samedi 23 août 2014

Sujets du 23 août 2014

Proverbe/citation du jour
«La Providence a mis du poil au menton des hommes pour qu'on puisse de loin les distinguer des femmes.»-Epictète


Obtenir des crédits universitaires en ne se rasant pas les « dessours de bras »
Puisque chaque jour, je fouille Internet afin de trouver des sujets pour ce blog, mon navigateur Web comporte une section très longue de «bookmarks » de toutes les pages que je visite et qui retiennent mon attention. Cependant, vu la quantité, je ne traite pas tous ces sujets.

Hier, un lecteur a porté à mon attention la photographie d'une dame qu'il a vue sur un site de rencontre, OK Cupid! :

Une image tirée de OK Cupid!

Vous trouvez les poils sous les bras sexy? Tant mieux pour vous!Mon point de vue là-dessus? Il ressemble pas mal à ce que j'ai écrit il y a deux semaines au sujet d'une actrice québécoise obèse qui a posé nue dans un magazine : si elle est bien avec cela, tant mieux, mais je passe mon tour, une fois de plus!

Cela m'a rappelé un « bookmark » qui traîne sur mon ordinateur depuis juin dernier.

Breanne Fahs
Si je vous dis que dans une université américaine, les femmes inscrites à un cours de « Women's Studies » peuvent gagner des crédits en ne se rasant pas les « dessours de bras » durant les dix semaines de la formation, me croyez-vous? C'est le cas de l'Université de l'Arizona où, dans le cadre d'un de ses cours, l'enseignante Breanne Fahs, qui a aussi son propre site web, et qui se spécialise entre autres dans l'étude du féminisme radical, encourage les étudiantes à ne pas se raser les aisselles et les jambes durant le semestre, et à documenter leur expérience dans un journal. Pendant ce temps, les étudiants doivent pour leur part se raser le corps au complet, en dessous du cou, pour avoir leurs crédits. D'autres détails sont disponibles ici

Voici deux photos de "l'expérience" :

Source

Source
Quelqu'un peut me dire pourquoi les mâles qui participent à de telles expériences ne font jamais très "mâle alpha", et que les femmes, elles, ne font jamais très "pitounes"??? Pourquoi ne trouve-t-on jamais parmi les féministes radicales comme Breanne Fahs des dames au physique plaisant à la majorité des hommes?

Je ne serais pas étonné que des singeries du genre finissent par se produire au Québec, tout ça pour plaisr à une poignée de radicales, et ce au détriment du reste de la population, à des fins de "justice sociale"!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire