lundi 5 novembre 2012

Sujets du 5 novembre 2012

Proverbe/citation du jour
"Rendez le bien pour le bien et la justice pour le mal." -Confucius (551–479 av. J.C.)


Bravo mon Gabriel, bravo!
Gabriel Nadeau-Dubois est venu faire son tour à Rimouski la fin de semaine dernière, au salon du livre local. Il s'est permis de critiquer le gouvernement péquiste en lien avec l'exploitation pétrolière, disant que selon lui, cette profession de foi à l'endroit des carburants fossiles n'est pas digne d'un gouvernement du 21e siècle...Tu veux que tout le monde roule "à bicycle" dans la République socialiste du Québec pour sauver la Terre mon Gabriel?

Je suppose que Pauline, qui t'a supporté par opportunisme politique, va peut-être regretter de l'avoir fait désormais. Elle se dirait peut-être que l'adage «Fais du bien à cochon et il viendra chier sur ton perron... » a du vrai!

Étudiant, Gabriel Nadeau-Dubois? Combien de temps passe-t-il à étudier celui-là, comparativement au temps qu'il passe devant les tribunaux, devant les caméras et à travers le Québec sur des podiums? Et quand GND se déplace, roule-t-il sur un vélo ou bien dans un véhicule utilisant du pétrole?

GND a fait la pluie et le beau temps au Québec alors qu'il avait le vent dans les voiles, mais avez-vous aussi remarqué combien il s'est vite retourné quand le vent a viré contre lui, notamment durant l'été, quand il a amorcé une tournée provinciale et qu'il n'a attiré que très peu de gens, au Saguenay notamment?

Les enfants-rois peuvent faire chier les gens et pas à peu près en faisant le bacon, comme un tout petit, au milieu d'un endroit public, mais avez-vous remarqué qu'ils abandonnent vite quand la situation ne va pas dans le sens où ils le souhaitent, et à quel point ils peuvent vite se détacher des gens qui les ont supporté?

Il est jeune et il prépare déjà son avenir... Il est du même genre que plusieurs politiciens que nous avons déjà ici au Québec, des gens qui n'ont jamais vraiment travaillé et vécu comme les gens « ordinaires ». GND fait partie de la classe des «je sais tout je connais tout et j'ai toujours raison », du genre pour qui si on ne pense pas comme lui, qu'on n'agit pas comme lui ou qu'on approuve pas ses paroles et ses actions, nous sommes des nuls et nous devons nous taire.

Tu peux bien récolter des milliers de dollars pour assumer ta défense par le biais de la CSN notamment, mais le grand démocrate que tu es serait-il prêt à demander un scrutin secret pour permettre aux gens qui te paient le tout via leurs cotisations syndicales sans avoir la possibilité de réellement décider de le faire?

Face à un système judiciaire qui t'a reconnu coupable d'outrage alors que tu ne respectais clairement pas la loi, alors qu'il est clair que si c'était des gens comme toi qui étaient au pouvoir, les gens qui s'opposeraient à toi iraient probablement assez rapidement en prison, peux-tu vraiment crier à l'injustice?

Gabriel, commence par gagner ta vie, commence par connaître les préoccupations des gens ordinaires, comme celles d'une dame de mon coin de pays qui a récemment abandonné la partie après avoir durant des années tenu à bout de bras une petite entreprise familiale, une épicerie, mais qui lâche prise à cause de l'immense poids que cela représente, un poids non seulement composé de sueur au travail, mais aussi un poids en taxes et en impôts, de même qu'en législations, qu'un jeune blanc-bec comme toi, un jeune blanc-bec même pas foutu de payer son logement et qui se voit condamner par la Régie du logement, ne veut pas comprendre...

Bravo mon Gabriel, bravo!


Pour plus de détails :


Un groupe Facebook contre Jean-François Morasse
Jean-François Morasse est un étudiant en arts plastiques de l'Université Laval qui a poursuivi Gabriel Nadeau-Dubois et gagné en cour contre lui pour outrage au tribunal, suite aux événements du printemps passé.

Morasse est maintenant la cible d'attaques de Carrés rouges, qui en sont même venus à créer un compte Facebook pour le dénigrer, un groupe dont le nom est «Trophée Jean-François Morasse de la bêtise!»

J'ai consulté la page du groupe lundi. On y écrit plein de saloperies à l'endroit d'un jeune homme qui n'a fait qu'exercer son droit démocratique d'accès aux études, alors qu'une poignée d'étudiants extrémistes, parmi eux Gabriel Nadeau-Dubois, faisaient tout pour empêcher des jeunes comme lui et plein d'autres de le faire malgré des injonctions en leur faveur.

Ladite page est décrite comme étant un :

«Prix décerné annuellement à la personne qui se sera illustrée dans l'année par son extrême bêtise et son comportement anti-social et anti-démocratique. Il est nommé en déshonneur de cet étudiant de l'Université Laval qui a fait condamner Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole étudiant, pour outrage au tribunal. » 

Imaginez maintenant si un étudiant ne supportant pas la grève proposait un groupe similaire pour attaquer les Carrés rouges. Imaginez si on faisait subir à ces gens une infime partie de toutes les menaces et l'intimidation que Jean-François Morasse subit présentement!

Ouf!

Pour plus de détails :

8 commentaires:

  1. Je suis tellement écœurée de ce qui se passe au Québec! On crache sur la police, on crache sur l'armée, on bafoue les lois et on glorifie les enfants roi et les "p'tits crisses"...

    J'ai même plus envie de justifier mon commentaire tellement je suis à bout!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tant qu'à prendre le temps de cracher sur le Québec en entier, vous auriez pu élaborer un peu, chère dame...

      On crache sur la police quand on est témoins d'abus de pouvoir et de brutalité.
      On crache pas sur les militaires, on crache sur le gouvernement qui coupe dans les services aux citoyenNEs et qui envoie ses jeunes se faire charcuter pour les pires raisons (Pétrole, comme dans Pétrolia, tsé...)

      En quelques mois à peine, j'ai commis PLUSIEURS outrages au tribunal, et je le re-ferais n'importe quand. Pourquoi?
      Quand un parti politique abuse de sa majorité en chambre pour faire appliquer une loi ANTICONSTITUTIONNELLE, c'est le devoir du citoyen de faire respecter ses droits.

      Vos ''enfants-rois'', c'est leurs parents qui les ont élevés. La jeunesse qu'on a vue se lever ce printemps, c'est elle qui va devoir régler tous les problèmes que les générations antérieures nous ont concoctés.

      Les p'tits crisses, y'ont raison d'être en criss quand on leur demande de faire leur juste part... j'ai 26 ans, madame, j'commence dans la vie avec 120 milliards de dette pis va falloir que j'paye pour toutes les CRISSES de pensions de tout l'monde, donc,

      moi aussi je suis écoeuré, mais j'me lève le cul, j'me retrousse les manches, pis je milite.

      steve

      Supprimer
  2. Je trouve dommage M. Beaulieu que vous en veniez à insulter GND au lieu d'apporter des faits.
    Bien sûr, c'est votre travail que de donner votre opinion sur tout, et le principe de liberté d'expression le permet, mais il me semble qu'on serait plus porté à être d'accord avec vous si vous arrêtiez les attaques, les sarcasmes, les sous-entendus, les préjugés, les projections de «s'il était au pouvoir, il ferait une société totalitaire (et oui c'est pratiquement ce que vous avez écrit)».

    Et pourquoi au juste est-ce qu'il aurait dû abonder dans le sens du PQ sur l'exploitation du pétrole, une fois que la hausse est annulée? Ce sont deux sujets complètement différents, et ce n'est pas parce que ce parti a permis de régler la crise étudiante, qu'il faut dorénavant que tous les carré-rouges lui mangent dans la main.

    J'en aurait beaucoup plus à dire sur votre billet, mais bon, vous avez sûrement compris le principe. La liberté d'expression ne devrait jamais être un prétexte pour lancer n'importe quelle insulte gratuite sur qui que ce soit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "La liberté d'expression ne devrait jamais être un prétexte pour lancer n'importe quelle insulte gratuite sur qui que ce soit." que vous dites hein???

      Que dire alors de vos camarades de lutte qui chient sur des gens comme Jean-François Morasse et d'autres qui ne partagent pas leur point de vue et qui les empêchent d'assister à leurs cours?

      Que dire de toutes les saloperies que des gens de votre idéologie disent à ceux et celles qui ne pensent pas comme eux?

      Compte tenu des dégâts provoqués par les gens de votre tendance et de ce que des leaders comme GND ont provoqué, je ne pense vraiment pas que mes commentaires soient si dégradants, comparativement aux vôtres.

      Supprimer
    2. Écoutez, vous ne pouvez pas tenir TOUS les «carrés-rouges» responsables de l'intimidation commise par quelques individus. Il y a des extrémistes à tendance violente des deux côtés. L'intimidation ne vient pas seulement que de «mon» côté.

      J'ai étudié dans un cégep près de la région de Québec ce printemps, et dans mes classes, c'était moi la victime d'intimidation. Je n'en ai pas fait tout un plat.
      Aussitôt que des individus se sentent protégées par l'approbation d'un groupe, ils ont souvent tendance à dépasser des limites qu'ils n'auraient pas franchi par eux-mêmes normalement. Un moment donné faut juste arrêter de prendre au sérieux les provocations des plus baveux.

      Et les médias télévisuels ne se sont pas gênés eux, pour ne montrer que la violence des manifestations. Quand il n'y avait pas de casse, comme dans au moins 90% du temps, ils n'en parlaient pas. Encore là, il ne faut pas leur en vouloir. Ces médias privés ne cherchent qu'à faire la piastre en étant regardés le plus possible. Et ce que les auditeurs moyens veulent voir, c'est du divertissement.

      C'est vraiment dommage que certains qui voulaient assister à leurs cours aient été empêchés de le faire. Mais regardons le problème dans son ensemble. Quand les étudiants manifestaient, c'est parce que les votes à leur assemblée générale avaient été majoritaires en faveur de la grève.
      Si on laissait la minorité d'étudiants contre la grève assister à leurs cours, à quoi sert alors le principe démocratique d'aller voter et d'obtenir un mandat de grève? Et pendant que la majorité manifeste, l'autre minorité suit ses cours, pénalisant ainsi la majorité? C'est ridicule.

      Si les manifestants avaient laissé ces «briseurs de grève» aller à leurs cours, leur moyen de pression perdait toute sa force, et ils perdaient leur session. La Loi interdit d'ailleurs l'utilisation de briseurs de grève en milieu de travail. Mais puisqu'on est en milieu d'enseignement, plus aucune loi ne protège les grévistes. Je pense que les lois encadrant les assemblées et les grèves étudiantes ont des lacunes et qu'elles mériteraient à être clarifiées, afin qu'on sache à quoi s'en tenir la prochaine fois; au lieu de systématiquement faire porter le blâme des évènements par les manifestants.

      Supprimer
  3. @Linda: Je suis d'accord avec vous du sens que cracher sur la police et l'armée, c'est futile. C'est comme si, admettons que quelqu'un nous frappe avec un bâton, on rejetait la faute sur le bâton au lieu d'accuser celui qui nous a frappé délibérément. La police fait tout simplement ce qu'il faut pour faire respecter les lois.

    Le vrai ennemi, c'est le gouvernement qui permet des lois aberrantes d'exister, ou même qui les fait adopter. Et vous savez, parfois, certaines lois qui, dans une situation donnée, ont plus d'effets négatifs que positifs méritent de ne pas être respectées.

    On ne peut pas généraliser en appelant les étudiants qui ont manifesté «les enfants-roi». C'est péjoratif, et c'est donner des mauvaises intentions à des gens qu'on ne connaît pas. Je suis même sûr que vous n'avez pas parlé à plus de 3 de ces «enfants-roi» pour comprendre pourquoi ils luttaient... Honnêtement, je le prends comme une insulte.

    Si ça vous chante, faites le calcul de combien ça coûte pour vivre pendant une année, en tenant compte de frais d'université de 4000$ (Avec la hausse, c'est ça que ça allait coûter au final), et en sachant que les étudiants ont normalement des jobs d'étudiants à faible salaire qu'ils ne peuvent occuper à temps plein que pendant l'été dans une période de 12 à 15 semaines.

    Moi j'arrive à environ 10 000$ en dépenses:
    Loyer: 300$/mois x 12 mois = 3600$/an
    Nourriture: 45$/sem x 52 sem = 2340$/an
    Frais de scolarité: 4000$/an
    JE N'AI RIEN INCLU D'AUTRE! Pas de transport là-dedans, pas de loisirs, pas de cadeaux pour les proches, pas de marge de manoeuvre pour les imprévus. Ça monterais facilement de 3000$ si on incluait tout ça...

    Et pour une job à 15$/h, 40h/sem, sur 15 semaines (un été de presque 4 mois), ça fait 9 000$ de revenus...

    Ça arrive pas mal juste je trouve... L'étudiant qui veut s'en sortir et pouvoir se payer un peu de plaisir pour profiter de sa jeunesse n'a pas d'autre choix que de travailler les fins de semaine, pendant les vacances de Noël, ou de juste dépendre des prêts et bourses et s'endetter.

    Et plus on fait augmenter le risque de manquer d'argent en cours d'études, plus les gens ont peur de s'engager dans des études. Moins d'étudiants, moins de succès, moins de gens avec de bons emplois, moins d'impôts qui vont à l'État. Moins de gens éduqués, moins de conscience sociale globale puisque le gens ont moins développé leur esprit critique.

    Bref, à mon avis c'est logique de penser que la hausse nuirait au développement personnel et professionnel de la majorité des étudiants, et même au développement de notre société. Si ça c'est le discours d'un enfant-roi, alors expliquez moi ou je fais erreur svp.

    Et moi, ce que je suis tanné de voir au Québec, c'est des crosseurs du milieu privé qui volent l'argent public pour se payer du luxe, qui isolent cet argent loin du reste du monde dans des paradis fiscaux, qui financent les partis politiques corrompus et anti-progressistes qui leur permettent de magouiller sous silence, pendant qu'on force constamment la classe moyenne à payer de plus en plus.

    Il est plus que temps qu'on élise un vrai gouvernement transparent qui va avoir des projets intelligents et constructifs pour le Québec. À commencer par changer notre mode de scrutin arriéré qui nous force toujours à «voter stratégique» et qui donne lieu à la division des votes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La seule alternative alors serait un parti unique dirigé par les camarades Khadir, David et Nadeau-Dubois qui prendraient toutes les décisions à notre place je suppose.

      Supprimer
    2. En fait, je trouve que le seul parti ayant vraiment des projets intéressants pour le Québec, c'est Option Nationale.
      Voyez par vous-même sa plateforme:
      http://www.optionnationale.org/la-plateforme

      Québec Solidaire a de belles idées je trouve, mais va un peu loin à gauche. Le peuple n'est pas prêt pour ça. Et je trouve que leur plan économique est un peu faible.

      Supprimer