vendredi 28 février 2014

Sujets du 1er mars 2014

Proverbe/citation du jour
«J'ai compris qu'il ne suffisait pas de dénoncer l'injustice, il fallait donner sa vie pour la combattre.» -Albert Camus


Une tactique typiquement gauchiste pour nuire à un opposant sur Facebook
Vendredi midi, j'ai reçu un message de Facebook m'avisant que mon compte personnel serait bloqué pour une période de 24 heures. La raison? La diffusion d'une image pornographique, à savoir celle qui suit, faisant partie d'un billet que j'ai écrit jeudi au sujet de Belle Knox, une étudiante universitaire américaine qui paie ses études en jouant dans des films pornos :

Belle Knox

J'ai effectivement affiché l'image sur Facebook, et ce choix de ma part est motivé par le fait que l'image est légèrement floue, ce qui cache la nudité. N'empêche que j'ai fait l'objet d'une plainte et que je me retrouve dans l'impossibilité totale d'afficher le moindre commentaire d'ici samedi midi.

Qui a bien pu porter plainte? Je l'ignore, mais j'en ai une bonne idée. Ce même jeudi, j'ai écrit un autre billet, portant sur le rejet de la candidature d'un jeune péquiste dans la course à la succession d'Irvin Pelletier, dans Rimouski. Je ne serais pas du tout étonné que ce soit l'un ou l'une de ses supporteurs qui a signalé la photo à Facebook pour me mettre des bâtons dans les roues et potentiellement faire fermer ma page personnelle.

La gaugauche québécoise utilise régulièrement cette tactique de dénonciation anonyme pour faire taire ses opposants. J'en sais quelque chose depuis longtemps.

Voyez-vous, depuis que je me suis inscrit à Facebook, en 2009, toutes les plaintes dont j'ai fait l'objet se sont toujours produites lors de la diffusion d'un billet «dérangeant» pour certaines personnes. Une photo de P.A. Beaulieu, âgé de 13 mois, la bizoune poudrée à l'air, qui a été affichée dans mon compte durant plus d'un an, a soudainement été dénoncée lorsque j'étais administrateur d'une page demandant la déportation du frère de Fredy Villanueva. Pour porter plainte, cette personne a dû fouiller de fond en comble parmi mes nombreux album d'images afin de trouver une « bibitte » acceptable pour me dénoncer.

J'ajoute à cela d'autres blocages dont j'ai fait l'objet depuis, que ce soit pour des « demandes d'amitié abusives » ou des signalements de propos ou de vidéos « offensants », mais je ne tomberai pas dans les détails à ce sujet ici aujourd'hui.

Cette manière d'agir de la gaugauche québécoise est représentative de ce qu'elle est dans sa nature : émotive, incapable de s'attaquer de front, à visage découvert, aux personnes dont les opinions dérangent, uniquement capable de frapper en se cachant, sinon elle le fait en groupe, ou bien passe par d'autres individus et organismes pour vous nuire.

Sache, cher dénonciateur ou chère dénonciatrice d'hier, qu'il faudra bien plus que cela pour me faire taire!



20 faits que vous ignorez à propos de l'impression 3D
Vous retrouverez en suivant ce lien une liste de 20 faits intéressants à propos des imprimantes 3D. On y mentionne notamment la possibilité de créer des "morceaux de rechange" quand une personne a besoin de se faire remplacer une hanche par exemple.


Je me souviens avoir lu en 1994 un livre d'Alvin Toffler au sujet des nouvelles technologies et l'auteur y mentionnait qu'il croyait que des tours capables de produire des pièces, des outils, voire même des machines fonctionnelles complètes, seraient bientôt réalité, et qu'on pourrait par exemple permettre ainsi à l'équipage d'un vaisseau spatial de créer à partir de zéro des objets à des milliers de kilomètres de la Terre. C'est maintenant une réalité : l'équipage de la Station spatiale internationale dispose d'une telle imprimante!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire