un détaillant électronique voisin de l'école où j'ai récemment suivi mes cours de pilotage de moto est aussi sur le point de fermer, alors que des dizaines d'autres vivent des difficultés.

Une collision similaire à celle du Titanic.
Il est vrai que le paysage change dans le commerce au détail, l'achat en ligne gagnant du terrain, tout comme le vieillissement de la population affecte les habitudes des consommateurs. La tendance ne peut être altérée, il faut que nos commerces s'y ajustent. Adepte du libre marché que je suis, je crois que nos entreprises doivent agir en conséquence ou disparaître, et que les règles strictes imposées par l'État ne les aident pas à se « virer sur un trente sous » non plus. Je ne crois pas que les politiciens doivent réglementer davantage pour protéger, mais plutôt déréglementer pour aider les entreprises à survivre.

Que font nos élus et nos principaux acteurs économiques pendant ce temps? Rien d'autre que d'ignorer la situation en faisant de belles annonces via des enveloppes discrétionnaires, ou en accomplissant d'autres annonces qui ne changent rien à la situation générale qui se détériore, mais qui paraissent « bien ».

Pascal Bérubé, par exemple, agit une fois de plus comme il a l'habitude de le faire, en jouant au braillard, sans se mouiller ni aller dans le sens contraire du vent, en supportant une pétition relative à la production de vin, en support avec le vignoble Carpinteri.

Cela me pue au nez quand j'entends un politicien ou un autre acteur économique de l'Est du Québec venir me dire que « tout va bien » et que notre région va de mieux en mieux, car malgré des signes évidents que tout va mal, il y en a encore qui clament hypocritement que tout va bien.

Tenez, l'an dernier, lors de la campagne électorale municipale à Sainte-Anne-des-Monts, la mairesse sortante de l'endroit, Micheline Pelletier, a déclaré lors d'une entrevue sur les ondes du FM 100,3 que quelque 25 entreprises et une centaine d'emplois avaient été créés au cours des cinq années précédentes dans la région. Cette même dame a, à la même époque, souligné que la population de Sainte-Anne-des-Monts connaissait une légère augmentation.

Dans leur grande complaisance, les médias régionaux n'ont pas questionné madame Pelletier à ce sujet. 25 entreprises créées au cours des cinq années précédentes? LESQUELLES? Plus de 100 emplois? Où sont les chiffres pour corroborer? Une augmentation de la population de Sainte-Anne-des-Monts? Peut-être, mais qu'en était-il de la population de la MRC, tout spécialement celle des petits villages de l'Est, qui se vident justement… parce que leurs habitants meurent ou vont s'établir plus près des services… à Sainte-Anne-des-Monts, alors que les jeunes familles quittent?

Même l'adversaire de madame Pelletier au poste de maire, Laval Lévesque, ne s'est pas avancé à le faire. Il aurait dû, je crois toujours qu'en menant une campagne plus agressive, monsieur Lévesque aurait pu déloger Micheline Pelletier, et il aurait pu être un meilleur maire, mais ce qui est fait est fait.


Il faut faire face à la réalité : notre région vit non pas une croissance, mais un déclin. Il faut reconnaître cette réalité et agir en conséquence, sauf qu'au Québec, présentement, nous fermons les yeux, un peu comme ces gens qui valsaient sur le pont du Titanic après la collision avec l'iceberg.


Tu peux rendre service 99 fois à une personne...
Tellement vrai ce qui suit!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire