jeudi 27 mars 2014

Sujets du 28 mars 2014

Proverbe/citation du jour
«Les menaces ne sont que des armes offertes à celui qu'on vient menacer. »-Jean Boccace


L'étrange silence actuel de Pascal Bérubé s'expliquerait-il par le fait qu'il a été président de la campagne de financement du PQ dans le passé et que l'UPAC se rapproche de celui-ci?
Comment expliquer pourquoi Pascal Bérubé, à l'habitude tellement volubile sur les réseaux sociaux, demeure étrangement silencieux depuis quelques temps, alors qu'une campagne électorale est en cours?

En vérifiant sa page Facebook hier soir, je n'y ai constaté aucun mouvement depuis le 14 mars dernier. Voici le vide qu'on peut constater dans les entrées au cours des derniers jours :

Observez le trou gris à droite...

Il faut remonter au 14 mars, alors qu'il a relayé une nouvelle à propos de Victor Lévy Beaulieu donnant son appui à Pier Karl Péladeau, pour retrouver la plus récente mise à jour :


Qui plus est, son compte Twitter est également moins actif. Beaucoup de « retweets » et moins de messages directs.

Qu'est-ce qui peut bien expliquer cette réduction drastique des communications en pleine période électorale? Se pourrait-il que le PQ ait demandé à son jeune député d'agir ainsi?

Il ne faut pas oublier que Pascal Bérubé a été président de la campagne de financement du PQ dans le passé, en voici quelques preuves. D'abord, un article publié dans la Voix de la Matanie :


Ici bas figurent deux vidéos tirés de YouTube portant sur la campagne de financement 2011 du PQ. Il faut cliquer sur le lien en bas de l'image pour visionner le premier vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=p7xUqKf5MvU


Pascal Bérubé serait-il silencieux parce que des faits troublants relatifs au financement du PQ pourraient faire surface? 

Pourquoi voit-on si peu le fougueux député de Matane être mis de l'avant par son parti durant la présente campagne?

Y a-t-il de l'UPAC derrière tout cela???



Pascal Bérubé victime de cyberintimidation en 2011, que s'est-il passé dans ce dossier? Qu'en est-il de possibles intimidations de sa part à l'endroit de représentants des médias?
Concernant Pascal Bérubé, en 2011, ce dernier s'est-dit victime de cyberintimidation. L'histoire a été mentionnée dans un journal de Matane, mais on n'en n'a plus entendu parler par la suite :

http://fr.canoe.ca/cgi-bin/imprimer.cgi?id=882393

Quelle était la nature de cette cyberintimidation? Qui était le « cyberintimidateur »?

En matière « d'intimidation », je crois être bien placé pour dire que le député Pascal Bérubé n'est peut-être pas le mieux placé pour faire la morale aux autres, lui qui, selon ce qu'a affirmé mon ancien patron au FM 100,3 à Sainte-Anne-des-Monts, Jacques Vallée, est la raison pour laquelle j'ai été congédié injustement en novembre 2011, suite à des menaces de poursuite du député. Voici d'ailleurs quelques captures d'écrans du jugement de l'arbitre Jean-Paul Boily à ce sujet. Les personnes intéressées n'ont qu'à me contacter pour en obtenir la version complète en format PDF, et ce afin de mieux comprendre la situation dans son ensemble :


J'aimerais bien en savoir plus sur cette histoire de « cyberintimidation » dont aurait été victime Pascal Bérubé.

Sans ses menaces de poursuite, j'aurais conservé mon emploi à CJMC en novembre 2011. Or, si cela n'est pas l'intimidation de la part d'un politicien dont il est question dans ce jugement, de quoi s'agit-il au juste?

Je me demande encore pourquoi, même en tant qu'animateur-chroniqueur aussi mal engueulé puis-je être, j'ai pu ainsi perdre mon micro dans l'indifférence quasi totale de nombre d'autres représentants des médias, même s'il a été prouvé que je n'ai jamais passé les bornes...

Se pourrait-il que bien d'autres médias soient complaisants à l'endroit de Bérubé, ou bien peu enclins à prendre position contre lui à cause de menaces allant dans le sens de celles qui ont mené à mon congédiement?

Dans le cadre de la présente campagne électorale, ses adversaires pourraient bien avoir du plaisir à faire sortir des squelettes du placard du député de Matane-Matapédia!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire