mardi 11 mars 2014

Sujets du 11 mars 2014

Proverbe/citation du jour
«Qui dit un mensonge en dit cent.» -Proverbe français


Que pensent les féministes à propos de Belle Knox?
Aux yeux des féministes, les femmes évoluant dans l'industrie du sexe sont toutes des victimes, des femmes violentées, qui tombent dans l'enfer de l'alcool et de la toxicomanie parce qu'elles ont été victimes d'abus.

Belle Knox / Miriam Weeks
J'aimerais bien savoir ce que pensent les féministes lorsqu'une femme choisissant de devenir travailleuse du sexe alors qu'elle vient d'une famille unie qui lui donnait les meilleures chances du monde de réussir sans se tourner vers l'industrie du porno pour vivre.

Belle Knox (Miriam Weeks est son vrai nom) est une étudiante de l'Université de Duke, aux États-Unis, dont les activités à titre de starlette du porno ont récemment été mises à jour, lorsque Thomas Bagley, un étudiant de la même université, l'a reconnue dans un vidéo XXX. J'en ai fait mention récemment dans ce blog (Belle Knox/Miriam Weeks : Devenir pornstar pour payer ses études universitaires)

Thomas Bagley se retrouve lui aussi dans l'embarras. Cet étudiant qui a visiblement l'air d'être le parfait prototype du mâle bêta a-t-il dénoncé Belle Knox après qu'elle eut refusé ses avances une fois qu'il a découvert ses secrets? Un réalisateur porno a offert au jeune étudiant 10 000$ pour jouer dans un film porno de son choix, ce réalisateur Mike Kulich, en a profité pour « lancer une craque » aux utilisateurs de porno qui crachent sur les acteurs et les actrices, une fois leur identité réelle connue.

Thomas Bagley
Démasquée, Miriam Weeks a réalisé une entrevue au journal universitaire, en utilisant un pseudonyme, mais l'histoire s'est répandue et on parle maintenant d'elle partout à travers le monde.

L'étudiante en double majeure en « Women's Studies » et en sociologie a d'abord déclaré qu'elle n'avait pas le support de sa famille pour payer ses études universitaires dans la prestigieuse université, où une année de scolarité coûte 60 000$ à un étudiant, mais elle est revenue sur le sujet lors d'une entrevue sur les ondes de CNN, où elle a déclaré que lorsqu'elle a découvert que l'aide financière à laquelle elle avait accès ne suffisait pas pour payer ses études et qu'elle ne voulait pas être un trop grand poids pour sa famille, elle s'est tournée vers le porno.

Il lui a suffit d'envoyer quelques photos avec une description à diverses agences oeuvrant dans le domaine pour lancer sa «carrière ». Son portfolio peut être vu ici, sur le site de Matrix Models.

Kevin Weeks
Le père de « Belle Knox », Kevin Weeks, est un médecin militaire de 54 ans qui revient d'une mission en Afghanistan. Marié à Harcharan, une femme d'origine indienne (ce qui explique le look exotique de la starlette porno). Catholique fervent, ce père d'une famille de trois enfants a payé 11 000$ de frais de scolarité pour chacun d'entre eux pour qu'ils fréquentent une prestigieuse école jésuite, la Gonzaga Prep School, de Spokane, dans l'état de Washington.

Miriam Weeks a obtenu une bourse en langues étrangères de cette école en 2012-2013, elle était reconnue comme étant une étudiante obtenant des «A» et a même travaillé au Mexique en aide humanitaire.  Elle compte parmi les 3000 étudiants acceptés à Duke, sur un total de 38 000 candidats.

Comment les féministes expliquent-elles ce qui a mené Miriam Weeks à se tourner vers le porno? Comment lui répondent-elles quand « Belle Knox » affirme qu'en prouvant qu'une femme féministe, intelligente, libérée, peut très bien faire du porno en guise de protestation contre le patriarcat?

J'aimerais bien les entendre répondre sur ce sujet. Je m'attends plutôt, une fois de plus, à ce que ces dames ferment les yeux et détournent la tête, car c'est là leur manière d'agir lorsqu'une question embêtante de ce genre leur est posée.


PKP nous ment depuis des années
En présentant sa candidature pour le PQ dans Saint-Jérôme, Pierre-Karl Péladeau démontre qu'il nous ment depuis des années.


PKP nous a menti durant tout le temps où il nous a dit que la politique ne l'intéressait pas, tout comme il nous ment quand il affirme qu'il ne s'ingère pas dans la gestion des journaux et des stations de télévision de son empire.

Pire encore, il nous mentirait encore en pleine face s'il nous disait que Québecor n'est pas un groupe au service du mouvement souverainiste.

L'arrivée de Pierre Karl Péladeau au sein du PQ annonce une course pour la chefferie du PQ dans un avenir pas aussi lointain, ce qui signifie aussi que Régis Labeaume ne l'aura pas aussi facile, lui qui aspirait aussi à devenir chef du parti.

Que se passera-t-il si PKP se retrouve à la tête du PQ et même premier ministre du Québec? Celui qui gère d'une main de fer son empire dans l'entreprise privée risque vite de constater que dans la fonction publique, les règles ne sont pas les mêmes, tout comme il risque aussi de constater qu'en politique, nos pires ennemis sont dans nos propres rangs, et que cela est encore plus le cas au sein du Parti québécois, où on se plaît à poignarder le chef depuis longtemps.


Pauline en vedette dans le film "300"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire