dimanche 18 novembre 2012

Sujet du 17 novembre 2012


Proverbe/citation du jour
"D'une manière générale, il est vrai que les sages de tous les temps ont toujours dit la même chose, et les sots, c'est-à-dire l'immense majorité de tous les temps, ont toujours fait la même chose, savoir le contraire, et il en sera toujours ainsi." -Arthur Schopenhauer (1788–1860)


Réflexion générée par un quiz sur les radiations
En naviguant sur le Web pour trouver un sujet du samedi, j'ai trouvé sur le site «How Stuff Works » un quiz intitulé «Alpha, Beta or Gamma? It's the Nuclear Radiation Quiz » qui permet de tester nos connaissances au sujet des radiations. Il est en anglais, vous vous en doutez, alors si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespeare, vous ne pourrez le compléter. Si ce n'est pas le cas, suivez le lien et bonne chance!


Si vous voulez le compléter, ne lisez pas la suite, car je donne quelques-unes des bonnes réponses aux 20 questions qu'il comporte.

J'ai raté cinq questions sur le total, un score de 75% ce que je crois ne pas être si mal.

Pourquoi P.A. S'attarde-t-il à un tel quiz de la sorte? C'est surtout que j'en tire une réflexion personnelle que je crois pertinente en lien avec l'attitude des gens face aux dangers liés à la technologie et leurs réactions face à celle-ci...

L'énergie nucléaire? Caca! J'en veux pas dans ma cour...
La production pétrolière? Caca! J'en veux pas dans ma cour...
Les gaz de schiste? Caca! J'en veux pas dans ma cour...

Combien de gens s'opposant systématiquement à toute forme de développement n'ont aucune connaissance réelle à son sujet?

Tiens, le quiz en question nous demande quels sont les risques de radiation les plus grands entre manger une banane, vivre près d'une centrale atomique ou bien subir un « scan » à l'hôpital... Parions que la tendance à répondre que vivre près d'une centrale est dangereux, alors qu'en réalité, nous absorbons plus de radioactivité en bouffant une banane!!! Un simple « scan » de votre poitrine à l'hôpital vous faisant absorber le plus de radioactivité, et encore, loin du maximum tolérable annuellement... Oui il y a de la radioactivité ici, mais compte tenu du risque, combien de bien en tire-t-on pour soigner les gens par rapport aux risques de les tuer en le faisant?

J'ai raté la question demandant combien de temps le carburant nucléaire d'un navire militaire lui permet de demeurer en opérations. Le choix? 10 ans, 20 ans ou sa vie entière. J'ai incorrectement répondu 20 ans alors que la réponse est «toute la vie du navire » car le carburant permet une vie de 33 ans, ce qui est plus long que le nombre d'années de service de ceux-ci. Il y a un risque à utiliser un navire nucléaire oui, mais connaissez-vous beaucoup de cas où ceux-ci ont entraîné des accidents causant la morte de l'équipage ou d'autres civils innocents? Est-ce qu'il y a beaucoup de possibilités alternatives pour opérer une machinerie durant des années sans avoir à l'alimenter à nouveau?

Tout ça pour dire que le nucléaire a du bon, dans certaines situations en tout cas, et que les risques qui y sont liés sont tout à fait valables. Le même principe s'applique à une multitude d'autres technologies liées au monde moderne, des technologies qui comportent des risques oui, mais qui génèrent toutes beaucoup plus de bienfaits que de maux. Les risques, quant à eux, pouvant très bien être contrôlés.

Combien de gens au Québec se promènent avec des pancartes du style « Non au pétrole! » ou bien « Non au nucléaire! », ou encore « Non aux barrages hydroélectriques! » sans avoir la moindre connaissance réelle sur l'enjeu auquel ils s'opposent?

Si on faisait passer un test honnête de connaissances de base à ces gens, plusieurs le couleraient et pas à peu près. Tout ça pour dire, en conclusion, qu'avant de manifester, les gens devraient se renseigner raisonnablement. Je sais qu'on ne changera pas la nature humaine, mais enfin. Qu'en pensez-vous pour votre part?


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire