mercredi 21 mai 2014

Sujets du 21 mai 2014

Proverbe/citation du jour
«Chaque époque laisse plus de traces de ses souffrances que de son bonheur : ce sont les infortunes qui font l’histoire. »-Johann Huizinga


Les plus gros nichons refaits du monde
Mayra Hills, une Allemande faisant carrière comme modèle sous le nom "Beshine", arbore ce qui est fort probablement la plus grosse paire de nichons refaits du monde. Ses seins, qui jadis avaient besoin d'un soutien-gorge avec des bonnets "A", ont maintenant besoin d'un "Z" fait sur mesure, suite à de nombreuses injections de silicone.

Chacun de ses seins pèse 20 livres et la dame a de la difficulté à trouver des vêtements à sa mesure.









Beshine a son propre site Web que les plus curieux parmi vous vont certainement visiter.

Norma Stitz (Annie Hawkins-Turner)

En ce qui concerne les plus gros seins naturels au monde, c'est l'Américaine Annie Hawkins-Turner qui remporte la palme. Elle fait aussi des photos de charme sous le nom de Norma Stitz. Son site officiel est ici.





«Chez nous c'est chez nous » reflète aussi des fermetures de villages à venir en Gaspésie
Je remercie Yves, un de mes contacts sur Facebook, qui m'a fait découvrir un documentaire de Marcel Carrière datant de 1972, « Chez nous c'est chez nous ». Celui-ci porte sur la fermeture du village de Saint-Octave-de-l'Avenir, à cette époque, telle que vue à travers les habitants de la localité.



Dans le courant des années 1960, ce que l'on appelait le « Bureau de l'aménagement de l'Est-du-Québec » (BAEQ) a mené des études qui ont mené à la fermeture de 11 villages dans la région, parmi eux Saint-Octave-de-l'Avenir, situé dans l'arrière-pays de Cap-Chat.

Saint-Octave n'a pas été complètement démoli. Aujourd'hui encore, des infrastructures du village existent, et au cours des années, le site du village a servi pour la tenue d'un festival du folklore, d'un camp de cadets, et maintenant d'un village de vacances.

En d'autres endroits, il ne subsiste que des fondations de maisons et un cimetière, comme c'est le cas à Saint-Bernard-des-Lacs, derrière Sainte-Anne-des-Monts.

Traitez-moi de pessimiste si cela vous chante, peu importe : ce qui s'est produit il y a quelque quarante ans risque fort de se reproduire bientôt si on observe la tendance qui se dessine dans la région, avec la fermeture de plus en plus de services et avec la réduction de population à prévoir.

Quand j'entends divers intervenants de la région nous parler avec optimisme de développement économique, alors qu'il est clair que nous vivons un déclin, je me questionne à chaque fois à savoir si ces gens ne sont pas en train de nous mentir afin de demeurer en place ou bien s'ils ne font pas preuve d'une naïveté déconcertante en étant incapables d'ôter leurs lunettes roses.

Est-ce que dans un avenir rapproché, divers petits villages de la MRC de la Haute-Gaspésie vont vivre le même sort que Saint-Octave-de-l'Avenir? J'ai bien peur que la suite des choses me donne raison... À vous de vous faire votre propre idée maintenant!


Led Zeppelin poursuivit pour plagiat 43 ans plus tard
Alors que le Led Zeppelin se prépare à lancer une réédition de son quatrième album, 43 ans après sa sortie, le groupe se retrouve face à une poursuite pour plagiat.

Ce n'est pas la première fois que le légendaire quatuor britannique se fait reprocher d'avoir "volé" ou de s'être "fortement inspiré" des chansons d'autres artistes, notamment le bluesman Willie Dixon, mais cette fois, ce sont les anciens membres d'un groupe appelé "Spirit" qui crient au plagiat, et avec raison. La pièce copiée, un instrumental de deux minutes 37, s'intitule "Taurus", elle date de 1967 et se retrouve sur le premier album de ce groupe, sorti l'année suivante. Je ne nomme même pas ici le titre de la copie de Led Zeppelin, vous allez aisément faire le lien par vous-même :



Randy California, qui a composé la chanson, est toutefois mort en 1997, à l'âge de 45 ans, en sauvant son fils d'une noyade à Hawaï. À maintes reprises, il a déclaré que la chanson la plus populaire de Led Zeppelin n'est rien d'autre qu'un vol de son oeuvre.

On peut cependant noter que "Taurus" ressemble aussi à un autre morceau, celui-ci de Davey Graham, datant de 1959, "Cry Me a River" :


Qu'en pensez-vous?

1 commentaire:

  1. Il y a des limites a la combinaison de notes possibles. Je ne crois pas qu'il s'agisse de plagiat.

    RépondreSupprimer