jeudi 12 juin 2014

Sujets du 12 juin 2014

Proverbe/citation du jour
«L'autorité doit aller de pair avec la responsabilité.»-James O. McKinsey


Le projet Clemenza : la GRC veut nous impressionner
Une vaste opération contre la mafia a été menée ce matin par la GRC, Le projet Clemenza. Voici comment on nous présente la nouvelle :


On peut apercevoir une MG34, un fusil-mitrailleur allemand de l'époque de la Seconde Guerre mondiale, et l'arme couchée sur le côté est une carabine SKS dont la crosse en bois originale a été remplacée par une autre, synthétique celle-là, probablement produite par ATI. J'en sais quelque chose, car j'en possède une du même modèle, avec le même type de crosse.

Les deux armes ci-haut peuvent être légalement possédées par tout citoyen détenteur d'un permis d'armes à feu sans restrictions. Je suppose que ces deux armes ont été achetées chez Marstar, en Ontario. Cette MG34 est probablement du même modèle qu'on peut voir ici, ne pouvant effectuer de tir automatique, lourde, encombrante, pas très pratique pour des activités criminelles.

Que la GRC lutte contre le crime organisé est une bonne chose, j'en conviens, mais je crois remarquer que dans son annonce, la police cherche aussi à impressionner les citoyens qu'elle a pour mandat de défendre, en lançant indirectement au passage un autre message contre les armes à feu, adressé celui-là aux citoyens "normaux".

Je souhaite m'attarder à l'histoire de la tuerie de Moncton depuis quelques jours. Comme tout le monde, je trouve dommage ce qui est arrivé, mais la GRC a agi de manière troublante dans cette affaire et je trouve aussi dommage qu'aucun média ne soulève la question. Je préfère laisser la poussière tomber avant de revenir sur le sujet mais je vais certainement m'y attarder.




Le PQ et les évasions de prison en hélicoptère
N'est-ce pas amusant de voir le PQ, via son chef par intérim, Stéphane Bédard, faire la morale au gouvernement, relativement à l'évasion récente de trois détenus par hélicoptère d'un centre de détention de la région de Québec?

Stéphane Bergeron
C'est le PQ qui était au pouvoir lors de la première évasion du genre, qui a eu lieu en mars 2013, à la prison de Saint-Jérôme, au Nord de Montréal. Stéphane Bergeron, qui est encore député péquiste, était alors le ministre de la Sécurité publique. Il a lui aussi réagit suite aux événements récents, en traçant un parallèle avec ce qui s'est passé quand il était lui-même ministre.

Qu'a fait le PQ pour prévenir d'autres évasions du genre? RIEN. Ce même PQ cherche maintenant à faire la morale au PLQ à ce sujet.

Au PQ, quand la merde frappe dans le ventilateur, c'est toujours la faute des autres.


Photo du jour 
Le coucher du Soleil à la plage Cartier de Sainte-Anne-des-Monts, le 11 juin 2014.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire