vendredi 4 juillet 2014

Sujets du 4 juillet 2014

Proverbe/citation du jour
«Les seules choses qui sont sûres en ce monde ce sont les coïncidences.»-Leonardo Sciascia


Un lien commun entre l'arrestation d'un concierge d'école par le SPVM, une manifestation de Carrés rouges, l'ASSÉ, Québec solidaire et Amir Kadhir
Un de mes contacts Facebook m'a lancé jeudi soir sur une piste intéressante, liant l'arrestation d'un concierge et d'une enseignante d'une école montréalaise et une manifestation de Carrés rouges datant de février 2013. Même Amir Kadhir fait partie de l'histoire!

Vous vous souvenez peut-être de cette manifestation de l'ASSÉ, qui a eu lieu en février 2013, une manifestation qui suivait un Sommet sur l'enseignement supérieur. Au cours de ladite manifestation, des enfants fréquentant un CPE ont affiché dans les fenêtres de l'établissement des carrés rouges. Amir Kadhir avait alors pris la parole devant l'édifice et des photos ont circulé dans les réseaux sociaux. Nous pouvions voir durant l'intervention de Kadhir des militants de gauche, de même que des enfants. Voici des captures d'écran, tirées de mon billet sur le sujet présenté à cette époque  :




Vous souvenez-vous aussi que lorsque l'on a demandé aux responsables l'école concernée à savoir pourquoi les enfants ont brandi des Carrés rouges, on nous a raconté qu'ils avaient « spontanément » pris par à la manifestation? Comme si des enfants d'un si bas âge comprennent les enjeux des grands...

Alors qu'on crie si fort au scandale dans certaines situations qui ne mériteraient peut-être pas un tel battage, dans d'autre cas, on se tait. À l'époque, Frédéric Boiteau, via son blog, avait signalé son intention de porter plainte à la CSDM à ce sujet, ajoutant dans un billet une capture d'écran de la réponse de la commission scolaire, via Facebook, suite à cette histoire, une entrée rapidement disparue, selon ce qu'il rapporte :


Mario Dumont a aussi alors couvert le sujet durant une émission télévisée. Il y a donné des détails sur l'établissement concerné, des détails qui me permettent par ailleurs de corriger une erreur que j'ai alors faite, en indiquant que le CPE en question était situé sur la rue De Lorimier, alors qu'en réalité, il se situe sur la rue des Pins :

Dumont signale que le CPE est situé dans une école, nommée « Jean-Jacques-Olier ». Il fait erreur, comme moi, dans les détails qu'il donne sur les lieux, car il s'agit en fait de l'école Au-Pied-de-la-Montagne, située dans le pavillon Jean-Jacques-Olier.


On y retrouve aussi un CPE :


Le lien avec l'arrestation d'un concierge et d'une enseignante d'une école primaire avec l'histoire décrite ci-haut? IL S'AGIT DU MÊME ÉTABLISSEMENT!

Étant en Gaspésie, je ne peux aller comparer les lieux de visu. Heureusement, il y a Google Earth. Voici d'abord une capture d'écran d'une entrevue du Journal de Montréal avec Carl Cadieux, le concierge arrêté, de même qu'avec Nadia Lessard, l'enseignante de sixième année arrêtée au même moment, devant l'école :


Via Google Earth, j'ai réalisé des captures d'écran des environs de l'école. On peut y constater que la façade est la même que celle que l'on aperçoit sur les photos avec Amir Kadhir, plus haut dans le présent texte :

La façade de l'école, où Amir Kadhir a été interviewé.

Une autre vue de la façade.

Une vue d'une rue avoisinante, notez le lien avec les photos qui suivent.


Il serait à mon avis bon que les médias creusent davantage sur ces deux histoires qui ont un lieu commun les reliant.

D'abord, que s'est-il passé suite à cette histoire de manifestation de Carrés rouges et d'enfants portant des carrés rouges? Y a-t-il eu enquête de la part de la CSDM? Est-ce normal que des enfants d'âge scolaire soient manipulés par des membres du personnel à des fins politiques sans qu'aucune sanction ne soit appliquée à leur endroit?

Maintenant, concernant cette histoire du concierge et d'une enseignante du même établissement, arrêtés quelque 16 mois plus tard par le SPVM, pourrions-nous avoir plus de détails sur des affiliations potentielles entre ces membres du personnel de l'école et des groupes de gauche, des groupes que l'on connaît très bien pour leur opposition systématique aux forces de l'ordre, des groupes qui pourraient un fois encore utiliser un tel incident pour faire avancer leur agenda?

J'ai envoyé jeudi soir un courriel à Nadia Lessard, l'enseignante impliquée dans l'incident de juin dernier, à ce sujet. Je lui ai demandé des détails au sujet de l'histoire des enfants de la maternelle et des carrés rouges. J'attends toujours une réponse de sa part.

J'aimerais bien que les médias fouillent d'une part par rapport à l'histoire plus ancienne dont je fais mention ci-haut, et que de l'autre ceux-ci approfondissent leurs recherches au sujet de Carl Cadieux et de Nadia Lessard, concernant des liens que ceux-ci (et d'autres membres du personnel de l'école) pourraient avoir avec la manifestation de février 2013, de même qu'avec des groupes de gauche, relativement à cette plainte récente en déontologie policière, suite à l'arrestation de ces deux individus, en juin dernier.

2 commentaires:

  1. Décidément, quand on vit au premier niveau, c'est pas facile de comprendre.

    RépondreSupprimer
  2. HAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA

    RépondreSupprimer