samedi 15 décembre 2012

Sujet du 15 décembre 2012

Proverbe/citation du jour
"Peu de gens sont assez sage pour préférer la critique qui leur est utile à la louange qui les trahit." -François de La Rochefoucauld (1613 – 1680)



Une constatation relative à l'histoire de la secte de Marcel Pontbriand
Plus tôt cette semaine, j'ai regardé à la télévision un reportage sur d'anciens disciples de la secte de Marcel Pontbriand, une secte qui a fait l'objet de l'attention médiatique au cours des dernières semaines alors qu'on a rapatrié au Canada des enfants en faisant partie.

Marcel Pontbriand est un ancien homme d'affaire de Beloeil qui, semble-t-il, fait croire qu'il a des talents de guérisseur. Il a réussi à convaincre des gens de lui verser des milliers de dollars pour sauver une entreprise de la faillite, privant ainsi notamment les membres de la famille d'un de ses disciples de sommes qui devaient leur revenir en héritage. Durant l'intervention sur le sujet que j'ai suivie à la télévision, les anciens membres ont parlé de Pontbriand en disant qu'il les a forcés à participer à des échanges sexuels dans un motel et qu'il affirmait que des échanges sexuels du genre étaient nécessaires pour les femmes.

Ma plus grande interrogation face à une histoire du genre est de tenter de comprendre comment des adultes ne souffrant pas d'un handicap mental ou d'une dépression peuvent aussi facilement tomber dans le panneau et suivre des gourous comme Pontbriand aussi aisément alors qu'il est si si facile pour une personne ayant un minimum de sens critique de sentir la boucane entourant des individus du genre des milles et des milles à la ronde. Il est clair qu'on retrouve parmi les victimes de gourous du genre des personnes qui ont un manque flagrant de capacité à réfléchir et à éviter de tomber dans un piège pourtant facile à détecter.

Se pourrait-il que la culture québécoise favorise bien malgré elle la création de ces faiblesses chez les individus? Que dire également de notre système scolaire qui laisse de plus en plus à désirer et qui permet à des gens d'obtenir un diplôme alors qu'ils sont littéralement des analphabètes incapables de lire ou d'écrire avec un minimum de bon sens? Ce même système scolaire ne favorise pas non plus le développement de la capacité à faire la part des choses chez les individus qui le fréquentent.

Il se pourrait bien que le nombre de personnes susceptibles de devenir des victimes de gourous et autres charlatans aille en augmentant simplement parce que nous formons mal nos jeunes, sans oublier que ces mêmes personnes seront incapables de faire des choix éclairés lors des élections parce qu'elles seront moins aptes à faire la part des choses avant de cocher en faveur d'un candidat dans l'isoloir.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire