jeudi 4 octobre 2012

Sujets du 4 octobre 2012

Proverbe/citation du jour
"Nous sommes beaucoup plus malheureux dans le malheur qu'heureux dans le bonheur." -Armand Salacrou (1899 – 1989)

15 000 candidats pour 150 emplois
Si vous considérez qu'il est difficile de trouver un emploi présentement au Québec, comparez la situation qui prévaut ici à celle vécue par des milliers de chômeurs en Espagne et vous vous direz que la vie pourrait être pire.

Vivant dans un pays où le taux de chômage a augmenté de 11% en un an, pour atteindre 24,6% en juin, le taux le plus élevé parmi les pays industrialisés, des Espagnols sont prêts à tout pour avoir du travail. Une agence de placement responsable pour combler 150 postes dans une usine de la compagnie John Deere s'est ainsi retrouvée avec une pile de 15 000 candidatures pour occuper l'un de ces emplois. Des centaines de personnes qui ont appliqué n'ont aucune idée de la nature des emplois ni mêmes des salaires offerts, elles cherchent simplement du travail.

Devant l'ampleur de la tâche, les responsables de l'agence Adecco, de Madrid, envisagent même de réaliser un tirage au sort pour réduire le nombre de dossiers à étudier.

En consultant un article du Telegraph sur cette histoire, j'ai également découvert qu'une Britannique à la recherche d'une nounou vivant chez elle au pair, pour prendre soin de ses deux enfants, a reçu un total de 2000 candidatures, quelque 80% d'entre elles provenant d'Espagne, et les autres de pays comme la France. La possibilité d'apprendre l'anglais attire des candidats, mais beaucoup d'entre eux mentionnent aussi les difficultés financières qui prévalent dans leur pays d'origine pour aller vivre et travailler ailleurs.

La situation en Espagne n'est pas rose, tout comme celle d'autres pays de l'Union européenne dans lesquels les gens ont trop longtemps vécu au-dessus de leurs moyens. Vous arrive-t-il de vous demander si les tendances économiques, sociales et politiques qui touchent actuellement le Québec ne seraient pas en train d'en faire l'Espagne de l'Amérique du Nord???

Pour plus de détails :


Les plus grands et les plus petits pénis au monde
Où retrouve-t-on en moyenne les plus grands et les plus petits pénis dans le monde? Une étude sur le sujet a été réalisée au Royaume-Uni par la Ustler University. Les trois premières positions sont occupées par les Congolais, qui ont un engin d'une longueure moyenne de 18 centimètres, suivis des hommes de l'Équateur (17,8 centimètres) et des habitants du Ghana, qui eux ont un appendice moyen de 17,3 centimètres.

Jonah Falcon - l'Américain au plus grand pénis du monde (24 cm au repos, 34 cm en érection)
Les trois derniers rangs sont occupés par les habitants de l'Inde (10,2 centimètres), de la Thailande (10,2 centimètres également) tandis que les Coréens du Nord et du Sud, les pauvres, ont un pénis d'une longueur moyenne de 9,7 centimètres.

Les Canadiens ne s'en tirent pas si mal : à 14 centimètres, ils sont au même niveau que les Néo-Zélandais, les Britanniques et les Espagnols, et les gens de ces pays sont mieux « amanchés » que les Russes (13,2 centimètres) et les Américains (13 centimètres).

Y en a-t-il parmi vous qui cherchent une règle pour passer à la mesure? Si tel est le cas, rien de nous oblige à divulguer votre résultat, et s'il est inférieur à la moyenne, n'oubliez pas les paroles d'un grand sage inconnu qui a un jour dit : « Qu'est-ce qui chatouille le plus une narine, un petit doigt ou un brin d paille??? »

Pour plus de détails :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire