lundi 30 juin 2014

Sujets du 30 juin 2014

Proverbe/citation du jour
«Ce n'est pas la lumière qui manque à notre regard, c'est notre regard qui manque de lumière.»-Gustave Thibon


Qui se trouve derrière «Stoppons le libertarianisme au Québec »? Nous avons une piste de réponse!
Sous le couvert de l'anonymat, des individus, probablement gauchistes, s'attaquent depuis quelques temps déjà aux Libertariens du Québec via cette page Facebook :


Voici quelques captures d'écran de messages émis sur ladite page :





Il est facile de cracher sur les autres en se cachant derrière un clavier n'est-ce pas? 

Qui se trouve derrière «Stoppons le libertarianisme au Québec »

Tout vient à point à qui sait attendre à ce que l'on dit... Il suffit de faire preuve de patience et on finit toujours par avoir ne serait-ce que quelques indices qui nous mettent sur la bonne voie.

Voilà que, via Facebook, un militant de la gauche communiste Montréalaise, Simon Lefranc, a déclaré qu'il est le créateur de la page en question :



Simon Lefranc est un militant bien connu de la gauche communiste montréalaise. Il s'est déjà pointé à une réunion du Réseau Liberté Québec à Trois-Rivières avec un « casque de poils » et une étoile rouge. À ce que je sache, il n'y a pas été mal accueilli. On lui a même permis de poser des questions à Éric Duhaime, qui était présent sur place, et personne ne l'a empêché de parler, ni bousculé. Je ne suis pas certain qu'un libertarien se pointant ainsi dans une réunion de la gauche québécoise aurait droit au même traitement!

On peut voir et entendre Simon Lefranc dans le vidéo ici bas, à la septième minute environ :



Je n'ai rien contre l'individu, je serais même prêt à le défendre advenant le cas où on l'empêcherait de faire valoir son point de vue. Toutefois, je ne suis pas sûr que ni lui, ni son entourage, n'agirait de la même manière envers moi, ou n'importe laquelle autre personne ne partageant pas une idéologie socialiste de gauche, si nous étions menacés et forcés de nous taire.

J'ai informé le principal intéressé de ma découverte. S'en est suivi un échange de messages sur Facebook au cours duquel l'individu concerné m'a mentionné que je pourrais être poursuivi pour diffamation si je publiais le présent billet, notamment.

Aussi, mon compte Facebook personnel a temporairement été bloqué hier, suite à une plainte que celui-ci serait en fait une « fausse identité ». Bizarre... À ce que je sache, je l'utilise depuis 2009 et tout le monde peut très bien me reconnaître. Se pourrait-il que monsieur Lefranc aurait demandé à quelques-uns de ses quelque 1300 contacts de me dénoncer pour le faire fermer? Curieusement, monsieur Lefranc m'a aussi à peu près au même moment bloqué l'accès à sa propre page Facebook...

"Étrangement", le message suivant est apparu sur la page pour stopper le libertarianisme au Québec en soirée :



Les méthodes employées par les communistes pour noyer les valeurs démocratiques occidentales sont connues depuis longtemps. La gauche québécoise agit dans le même sens. Durant le Printemps érable de 2012, j'ai présenté un billet portant sur ces méthodes, basé sur ce qu'en a dit un expert américain, Rex Applegate, tout comme l'an dernier, quand un autre de mes billets, daté du 30 juin 2013, vous a présenté le modus operandi employé par la gauche pour faire taire ses opposants.

Concernant les menaces de poursuites pour "diffamation",  ce n'est pas non plus la première fois que j'en fais l'objet. Quand j'ai écrit un billet sur Adis Simidzija, un militant de gauche qui a filmé un itinérant "menacé" par un policier, en janvier dernier, on m'a servi la même recette. N'est-il pas étrange de constater que cette même gauche qui passe son temps à dénoncer le système judiciaire et la police se tourne rapidement vers eux quand elle se sent menacée?

Je tiens ici à préciser que je m'oppose fermement à toute attaque déloyale à l'endroit de Simon Lefranc ou d'un quelconque autre administrateur de la page dont il est fait mention plus haut. Si Lefranc a envie de me décrier pour « diffamation », il ne pourra pas prouver que les faits énoncés ici sont faux, d'autant plus que mes présents écrits ne sont basés sur rien d'autre que des déclarations de sa part via Facebook, au su et au vu d'un large public.

La «droite québécoise » (je n'aime pas le terme parce qu'il décrit mal la réalité), qu'elle soit représentée par divers médias, comme Radio X, des regroupements comme le Réseau Liberté-Québec, ou des auteurs comme Éric Duhaime, de même que tous les libertariens du Québec, n'a pas le monopole de la vérité. Elle ne s'en cache pas d'ailleurs. Elle est souvent accusée de vouloir faire taire les gens, d'être « démagogique », raciste, et quoi encore...

Par contre, la gauche, communiste radicale ou autre, n'hésite jamais à user de méthodes déloyales pour discréditer ceux et celles qui ne la supportent pas, que ce soit en cassant des vitrines comme au printemps 2012, ou en lançant des attaques en se cachant le visage, via Facebook notamment. Je n'en suis guère étonné.

J'invite tous les lecteurs de ce blog adhérant aux idées libertariennes à poursuivre leur travail dans des limites acceptables, en n'oubliant pas que leur liberté se termine là où celle des autres débute. Quant aux gens d'autres idéologies qui lise ceci, je tiens à leur faire savoir qu'à mon avis, si on n'a pas assez de guts pour défendre ses idées sans se cacher, et tout ce que l'on trouve à faire est de "troller" les autres, on doit tôt ou tard s'attendre à être exposé et à en subir les conséquences, que je leur souhaite constructives et dans les limites de l'acceptable.

3 commentaires:

  1. Il y a des centaines de pages Facebook qui n'existent que pour discréditer l'un ou l'autre. S'il fallait passer son temps à essayer de chercher qui est derrière toutes ses pages, y aurait pus le temps pour grand chose... Je suis certain que vous avez mieux à faire pour meubler vos journées.

    RépondreSupprimer
  2. Les crottés puants de la gauche communiste ce sont de dangereux personnages qui menacent l'ordre et la sécurité du pays

    RépondreSupprimer
  3. Le RLQ, arrêtez-donc de dire que vous êtes des Libertariens car vous n'en n'êtes pas! Vous n'êtes que des putes au service du patronat! Des extrêmes-drettistes impopulaires en mal d'exister dans la sphère politique!

    Et toi l'anonyme du 2 Juillet, cours vite t'acheter un cadenas et enferme-toi à double tour et fais le 1-900-McCarthy (Des frais de 5$ sont exigés car c'est un service privé.)

    RépondreSupprimer