lundi 10 décembre 2012

Sujet du 10 décembre 2012

Proverbe/citation du jour
"La vérité est trop nue, elle n'excite pas les hommes." -Jean Cocteau


Et si le CO2 est une solution aux changements climatiques plus qu'un problème?
J'ai envie de jouer à l'avocat du diable ici. Si au lieu d'augmenter, la température moyenne globale diminuait? Que dire de la possibilité qu'une ère glaciaire soit plutôt en train de débuter? Cela a déjà été le cas dans un passé lointain, un passé où les conditions climatiques faisaient en sorte par exemple que le Royaume-Uni actuel était partie intégrante du continent européen et où le niveau des eaux ici même en Gaspésie était de neuf mètres inférieur à la situation actuelle?

Une équipe scientifique suédoise a lancé plus tôt cet automne l'idée qu'au lieu de faire face à une ère de sécheresse liée à une augmentation de températures, nous ferions plutôt face à un refroidissement de la température, un refroidissement qui serait favorisé en partie par l'augmentation des surfaces de tourbières notamment, car celles-ci absorbent du CO2.

Un professeur de l'Université de Gothenburg, Lars Franzen, croit que nous devrions favoriser la production de CO2 pour contrebalancer l'effet naturel des tourbières qui absorbent ce même CO2 afin de lutter contre une ère glaciaire en voie de se former.

Cela me rappelle un discours en ce même sens, à savoir que la Terre se refroidit plus qu'elle ne se réchauffe, avancé par un savant croate qui a déclaré que nous devrions développent de nouvelles sources d'énergie pour assurer la survie de l'humanité.

S'il y a une chose que quiconque devrait retenir selon moi, c'est qu'aucune vérité n'est absolue, aucune vérité n'est parfaite, et si la vérité en question a l'air d'être parfaite, nous avons là une raison de plus de double d'efforts pour trouver les bibittes qui se cachent derrière elle.

En roulant en voiture dimanche après-midi, j'ai encore une fois entendu un discours qui ne m'étonne plus du tout, celui de l'équipe de l'émission « Les années-lumières » de Radio-Canada, une émission, comme « Découvertes », qui est présentée à la télévision, dont les auteurs aux prétentions hautement scientifiques nous présentent toujours l'impact des changements climatiques provoqués par l'homme comme une vérité absolue et incontestable.

Pourtant, graduellement, le nombre de scientifiques et d'autres personnalités importantes prenant position contre la question des changements climatiques liés à la production de CO2 par l'homme va en augmentant, sauf qu'on entend à peu près jamais les chantres de l'idée de la lutte contre les changements climatiques par la réduction de production de CO2 par l'homme ne leur laissent que très peu sinon pas du tout la parole.

On parlait de réchauffement climatique il y a de cela quelques années encore, allant même jusqu'à dire que certains points facilement inondables du globe seraient submergés à cause de la montée des eaux suite à la fonte des calottes polaires. Curieusement, depuis quelques années, on assiste plutôt à l'effet contraire, et à ce que je sache, les gens de la Hollande ou du Bangladesh ne sont pas encore morts noyés...

Maintenant, le discours change, et on parle plutôt de « changements climatiques », un terme qui englobe une possibilité plus large de scénarios.

Les supporteurs de l'environnement si virulents envers quiconque ne partage pas leur point de vue auraient-ils intérêt à prendre du recul pour juger de la situation et porter une attention plus particulière au discours de gens ayant une opinion discordante?

J'ai l'impression que la situation actuelle plaît surtout à des gens comme Al Gore ou Steven Guilbeault pour qui le support aux efforts de lutte aux changements climatique est aussi un moyen de s'enrichir.

Pour plus de détails :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire