mardi 25 septembre 2012

Sujet du 25 septembre 2012


Proverbe/citation du jour
«On est rarement maître de se faire aimer, on l'est toujours de se faire estimer.» -Fontenelle


«I'm a Rocker»
J'écoute peu de musique lorsque je suis chez moi, par contre, lorsque je roule en voiture, j'aime avoir du «bruit de fond», je conserve donc dans la P.A. Mobile une pile de disques compacts pour agrémenter l'atmosphère. Parmi ceux-ci, on retrouve des groupes comme Iron Maiden, Judas Priest, Ozzy Osbourne, Led Zeppelin de plein d'autres, en fait, pas mal de musique rock et très peu d'autres genres, désolé si ça en choque parmi vous, mais le western, le dance et une grande partie de ce qui se produit en musique francophone au Québec, ce n'est pas pantoute ma tasse de thé.

Avec le temps, les autres symboles de cette époque sont disparus, incluant ma longue chevelure (j'ai toutefois gardé deux ou trois queues de cheval des fois où je me faisais trimer le poil de coco, ce qui me permet encore aujourd'hui de dire que si un jour je me fais fabriquer une moumoute, ce seront mes vrais cheveux), ma guitare électrique avec les pédales et mon ampli, mais j'ai encore mes vinyles et cassettes de cette époque où la musique était analogique.

Rock'n Roll!!!
Dans un coin de mon garde-robe, je conserve précieusement deux reliques des années 1980 : un t-shirt de la tournée «Playing with Madness» (1988) du groupe britannique Iron Maiden, de même qu'une paire de jeans délavés à l'acide datant de la même époque. C'est un plaisir de porter le tout lorsqu'une occasion se présente et, miracle, malgré la bedaine du début de quarantaine, je «fitte» encore dedans! Dommage, mais je n'ai pas eu l'idée de conserver également une paire de ces souliers à la mode à l'époque, vous vous souvenez des «301» de la compagnie Daoust, qui produisait aussi des patins du même nom si ma mémoire ne flanche pas?

Vous souvenez-vous de ces campagnes organisées par des groupes religieux qui souhaitaient la censure de la musique rock, qu'on considérait comme satanique, décadente et responsable du suicide de nombreux jeunes? Nous avons même eu droit, alors que j'étais en secondaire III, à une conférence sur le sujet, à la polyvalente Gabriel-Le Courtois, et le monsieur qui s'adressait à nous a refusé de faire jouer «Stairway to Heaven», clamant qu'en certaines occasions des jeunes étaient affectés par l'écoute de la chanson et de ses messages subliminaux... Ouf! N'y a-t-il pas au moins une étude, réalisée au début des années 90 aux USA, qui en est arrivée à la conclusion qu'un homme blanc âgé entre 18 et 65 ans, écoutant de la musique country western, était plus susceptible de se suicider qu'un jeune écoutant du Ozzy Osbourne ou un autre, parce que le country, par ses thèmes nostalgiques, peut provoquer la dépression chez les gens qui l'écoutent?

Parlant de censure dans la musique, cela me rappelle l'intervention de Frank Zappa durant l'émission Crossfire de CNN en 1986, émission au cours de laquelle il était interrogé sur le sujet. Si vous comprenez suffisamment l'anglais, prenez le temps d'écouter, ça vaut le détour : http://www.youtube.com/watch?v=8ISil7IHzxc

Frank Zappa à l'émission Crossfire de CNN - octobre 1986

Un vrai plaisir que de voir Zappa mettre en boîte les deux animateurs et son adversaire!

Si elle est néfaste pour certains (tout comme d'autres genres de musique), en ce qui me concerne, la musique rock a été un plus dans ma vie : elle m'a permis de développer la connaissance de l'anglais (vocabulaire, prononciation) en plus de me servir de moyen pour en apprendre plus sur une multitude de sujets (histoire, mythologie, etc.) Le groupe britannique Iron Maiden est un des plus beaux exemples qui me viennent à l'esprit, avec des chansons comme «Aces High » sur la bataille d'Angleterre, «Alexander The Great » sur ce grand conquérant, ou bien «Stranger In A Strange Land», sur l'expédition perdue de Franklin. Ce n'est peut-être pas le cas avec tous les groupes rocks, mais une chose est sûr, certains se démarquent et ont une influence positive sur les gens.

Ouais! Je pense pouvoir encore dire en 2012 ce que je disais dans les années 1980 : « I'm a Rocker! »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire