dimanche 17 août 2014

Sujets du 17 août 2014

Proverbe/citation du jour
«La liberté d’expression n’est jamais aussi précieuse que lorsqu’un homme se blesse le pouce avec un marteau.»-Anonyme


Un boule-o-thon qui dérange des féministes
Afin de financer les implants mammaires dont elle rêve, l'actrice porno Zoe Zebra Bull a décidé de se lancer dans un boule-o-thon, qui se déroulera dans un cabaret de danseuses de Gatineau, le Bar 77, le vendredi 5 septembre prochain.


Les hommes qui se présenteront sur place paieront alors le prix d'entrée de 15 dollars, se feront remettre une boule numéroté, et si plus tard dans la soirée leur numéro est pigé, ils pourront se rendre dans une roulotte adjacente au bar pour une activité sexuelle avec la danseuse et actrice, qui se fera financer ses implants mammaires si elle obtient 25 éjaculations. L'événement sera aussi filmé par une compagnie de production XXX, AD4X, qui paiera les implants.

Zoé Zebra Bull (Source : Modèle-Québec)
L'événement est-il légal? Il semble qu'il se produit dans une zone grise, car Zoe Zebra Bull ne sollicite personne, les gens payant pour assister à une soirée animée à l'intérieur du bar, où les 25 éjaculations ne se produiront pas.

La blogueuse de Châtelaine Léa Clermont-Dion signe un billet aux forts accents féministes dans le magazine pour dénoncer l'événement. Idem pour la blogueuse gatinoise Isabelle N.-Miron, de jesuisféministe.com qui est du même avis. Leur argument majeur est que les femmes se sont battues pendant des décennies pour se faire respecter, que la femme est conditionnée à plaire et séduire les gars depuis l’enfance, alors que Zoe Zebra Bull ne respecterait pas son corps en agissant de la sorte.

Pour sa part, l'actrice croit que les féministes sont des jalouses, elle a déclaré à La Presse : «Je vois cela comme de la jalousie... Ce que les autres pensent, ça ne me dérange pas. J'aime ça moi. Plus il y en a, plus j'aime ça.»

Gars que je suis, je ne paierais pas 15 dollars pour assister à cet événement, pas plus que je ne serais intéressé à faire partie du groupe de 25 « chanceux ». L'idée de passer une partie de ma soirée avec une femme qui voit aussi 24 autres hommes ne m'enchante pas du tout.

Si Zoe Zebra Bull accepte d'agir ainsi pour se payer une plus grosse paire de boules, c'est son choix, un choix qui, que cela plaise aux féministes ou non, s'inscrit dans la lignée de ce qu'elles prônent : la liberté pour les femmes d'agir et de disposer de leur corps comme bon leur semble, n'est-ce pas? Sinon, se pourrait-il que pour les féministes, la liberté de choix des femmes est uniquement "bonne" quand la décision d'une femme va dans le sens prêché par leur mouvement?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire