vendredi 14 février 2014

Sujets du 14 février 2014

Proverbe/citation du jour
«Amour, amour ! Ton véritable nom est jalousie.» -Eugène Achard

Pauline aime le pétrole maintenant...
Soudainement, Pauline aime le pétrole, serait-ce parce que cela peut être payant électoralement? Elle disait le contraire en janvier 2012!

Source



L'orthographe du ministre Pascal Bérubé "en arrache"
Le ministre du Tourisme, Pascal Bérubé, peut bien se plaindre de recevoir des messages d'insultes anonymes, lui qui ne se gêne pas pour bloquer quiconque ne le flattant pas dans le bon sens du poils, et ce même sans l'insulter.

Chose sûre, le politicien a de la difficulté en matière de grammaire et d'orthographe :



"Si il ne faudrait pas" ou bien "s'il ne faut pas" monsieur le ministre?

J'ai constaté à maintes reprises, que ce soit via Twitter ou via les courriels que vous avez expédiés à mon patron pour vous plaindre à mon endroit quand j'animais à CJMC Radio, que votre orthographe "en arrache", monsieur le ministre...

Source : http://pq.org/depute/pascal-berube/

N'êtes-vous pas diplômé en éducation et vous-mêmes fils d'enseignant? Souverainiste que vous êtes, en quoi pouvez-vous excuser votre piètre français écrit?

Ce qui suit vous sera certainement utile monsieur le ministre, bonne fin de journée!










Un baiser de Judas pour Irvin Pelletier?
Maintenant qu'il a officiellement annoncé son intention de se retirer de la vie politique, le député péquiste de Rimouski, Irvin Pelletier, reçoit des hommages, notamment ceux de son exécutif, par le biais du président, Alain Dion.

Les hommages qu'on rend à monsieur Pelletier sont-ils sincères? Serait-ce une forme de baiser de Judas, ou du moins une suite à celui-ci?

Comme je l'ai mentionné hier, des rumeurs courent à l'effet que Thomas Briand-Gionest aurait "paqueté" l'assemblée avec des jeunes pour s'imposer. Ce commentaire qu'on retrouve sur le site de Radio-Canada le laisse croire en tout cas :

http://ici.radio-canada.ca/regions/est-quebec/2014/02/07/001-bsl-investiture-pq.shtml

Le passé de contestataire de monsieur Briand Gionest pourrait bien rebuter plusieurs électeurs lors des élections à venir et donner une chance au PLQ de regagner Rimouski, surtout si Eric Forest présente sa candidature comme libéral.

Pour conclure, le grenouillage à l'interne dans le PQ à Rimouski me rappelle ce qui s'est passé quand les circonscriptions de Matane et de Matapédia ont été fusionnées et que Daniel Doyer a laissé sa place à Pascal Bérubé. Une source bien placée au PQ m'a alors confié que Madame Doyer n'a pas du tout apprécié les agissements de Pascal Bérubé, qui aurait posé des gestes dans son dos pour avoir le poste...




Une réflexion personnelle en ce jour de la Saint-Valentin
La Saint-Valentin, qu'est-ce que c'est au juste, sinon une fête commerciale qui incite les amoureux ou gens souhaitant trouver l'âme sœur à dépenser plus en un jour spécifique de l'année?

Je me rappelle ici d'une étudiante, d'un de mes groupes de secondaire V, qui, en 2004-2005, dans une de mes classes, à Sept-Îles, s'est amusée à me railler, quand j'ai répondu à sa question, à savoir pourquoi je n'étais pas en couple à l'âge de 34 ans, que je préférais être "malheureux tout seul que malheureux en couple", et qu'en nombril vert qu'elle était, à 16 ans, cette jeune fille n'avait pas encore assez vécu pour comprendre bien des faits relatifs aux relations de couple.  Je me souviens d'elle, riant avec deux de ses amies, mais aussi d'autres étudiants de la même classe qui, par leur regard, démontraient leur désaccord à l'endroit de l'épaisse en question... Je serais bien curieux de lui voir la gueule aujourd'hui, à 26 ans, après quelques déceptions amoureuse, pour discuter un fois encore sur le sujet.

Si vous voulez mon humble avis, il s'agissait déjà d'une calisse d'épaisse qui méritait de se faire mettre dans son trou, mais la bonne rectitude politique qui règne dans le milieu éducatif fait en sorte que le personnel enseignant, surtout quand il s'agit d'un homme, ne peut s'exprimer ouvertement, mais ça, c'est une autre histoire...

