jeudi 15 novembre 2012

Sujet du 15 novembre 2012


Proverbe/citation du jour
"Les idées sont des fonds qui ne portent intérêt qu'entre les mains de talent." -Antoine de Rivarol (1753–1801)


Est-ce que le confort de la vie moderne nous rend moins intelligents que nos ancêtres?
Alors que nombre de spécialistes étudiant l'intelligence chez l'être humain nous disent que le QI moyen de la population mondiale est allé en croissant au cours des 100 dernières années, que d'autres découpent l'intelligence humaine en diverses catégories et que certains disent que l'évolution technologique améliore celle-ci, certains spécialistes rament dans le sens contraire du courant. Pour ceux-là, le confort lié à la vie moderne nous rend de plus en plus imbéciles et ignorants. C'est le cas de Gerald Crabtree, un scientifique de l'Université de Stanford.

Crabtree croit même que notre intelligence collective suit une pente descendante depuis que nos ancêtres se sont mis à l'agriculture pour survivre. Pourquoi donc?

Il y a eu une époque où le cerveau humaine évoluait à un rythme rapide. Il y a de cela 50 000 à 500 000 ans, nos ancêtres préhistoriques, avec le peu de moyens dont ils disposaient, devaient chasser des proies et se bâtir des abris pour se protéger des éléments ou périr. En d'autres mots, la sélection naturelle faisait en sorte que seulement les plus brillants, les plus habiles, survivaient. Ce n'est plus du tout le cas dans la vie moderne, où un parfait imbécile peut occuper un poste-clé dans la société et obtenir des récompenses même s'il commet des gaffes!

Gerald Crabtree soutient que l'intelligence humaine a atteint son sommet il y a de cela 2000 à 6000 ans, et qu'un citoyen d'Athènes transporté à travers le temps dans le monde moderne brillerait parmi les gens de la masse, de par sa mémoire, une large variété d'idées et une vision claire des enjeux importants de la vie.

Dans le journal «Trends in Genetic », le spécialiste de Stanford soutient qu'une seule variation génétique parmi les 2000 à 5000 de nos gènes entraîne une baisse de notre degré d'intelligence ou de nos capacités émotionnelles. En utilisant des connaissances liées au taux de mutation de ceux-ci, Crabtree et son équipe en sont venus à la conclusion que la personne moyenne comporte deux changements affectant ainsi son intelligence qui ont évolué au cours des 3000 dernières années. En d'autres mots, les avancées technologiques et la médecine ont entraîné une baisse du niveau d'intelligence qui va se poursuivre encore. Bien entendu, plusieurs spécialistes contestent ces recherches.

Sans avoir les connaissances de savants universitaires spécialisés dans l'intelligence humaine, à voir aller les générations montantes, qui passent leur temps à pitonner sur leurs « téléphones intelligents », et en constatant également à quel point beaucoup de gens sont de parfaits ignorants et des incultes malgré l'atteinte d'un niveau d'éducation plus élevé, nous pouvons nous demander si Crabtree n'a pas raison, au moins en partie.

La vie moderne permet à tout le monde ou presque de se reproduire alors que dans le passé, seuls les plus forts et les plus habiles en avaient la chance. L'accès à un ordinateur ou à d'autres ressources fait en sorte que les gens font de moins en moins d'efforts au niveau intellectuel également.

Est-ce que l'intelligence moyenne de l'humanité est à la baisse? Est-ce que nous nous retrouverons dans quelques génération dans une société similaire à celle du film «Idiocracy» (2006), où un simple soldat ordinaire du monde moderne subit une expérience d'hibernation, en compagnie d'une prostituée volontaire malgré elle? Les deux individus se réveillent 500 ans dans le futur pour découvrir que la population est devenue stupide au point où les deux sont maintenant l'homme et la femme les plus intelligents du monde entier. Est-ce là une vision ironique du futur qui nous attend?

Pour plus de détails :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire