mercredi 9 janvier 2013

Sujet du 9 janvier 2012

Proverbe/citation du jour
«La vraie charité ne consiste pas à donner l'argent des autres.» -Doug Bandow


La «générosité» de Pascal Bérubé
Je ne vous apprends probablement rien de nouveau dans mon billet du jour. Vous avez été témoin dans votre vie à maintes reprises du phénomène : les politiciens sont généreux mais toujours à partir de l'argent des autres.

Cela me rappelle également des paroles de Ron Paul, un politicien américain, qui a dit quelque chose comme ceci : «Souvenez-vous que les politiciens obtiennent des votes en promettant chaque chose à chacun, mais toujours aux dépens d'autres payeurs de taxes invisibles. »

Je remercie un lecteur de mon blog qui m'a fait parvenir par courriel mardi soir un court article paru dans le journal L'Information de Mont-Joli le 28 décembre dernier, un article qui illustre très bien le phénomène et que je recopie ici bas pour votre bénéfice, avec le titre et la photo l'accompagnant :


Michel Daigle et Pascal Bérubé - Source : L'Information

Pascal Bérubé donne 5000 $ à Centraide

Très inquiet du profil de la campagne 2012 de Centraide, le ministre délégué au Tourisme et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, le député de Matane-Matapédia, Pascal Bérubé, a remis au directeur général de Centraide Bas-Saint-Laurent un chèque au montant de 5000 $. Ce dernier a indiqué : « Depuis longtemps, monsieur Bérubé est très près des organismes communautaires et soucieux du travail qu’ils réalisent chaque année. J’en fus témoin à plusieurs reprises au cours des dernières années. Devant mon cri du cœur en cette fin de campagne, il a pris la décision d’investir la magnifique somme de 5 000$ pour soutenir les gens vivant en état de vulnérabilité dans la région. Il invite tous les responsables de commerces et d’entreprises à faire de même pour éviter que certains organismes ne se retrouvent dans une très fâcheuse position lors du grand partage de Centraide Bas-Saint-Laurent ce printemps. Merci pour ce soutien qui est très apprécié en ces moments plus difficiles. »


Le journaliste qui a écrit l'article dans L'Information est-il vraiment conscient de ce qu'il a écrit? Pascal Bérubé a-t-il vraiment donné à Centraide? NON! Pascal Bérubé utilise VOTRE ARGENT, via son budget discrétionnaire (une enveloppe fournie par le peuple dont un politicien dispose à sa guise) pour procéder à une opération de séduction du public via les médias, et rien d'autre.

Un article de Radio-Canada sur le sujet va dans le même sens, mais me semble néanmoins plus nuancé. En voici un extrait :

« Le ministre délégué au Tourisme et ministre responsable du Bas-Saint-Laurent, Pascal Bérubé, a donné 5 000 $ à même son budget discrétionnaire mais ça ne suffira pas et toute initiative individuelle ou collective sera bienvenue. »

Radio-Canada prend au moins le temps de préciser que la somme provient de son budget discrétionnaire.

Pour en revenir au texte paru dans le journal, je peux être dans l'erreur, mais par sa formulation, il semble être du genre « copié-collé », tiré directement d'un courriel émanant du bureau du député de Matane-Matapédia. Pour avoir reçu des dizaines de messages de nature similaire via mon travail dans les médias, je peux vous en témoigner, comme je peux par ailleurs témoigner avoir constaté qu'il y a plein de « journalistes » qui ne se donnent pas la peine de reformuler les communiqués à nature politique qu'ils reçoivent. Pourquoi donc? Paresse intellectuelle? Parti pris de nature politique? Craintes de poursuite de la part d'élus à la mèche courte qui usent de menaces pour obliger les médias à ne diffuser que le matériel « approuvé »??? Je pourrais ici encore vous en raconter de biens bonnes, autant par expérience personnelle que par ce que j'ai entendu « off the record » de la part d'autres représentants des médias d'un peu partout au Québec!

Si nos politiciens sont vraiment si honnêtes qu'ils le disent, qu'ils respectent au moins les contribuables lorsqu'ils donnent de l'argent de la sorte, en précisant qu'il ne s'agit pas de LEUR argent mais bien de celui du PEUPLE. Pascal Bérubé, qui a à maintes reprises dans le passé dit haut et fort qu'il souhaitait faire la politique autrement, pourrait peut-être donner l'exemple non?


Pour plus de détails :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire