jeudi 22 novembre 2012

Sujet du 22 novembre 2012

Proverbe/citation du jour
"C’est la profonde ignorance qui inspire le ton dogmatique. Celui qui ne sait rien croit enseigner aux autres ce qu’il vient d’apprendre lui-même; celui qui sait beaucoup pense à peine que ce qu’il dit puisse être ignoré, et parle plus indifféremment." Jean De La Bruyère (1645–1696)


Jean Barbe est selon moi un christ de cave mais...
Oh que j'utilise un "mot gras" dans ce billet en ce jour... Je donne des explications plus bas, car je le fais par exprès!!! Nous avons pu apprendre plus tôt aujourd'hui que Jean Barbe a perdu son poste de chroniqueur au Journal de Montréal suite à des déclarations ayant causé la controverse dans un billet daté du 21 novembre 2012, billet dans lequel, en gros, il compare un groupe de gens dont je fais partie, des gens qu'on dit « de droite » comme Éric Duhaime et Richard Martineau, à des prisonniers qui agissent comme les «kapos» des camps de concentration nazis, soit des prisonniers qui en stoolent d'autres pour avoir des avantages personnels. Cela a mené à la disparition de son blog. Toutefois, merci Internet, des captures d'écran subsistent, voici donc le fameux texte :





Source : Journal de Montréal
Via le désormais incontournable Facebook, j'ai lancé mon avis sur le sujet, ce qui a amené des réactions de la part de diverses personnes, autant de la gauche que de la droite québécoise. Voyez-vous, je garde ma page ouverte à tous et à toutes, comme mon compte Twitter. On ne peut en dire autant de gens comme Jean Barbe, qui a bloqué un ami critique à son endroit durant la grève étudiante. Ce même ami a fait l'objet de plaintes qui ont mené à la fermeture de son compte d'ailleurs, et il croit que Jean Barbe et compagnie sont à l'origine de tout cela.

Je ne partage pas l'avis de plusieurs gens de la droite qui sont heureux que Jean Barbe se soit fait couper son poste. Pourquoi me direz-vous? Et bien! De prime abord, j'ai eu la même réaction que bien des gens de la droite, en me frottant les mains et me disant «Tant mieux!», mais je prends un peu de recul. Je crois en la liberté d'expression. Je crois que toute personne doit disposer d'un droit fondamental de véhiculer ses idées, même si elles vont à l'encontre de celles de la majorité, en autant que la personne ne brime pas le libre choix des autres, et je pense que cela vaut autant pour les autres que pour moi-même...

Jean Barbe s'est promené en bobettes lors de la «Manufestation», il peut bien traiter des gens de kapos ou bien garrocher autant de bouette qu'il le souhaite à l'endroit de Richard Martineau, Éric Duhaime, Joanne Marcotte, moi, ou quiconque ne partageant pas son idéal gauchiste, et je coupe la liste ici...

Je trouve personnellement que Jean Barbe est un CHRIST DE CAVE (notez-le bien, j'use rarement de termes du genre dans mes écrits et propos en ondes) mais même s'il ne se gêne pas pour chier (oups un autre mot gras) sur des gens comme moi, même si je ne doute pas une seconde que s'il était au pouvoir, il mettrait en place, comme tellement de gens de la gauche québécoise, des mesures pour faire en sorte que des gens ne partageant pas ses idées ferment leur gueule par la force, mais je trouve malgré tout déplorable qu'on lui fasse perdre son emploi.

Notez aussi qu'un mot "sale" comme celui que j'utilise ci-haut est dénoncé haut et fort quand il est prononcé par une personne de droite. On me traitera de grossier, de sans éducation ou de quoi encore pour l'employer, mais à combien de reprises ai-je entendu ces mêmes mots, sortant parfois même de la bouche d'intellos de gauche, et dans un tel cas c'est "in"???

En coupant son poste, ses patrons actuels ne font peut-être rien d'autre que de donner de la force aux gauchistes québécois qui braillent à la censure et à la dictature capitaliste qu'ils disent omniprésente dans la presse dès que la moindre nouvelle qu'on y lit n'est pas à leur goût. Pourtant, ces mêmes gens sont du style à vouloir imposer davantage de contrôle aux médias qu'ils jugent «malsains», « démagogues » ou « contrôlés par les riches » dès qu'ils ne véhiculent pas leurs idéaux, les seuls qui en principe sont « bons ».

Je trouve Jean Barbe cave par ses propos, oui, mais je crois qu'il a droit de s'exprimer autant que moi ou quiconque. Je me souviens de ce que j'ai entendu un jour de la bouche de Pierre Falardeau, un gars que je ne tiens pas en haute estime, mais que j'ai bien aimé entendre dire aux médias, lors de la reconstitution de la bataille des plaines d'Abraham, si ma mémoire ne flanche pas, quelque chose comme : «Si moi j'ai la possibilité de dire ce que je pense je ne vois pas pourquoi les gens qui pensent le contraire de moi n'auraient pas le droit de le dire eux aussi.» J'aurais avec joie payé une grosse Pit Caribou et un sac de crotte du fromage de la malheureusement défunte Fromagerie des Méchins à Pierre Falardeau pour ce qu'il a dit alors.

Oui, je pense que Jean Barbe est un christ de cave, mais en le faisant, j'exerce ce que je crois être une liberté d'expression légitime qui s'applique autant à lui quand il traite des gens comme moi de kapos qu'à moi pour le décrire comme je le fais ici. Je ne crois pas que l'on va réparer toutes les injustices à l'endroit de la droite québécoise en crucifiant des gens comme lui.

La vraie voie est celle de la vérité : assurons-nous que tout membre de la société québécoise sache faire indépendamment la part des choses par lui-même. Je crois fermement que beaucoup de tenants de la gauche actuelle vont être déboulonnés, parce qu'un peuple informé, n'orientant pas uniquement ses choix à partir d'émotions, ce qui est souvent le cas à gauche, mais aussi grâce à des arguments logiques, que l'ont retrouve à droite, saura faire un choix éclairé.

J'espère donc qu'on lui redonnera son poste, en me disant que si les Québécois sont vraiment capables de faire la part des choses, ils sauront tirer eux-mêmes leur conclusion face à cette histoire, dans le respect des gens ayant une opinion divergente, je l'espère!

2 commentaires:

  1. Jean Barbe est le genre de personnage a qui ont ne devrait pas laisser la parole. Bon débarras.

    RépondreSupprimer
  2. Je crois que chacun devrait pouvoir dire ce qu'il pense, peut importe ce qu'il pense. Je ne serai jamais contre le droit de parole. Le christ de cave vous remercie de défendre une idée généreuse et juste, qui dépasse le cadre étroit de nos opinions respectives.

    RépondreSupprimer