Pour en revenir à la Saint-Valentin 2014, tout indique que je vais passer cette journée seul, en célibataire. En toute franchise, cela m'importe peu, car la Saint-Valentin n'est qu'un seul jour des 365 (ou 366, une fois aux quatre années), qui défilent dans une année terrestre.

Tenez, j'ai vu ceci circuler sur Internet plus tôt cette semaine, et ça me fait rigoler :


Combien de personnes officiellement "en couple", ne s'aiment pas plus, le reste de l'année?

D'ailleurs, parlant de relations amoureuses, cela me donne envie de faire un lien avec quelques pots de yogourt qui traînent dans mon frigo présentement...

J'effectuais une « rotation » de ma bouffe dans mon bon vieux frigidaire plus tôt cette semaine et j'ai constaté que quelques aliments passent leur date de « Meilleur avant »...

Tout ça pour en venir au point que plus je vois le monde aller, plus que je me dis que tout ce qui le compose a une date d'expiration, et cela concerne autant le paquet de saucisses que vous achetez au dépanneur du coin que votre relation de couple : rien n'est éternel! Même les atome de l'univers ont une durée de vie limitée, même si elle est de loin plus longue que la nôtre!

Votre relation amoureuse tiendra combien de temps? Un mois? Un an? Une décennie? Toute une vie? Rappelez-vous : rien n'est éternel!

J'en suis venu à une conclusion à la longue, quand à mes relations avec la gente féminine, et celle-ci s'applique tout autant à tous les aspects de ma vie. Je trouve imbéciles les gens qui disent vouloir « vivre leur vie au maximum », parce que cela ne tient compte ni de la durée, ni de la qualité de leur vie, autant amoureuse qu'autre.

En fait, ce qui me motive personnellement, en amour comme sur le plan professionnel par exemple, c'est la possibilité de pouvoir dire, le jour de ma mort, que j'aurai vécu au mieux ma vie, que j'aurai pu en tirer le maximum, en donnant le meilleur non seulement pour moi-même, mais aussi pour un maximum de gens qui auront croisé mon chemin, de manière directe ou indirecte.

Un jour, j'ai déclaré mon amour à une femme qui me plaisait vraiment dans un endroit particulier : sur la tombe de mes ancêtres, à Causapscal, dans la Vallée de la Matapédia. L'idée que l'on déclare à une personne qui nous plaît notre amour en plein milieu d'un cimetière vous déplaît? Pas moi!

Le lot familial, au cimetière de Causapscal.
L'inspiration du moment a joué pour beaucoup je dois vous dire, mais c'est ça qui est ça... 

En voyant le paysage autour, en pensant à tout ce que mes ancêtres lointains, Elzéar Lepage d'Heppell, ou Adélard Thibeault, de Sainte-Florence, et tous les gens qui les ont entourés, ont fait pour façonner ce que le monde est devenu aujourd'hui, tout comme ma mère qui repose dans le même coin de pays qu'eux, je n'ai pas pu faire autrement que dire à la femme à mes côtés que même si je ne crois pas à la vie après la mort, je crois tout de même que bien des gestes qui nous semblent niaiseux que nous posons au quotidien peuvent avoir un impact bien plus grand que nous ne pouvons le croire sur des gens qui ne sont même pas encore nés.

J'ai donc dit pour la première fois à une femme qui me plaisait vraiment, devant une pierre tombale du cimetière de Causapscal, que peu importe la durée de notre relation, je voulais la vivre bien avec elle, en ne regrettant rien si celle-ci en venait à se terminer avant que la mort nous sépare.

La vie nous a séparés. Peu importe, je ne regrette pas ma relation avec elle, en espérant qu'elle ne regrette pas non plus la sienne avec moi.

Je vous souhaite la même chose dans vos relations amoureuses, lecteurs et lectrices de ce blog, et je vous souhaite aussi que vos descendants se rendent aussi sur votre tombe pour faire preuve de gratitude à votre endroit pour ce qu'ils ont fait pour vous et ceux qui vous suivront, même si tout cela doit tomber dans l'oubli!

Pour ce qui est du yogourt "passé date", de nombreux aliments, malgré leur date d'expiration, demeurent encore comestible, même si le goût peut être moins bon. Est-ce que cela mérite d'être appliqué à nos amours?

Est-ce que parce qu'en surface, un produit semble périmé, cela veut dire qu'il est vraiment incomestible? Dans le monde moderne, il me semble aussi que nous abandonnons trop rapidement alors que tout n'est pas perdu. Cela s'applique aussi à nos relations amoureuses.

Est-ce que ce qui s'applique au yogourt "passé date" peut vraiment fonctionner dans une relation de couple? :P

À vous de juger!

Bonne Saint-Valentin!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire