dimanche 11 novembre 2012

Sujets du 11 novembre 2012

Proverbe/citation du jour
"Avec de l'argent, on fait parler les morts ; sans argent, on ne peut pas faire taire les muets." -Anonyme


En ce jour du souvenir
En ce 11 novembre, jour du Souvenir, souvenons-nous non seulement des gens qui se sont battus et qui sont aussi morts dans les guerres du passé, mais qui le font dans les guerres présentes, notamment en Afghanistan.

Je reprends ici un texte que j'ai trouvé durant l'après-midi sur la page Facebook de Laurent Proulx. Il s'agit de paroles prononcées par un homme qui a sauté en parachute en France en 1944  :

« Tu sais mon gars, ne t'en fais pas trop avec ce que les gens disent. Avant que l'on parte pour l'Europe, les gens disaient la même chose qu'ils vous disent à vous pour l'Afghanistan. Que c'est pas notre guerre, qu'on a pas d'affaire là etc. Imagine toi si on y était pas allé... L'histoire saura vous rendre justice comme elle nous a rendu justice... »



Liberté d'expression au Québec
Je souhaite aujourd'hui vous faire part de mes impressions personnelles relativement à la liberté d'expression au Québec, en lien avec un événement marquant de ma vie personnelle qui a eu lieu il y a précisément un an.

Le 11 novembre 2011, je perdais mon emploi d'animateur radiophonique du matin à la station de radio FM 100,3 à Sainte-Anne-des-Monts. Je ne suis pas superstitieux mais j'ai l'impression que le chiffre 11 me porte malheur, car j'ai perdu mon emploi suite à un appel de mon patron que j'ai reçu à 11h, le 11e jour sur 11e mois de l'année 2011!!!

Perdre son emploi est une situation difficile, et ce l'est plus encore lorsqu'on se fait indiquer la porte cavalièrement. Je ne vous cacherai pas qu'en plus, lorsque l'on occupe un poste qui fait en sorte que nous sommes connus du grand public, c'est encore plus difficile, humiliant même, d'autant plus que j'habite une petite ville où tout le monde se connaît. Je suis heureux que justice ait été rendue, je ne garde aucune rancune envers qui que ce soit et je considère que tout cela est du passé, préférant me tourner vers l'avenir, en espérant finir par me trouver un autre micro. Par contre, cela impliquerait un départ de la Haute-Gaspésie, car les emplois en animation radiophonique sont rares dans mon coin de pays!

Je suppose que si les médias avaient couvert la nouvelle concernant la décision de l'arbitre Jean-Paul Boily, qui a conclu que j'ai été injustement congédié, avait paru un autre jour que le 4 septembre 2012, qui était une journée d'élections, on en aurait probablement entendu parler beaucoup plus. N'empêche que le Journal de Québec en a fait mention, tout comme Radio-Canada, et que j'ai réalisé quatre entrevues sur le sujet durant cette journée, une sur les ondes d'une radio de Montréal, deux dans la région de Québec et une autre au Saguenay. Curieusement, mis à part un article sur le site Web du journal local, je n'ai pas connaissance que la nouvelle a été publiée ailleurs et n'a pas figuré dans la version imprimée de l'hebdomadaire local.

Jean-Paul Boily a été clair dans sa décision, on peut y lire que n'eut été des pressions et des menaces de poursuite de la part du député de Matane d'alors, Pascal Bérubé, je n'aurais pas perdu mon emploi ce jour de novembre 2011. Ce sont des menaces de poursuite qui ont poussé mon ancien employeur à m'indiquer la porte. Il aurait été question dans une conversation téléphonique entre mon ancien patron et du député d'un dossier de 25 preuves qui auraient été accumulées comme étant des attaques que je lançais à l'endroit du député, qui aurait aussi allégué qu'il voulait porter plainte au CRTC et qu'il avait l'appui de six organismes communautaires pour le faire.

Oui j'ai brassé les ondes radiophoniques en Haute-Gaspésie, oui j'ai dit des choses qui ont dérangé des gens, mais je lance le défi à quiconque de prouver que j'ai diffamé qui que ce soit ou propagé des mensonges en ondes ou via mon blog qui figurait sur le site de la station de radio. Je souhaite bonne chance à ceux et celles qui seraient tentés de vouloir le prouver!

C'est pour cela que je m'arrête ici à la liberté d'expression au Québec. Si vous croyez qu'elle existe vraiment, vous vous trompez, et royalement à part ça.

La liberté d'expression au Québec est comparable à celle qui règne dans un pays du tiers monde mesdames et messieurs, aussi simple que cela. Elle est totale cette liberté pour ceux et celles qui pensent comme les autres.

On a le droit de dire ce que les autres pensent, mais on n'a pas le droit de parler contre. On nous laisse la possibilité de s'exprimer au Québec, oui, mais dès que ce que l'on dit commence à avoir de l'effet, si cela ne va pas dans le sens du courant de pensée imposé, on fera en sorte de te faire taire. Croyez-moi si je vous dit que je sais très bien ici de quoi je parle. Pensez à des gens comme le Doc Mailloux, André Arthur, Éric Duhaime ou Richard Martineau par exemple. Ces gens ont fait l'objet de nombreuses critiques et de poursuites et ont été salis alors qu'ils ne faisaient que dire tout haut ce que tellement de gens pensent tout bas...

Le Québec est bien plus fermé et étroit que vous ne le pensez, parce qu'il y a une multitude de vérités qui ne doivent pas être dites, et gare à ceux qui osent en parler! Je crois que nous avons un droit de parole mais à géométrie variable, en ce sens que l'on peut être très critique face à un sujet ou une personne et cela passe très bien, mais si l'on applique la même recette à un autre sujet ou à une autre personne, on commet un « crime grave ».

Vous en voulez des exemples? Vous pouvez dire que l'Islam est une religion de paix et de tolérance et personne ne vous critiquera. Dites le contraire et préparez-vous à subir une tempête! Par contre, vous pouvez déblatérer contre la religion catholique autant que vous le voulez et personne ne s'en prendra à vous. Idem sur des sujets comme la condition féminine, les abuseurs du système qui profitent du BES ou du chômage ou bien des homosexuels. Alors qu'il est très facile pour certaines personnes d'avoir une tribune ou des moyens de poursuivre en justice, d'autres n'ont pratiquement aucun support et le seul droit qu'on leur accorde est de fermer leur gueule!!!

Vous n'en entendrez probablement jamais parler, mais je peux vous donner l'assurance qu'au niveau médiatique, certains élus et d'autres personnalités publiques utilisent amplement la menace de poursuites judiciaires pour faire taire les gens qui ne sont prononcent pas dans un sens similaire à celui désiré.

Vous remarquerez également que des gens se disant ouverts et tolérants sont "rapides sur le piton" quand par exemple ce qui se dit sur les ondes de radios qu'ils décrivent comme étant "poubelles" leur déplaît. D'une part on se dit tolérant, de l'autre on cherche à faire fermer la gueule de ceux qui ne pensent pas comme nous!

Pour en revenir à mon congédiement il y a un an, autant vous le dire, si vous en venez un jour à défendre vos droits en cas de situation similaire, il vous faudra faire preuve de patience. La saga entourant mon congédiement ne s'est terminée que tout récemment. J'ai porté plainte pour congédiement injuste à la mi-décembre 2011, la conciliation s'est déroulée jusqu'à la mi-mars 2012, mais n'a pas donné de résultats. Conséquemment, j'ai fait une demande d'arbitrage, et c'est le 6 août 212 dernier, à Sainte-Anne-des-Monts que la séance a eu lieu. La décision de l'arbitre m'est finalement parvenue le 31 août et le dossier a été fermé officiellement la semaine dernière.

Si vous désirez en apprendre davantage sur l'histoire me concernant, voici divers liens sur le sujet, dont une entrevue en deux parties que j'ai accordé à Sylvain Bouchard, du FM 93 de Québec, le matin du 4 septembre dernier.

Couverture de la nouvelle par Radio-Canada :

Article dans le Journal de Québec (réservé aux membres toutefois) :

Article paru sur le site Web du journal Le Riverain :

Entrevue avec Sylvain Bouchard :


Ai-je selon vous passé les bornes? À vous d'en juger! Et parlant de liberté d'expression, vous avez la possibilité d'émettre vos commentaires dans la section destinée à cette fin!

4 commentaires:

  1. M. Beaulieu,
    Vous me décevez...
    Je ne vous ai jamais entendu à la radio mais,
    j'imagine que moi aussi, je vous aurais congédié.

    Un jour vous comprendrez peut-être que l'Argent ne se mange pas.

    J'ai commenté votre publication du 10 novembre, essayez donc d'y répondre...

    RépondreSupprimer
  2. J'viens d'écouter les 2 parties votre entrevue téléphonique...

    En 2011, le gouvernement en place, c'était-ti pas le plq à charette qui était au pouvoir? Vous devriez peut-être vous considérer chanceux de vivre dans une circonscription qui était déjà en 2008 assez lucide pour ne pas voter plq...
    en 2011, les libéraux étaient en train de donner nos ressources naturelles à des intérêts privés étrangers, les libéraux leurs ont même promis que le Québec allait payer pour construire la route qui leur permettrait de partir avec nos ressources naturelles non renouvelables!!!
    Bravo!!!!!!! On donne notre or notre cuivre, TOUTE, pour pas une cenne, on paie 500 millions pour leur donner la route, PIS ON TAXE LES ÉTUDIANTS!!!! allume, Beaulieu!

    T'as vraiment pris le temps de cracher sur ton député péquiste qui était dans l'opposition parce qu'il s'opposait à l'interruption de service d'orléans express à Sainte-Anne-Des-Monts? Tu lui as vraiment suggéré de payer de sa poche pour déplacer un autobus de rimouski, à Sainte-Anne-Des-Monts puis Gaspé???
    7 passagers, à 200$ aller-retour S-A-D-M, Montréal, calcule comme tu veux, si orléans express coupe son service, c'est la région qui va en souffrir pour rien...
    J'peux partir de chez moi, à Montréal, pis me ramasser chez mon père à Pointe-à-la-Croix en 12 hres, 7 jours semaine, pas de char!
    Comment peux-tu utiliser les ondes radiophoniques pour cracher sur ton député péquiste qui NE PEUT RIEN FAIRE dans une contexte de gouvernement libéral majoritaire?
    Comprends-tu un tant soit peu le fonctionnement du gouvernement?
    Tu donnes de la marde à un péquiste parce que le gouvernement libéral se crisse de ta région?
    Ben baswell, allume!!!

    Aujourd'hui, le gouvernement est minoritaire, Péquiste, pis tu dois avoir hâte de retourner sous le joug de la majorité libérale...
    On était si bien avec charette pis sont plan nord! dans 20 ans le Québec aura pu AUCUNE RESSOURCE NATURELLE, mais moi, ici, moi, je me moi, je m'en crisse parce que je vais mourir dans 50 ans...

    Nationalisons NOS ressources naturelles et soyons fiers de notre Pays.
    M.Beaulieu, j'aime pas ça donner de la marde à qui que ce soit, mais vos propos m'insurgent... Soyez donc un peu plus productif, plutôt que de cracher partout...
    Hey! donner de la marde à un péquiste quand les libéraux sont majoritaires....
    pas fort...
    D'après moi, ton boss avait déjà hâte de te congédier depuis un boutte... ;)
    Steve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je ne retire pas le ramassis de propos injurieux et grossiers que vous émettez ci-haut, c'est uniquement pour permettre aux autres lecteurs de ce blog de se faire une idée sur vous.

      Supprimer
  3. Monsieur Tremblay,

    Sans même avoir la moindre idée de ce que je véhiculais comme propos dans mon travail, vous concluez déjà que je mérite un congédiement, simplement parce que ma vision de la société n'est pas conforme à la vôtre. Cette réaction de votre part ne m'étonne guère, je dirais même qu'elle était à prévoir.

    Vous correspondez parfaitement à ce type d'individu que je décris ci-haut, le genre qui se dit tolérant mais qui fait tout pour faire taire les opinions dissidentes. Il y a hélas trop de gens comme vous au Québec à mon avis.

    Malgré tout, je vous laisse la possibilité d'écrire ici comme bon vous semble, une possibilité que la plupart des gauchistes de votre genre ne me laisseraient jamais sur leur propre tribune je crois que c'est déjà pas mal d'attention de ma part, peut-être trop même!

    Cela ne veut pas dire non plus que je vais systématiquement répondre à chacune de vos répliques, parce que je n'en vois pas l'intérêt d'une part, et de l'autre, si j'écris ainsi, ce n'est pas pour tenter de vous convaincre vous d'adhérer à mes principes, parce qu'il est clair que votre vision ne sera jamais en accord avec la mienne. En fait, vous n'êtes pas du tout mon public-cible, vous vous en doutez certainement!

    Je tiens ce blog par plaisir personnel d'abord, afin de donner mon point de vue sur divers sujets. Si vous n'aimez pas ce que vous y lisez, rappelez-vous que vous avez un droit fondamental qu'il ne faut pas oublier : rien ne vous oblige à venir me lire monsieur Tremblay. Si vous n'aimez pas ce que vous lisez ici, ne visitez plus ma page!

    Bien à vous,

    P.A. Beaulieu

    RépondreSupprimer