dimanche 28 octobre 2012

Sujet du 28 octobre 2012

Proverbe/citation du jour
"L'Amour est beau pour ceux qui ont de quoi vivre, mais les autres doivent d'abord penser à vivre." -Charles-Louis Phillipe (1874 – 1909)



Rosie the Riveter
Rosie the Riveter (« Rosie la Riveteuse » en français) est une icône datant de la période de la Seconde Guerre mondiale que vous avez sûrement déjà aperçue dans un manuel d'histoire ou ailleurs, car on y a même fait référence dans des vidéoclips de Christina Aguilera et P!nk. Quelle est son origine?

Rosie the Riveter
Alors qu'on avait besoin de personnel dans les usines produisant du matériel de guerre, avec une main d'oeuvre masculine réduite, parce que les hommes s'enrôlaient en masse, il fallait trouver du personnel pour les remplacer. Les femmes demeurant à la maison ou travaillant dans des usines au travail moins physique (produits textiles, etc.) devaient maintenant combler les besoins à titre de riveteuses, de soudeuses et vaquer à des tâches reposant habituellement sur des hommes.

C'est alors qu'on a lancé des campagnes publicitaires pour convaincre les femmes d'occuper des postes dans les usines. Il fallait démontrer aux femmes qu'elles étaient capables d'accomplir le travail, d'où le « We Can Do It! » (Nous pouvons le faire!) apparaissant sur la fameuse affiche. De nombreuses autres du genre ont été produites, mais celle de la compagnie Westinghouse, créée par J. Howard Miller, utilisant une jeune femme de 17 ans, Geraldine Doyle (1924-2010) comme modèle est la plus célèbre.

Ronnie the Bren Gun Girl -Notez qu'elle fume!
Ce que la plupart des gens ignorent, c'est que Veronica Foster, surnommée «Ronnie the Bren Gun Girl », a précédé Rosie comme outil de propagande, au Canada, car durant la guerre, un million de Canadiennes ont pris elles aussi le chemin des usines d'armement :


Au total six millions de femmes se sont mises à l'oeuvre pour que les troupes disposent d'armes à feu, de munitions, de tanks, d'avions et de bateaux entre autres. Au retour des hommes du front, beaucoup de ces femmes ne voulaient pas retourner à leurs chaudrons, alors que le gouvernement souhaitait rendre les emplois en usines aux soldats démobilisés. D'image de propagande pour la production de guerre, Rosie est devenue une icône du mouvement féministe.

Grâce au lien qui suit, vous pourrez visionner une série de photos en couleurs illustrant le travail accompli par des femmes dans les usines d'armement à cette époque :


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire